derniers articles
  • 24-02
    Quelle race de vache pour quel fromage AOP ?

    Grâce à la précision de leurs cahiers des charges, les AOP fromagères ont un impact direct sur la biodiversité des races d’élevage, préservant ainsi des races laitières spécifiques.

  • 22-02
    L’édition 2017 du Salon International de l’Agriculture commence samedi !

    La 54e édition du Salon International de l’Agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

  • 17-02
    Les bons accords entre vins rouges et fromages

    L’accord fromages-vins rouges est tout à fait possible en faisant attention aux tanins et en n’oubliant pas les vins doux.

  • 15-02
    Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

    Pain et fromage dans un sandwich chaud : qui dit mieux ?

Voir toutes les actualités
Yaourt et fraises
Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose : deux troubles différents
Lire la suite

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose : deux troubles différents

Certains symptômes digestifs peuvent être identiques (diarrhée, vomissements, douleurs intestinales…) mais c’est là la seule similitude… Car tout différencie l’allergie aux protéines de lait de l’intolérance au lactose du lait.

Regardons les différences :

 

Les personnes concernées par ces réactions

Allergie aux protéines de lait L’intolérance au lactose du lait
Presque exclusivement des enfants en bas âge. L’allergie guérit dans 90% des cas avant l’âge de 6 ans. Principalement des adultes. La capacité à digérer le lactose est maximale chez le nouveau-né et décline progressivement avant de se stabiliser à un niveau variable selon les individus.

Le régime alimentaire à mettre en place

Allergie aux protéines de lait L’intolérance au lactose du lait
Éviction totale du lait et de tous les dérivés (ainsi que tous les aliments qui peuvent en contenir dans les rayons de nos grandes surfaces) tant qu’elle n’est pas guérie. Il n’est pas possible à la fois de pouvoir manger du fromage et de se dire allergique au lait.Les bébés allergiques sont nourris avec des laits spéciaux, formulés pour être adaptés à la fois à leur allergie et à l’alimentation du nourrisson. Modération des quantités de lait ingérées et consommation de fromages affinés (qui ne contiennent plus de lactose) ou de yaourts (dont les ferments aident à la digestion du lactose).L’éviction totale est inutile et même déconseillée.

Les causes de ces deux troubles

Allergie aux protéines de lait L’intolérance au lactose du lait
Déclenchement d’une réaction anormale de défense du système immunitaire après ingestion de protéines de lait. Le lactose non absorbé parvient au niveau du côlon. Là, il y a production de gaz par la flore intestinale qui le digère.

Les risques sur la santé

Allergie aux protéines de lait L’intolérance au lactose du lait
Se manifeste le plus souvent par un eczéma, des vomissements ou une diarrhée, mais peut parfois provoquer un choc anaphylactique ou un l’œdème de Quincke, graves. Selon les individus et la quantité de lactose ingérée, peut entraîner des ballonnements, des gaz et des douleurs intestinales, troubles passagers.

 

Attention ce n’est pas parce qu’on fait une réaction après avoir mangé un aliment que l’on est forcément allergique à cet aliment. Seul un médecin spécialiste allergologue peut établir le diagnostic.

En savoir plus sur l’allergie aux protéines de lait :

En savoir plus sur l’intolérance au lactose du lait :