Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

Voir toutes les actualités
Accords

Camembert de Normandie et vin rouge - Bourgogne Beaujolais : l'accord de prédilection

Cousine de celle des bries, la famille des camemberts contient des fromages de plus petite taille, ce qui change beaucoup leur affinage. Un peu plus salés, ils sont aussi plus lactiques et souvent bien crémeux. Leur croûte évolue fréquemment vers une note piquante.

On attribue toujours l’origine du camembert de Normandie, ce célèbre fleuron de la gastronomie française, à la fermière Marie Harel, habitante du village de Camembert. En 1791, elle mit au point ce fromage en suivant les conseils d’un prêtre réfractaire, habitué à fabriquer du brie. En 1890, l’ingénieur Ridel lance la fabrication à grande chelle de la boîte en bois, inventée par le négociant Jules Charrel. Cet emballage permet d’empiler et de faire voyager ces fromages coulants. À la même époque, le développement du train permit de faire connaître ce fromage à Paris. Commence alors l’essor de la production du camembert de Normandie.

La croûte fine et duveteuse du camembert de Normandie, parsemée de pigments rouges, dégage des parfums de sous-bois et d’étable. La pâte brillante et ivoire a une odeur de lait cru. La pâte est souple, crémeuse avec une saveur légèrement salée.

s’accorde avec

Vin rouge - Bourgogne Beaujolais : l'accord de prédilection

Vin rouge

Informations sur l'accord

Beaujolais fleurie 2011 Louis Tête

Robe : somptueuse robe violette à reflets rubis.

Nez : odeurs intenses de fraise, mûre, framboise ainsi que des notes de cerise noire.

En bouche : ce « Fleurie » devient très souple après une attaque plutôt fraîche et nerveuse (belle acidité). Le fruité lui donne du punch et s’accorde avec une texture souple voire même légèrement moelleuse en finale au cours de laquelle s’exacerbent les fruits rouges avec panache. Vin gouleyant, d’une tannicité sous-jacente mais élégante.

Accord

Le fruité, la fraîcheur et la fluidité du Beaujolais parviennent à composer avec chacun des charmes du fromage.

Pourquoi

Fleurie, belle appellation communale du Beaujolais issu de Gamay, apporte souplesse et fruité au camembert pour un beau mariage de texture.

A retenir

Fruits rouges / fruits noirs
Bouquet fruité
Tannins ronds
Puissant, charpenté

Recettes utilisant : Camembert de Normandie AOP

Voir toutes les recettes
Camembert de Normandie AOP
Fromage
Pur Vache - Basse-Normandie

Camembert de Normandie AOP

En savoir plus sur ce fromage

Autres accords

Baguette aux herbes

Camembert de Normandie et baguette aux herbes : un accord audacieux

Baguette de tradition française

Camembert de Normandie et baguette de tradition française : l’accord de prédilection

Vin rouge

Camembert de Normandie et vin rouge de Bourgogne : un accord de prédilection

Whisky

Camembert de Normandie et whisky non tourbé d’Ecosse : un accord insolite

Voir tous les fromages de la famille