A la une

derniers articles
  • 24-02
    Quelle race de vache pour quel fromage AOP ?

    Grâce à la précision de leurs cahiers des charges, les AOP fromagères ont un impact direct sur la biodiversité des races d’élevage, préservant ainsi des races laitières spécifiques.

  • 22-02
    L’édition 2017 du Salon International de l’Agriculture commence samedi !

    La 54e édition du Salon International de l’Agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

  • 17-02
    Les bons accords entre vins rouges et fromages

    L’accord fromages-vins rouges est tout à fait possible en faisant attention aux tanins et en n’oubliant pas les vins doux.

  • 15-02
    Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

    Pain et fromage dans un sandwich chaud : qui dit mieux ?

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

3 desserts de fête qui changent de la bûche

bando-nobuche

Assez du gâteau roulé, ras-le-bol de la bûche ! Cette année, c’est décidé, vous n’avez pas envie de la mettre au menu du Réveillon. Mais pour autant, personne ne sera privé de dessert…

Pour les fans de meringue

pavlova-small.jpgSpectaculaire, la pavlova, blanche comme la neige, fait toujours son effet. Elle n’est pourtant pas très compliquée à réaliser : de la meringue, de la crème fouettée et une abondante garniture de fruits.

Pour la meringue, pesez 6 blancs d’œufs et comptez le double de leur poids en sucre. Battez-les en neige assez ferme avant d’ajouter le sucre en pluie sans cesser de battre, jusqu’à obtenir une mousse ferme comme de la mousse à raser. Ajouter également quelques gouttes de jus de citron et 1 c. à soupe de fécule ou de farine. Sur une plaque du four recouverte de papier sulfurisé, étaler la meringue en disque épais d’environ 1 à 2 cm et faire cuire 2h à 120° (th.2).

Une fois la meringue cuite, préparez la chantilly en fouettant 40 cl de crème liquide entière bien froide. Lorsqu’elle est bien ferme, ajoutez 50 g de sucre glace et un soupçon de sucre vanillé.

Il ne vous reste qu’à garnir le socle de meringue d’une onctueuse couche de chantilly et de garnir de fruits. Version exotique, mélangez dés d’ananas et de mangue, ainsi qu’un peu de fruits de la passion. Version rouge rubis, des dés de pomme rouge, des grains de grenade et de raisins, quelques cranberries séchées… et des perles argentées !

Pour les accros à la glace

Envie d’une bûche glacée pralinée ? Sans sorbetière, c’est possible, en utilisant tout simplement un moule à cake en silicone, à remplir d’un mélange composé de 40 cl de crème fouettée + 200 g de pâte à tartiner pralinée + 50 g de pralin en poudre + 1 c. à café de vodka. L’alcool évitera la formation de paillettes. Pour la décorer, des zigs-zags de caramel au beurre salé s’imposent ! Pensez à la préparer au moins 24h à l’avance et à la sortir du réfrigérateur 20 minutes avant de la déguster.

Pour les amoureux du marron glacé

mousse-cremedemarrons-small.jpgLa crème de marrons contient des brisures de marron glacé, qui lui donnent ce petit goût si raffiné. Avec lui, on peut imaginer de nombreux desserts, comme une mousse chocolat blanc-marrons, à dresser en verrines chic et simples. Faire chauffer 25 cl de crème liquide, la verser chaude sur 200 g de chocolat blanc haché. Mélanger jusqu’à obtenir une ganache bien lisse, laisser refroidir au réfrigérateur. Pendant ce temps, émiettez les biscuits de votre choix au fond de verrines (meringues, amaretti, sablés), recouvrez-les d’une généreuse cuillère à soupe de crème de marrons. A l’aide d’un batteur électrique, fouettez la ganache au chocolat blanc, qui va devenir légère. Déposez de grosses cuillères de cette mousse dans vos verrines, décorez d’un marron glacé, de vermicelles en chocolat… et dégustez !

Alors, vive les desserts de fête !

Crédit photo : N.CARNET, Claude Herlédan / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés