Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

  • 25-11
    Question pas bête : d’où vient le mot fromage ?

    Une étymologie rappelant la fabrication du fromage.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

4 menus pour les fêtes de fin d’année

Nos meilleures idées festives à base de produits laitiers.

Saumon fumé

Noël et le jour de l’An arrivent bientôt ! Pour éviter l’affolement au dernier moment, composez dès maintenant vos menus pour les retrouvailles familiales.

1) Menu de Noël traditionnel

Chaque année, vos proches et notamment vos enfants calment rapidement vos velléités d’originalité : pour Noël, ils veulent un repas 100 % classique !

2) Menu de Noël prêt à l’avance

Vous n’avez aucune envie de passer la soirée debout derrière les fourneaux ? Misez sur un repas préparé les jours qui précèdent les festivités.

  • Apéritif : des petits sablés au fromage, à picorer avec du champagne pour bien commencer la soirée.
  • Entrée : un plateau de fruits de mer préparé par le poissonnier, accompagné de toasts à tartiner avec un trio de beurres aromatisés (algues, citron, aneth).
  • Plat principal : un gravlax de saumon servi avec de la chantilly salée, une sauce aigre-douce à l’aneth et des pommes de terre rôties au beurre.
  • Dessert : des panna cottas individuelles au coulis de fruits de la passion, complétées par des truffes au chocolat.

3) Menu de Noël chic et pas cher

Ce n’est pas parce que le budget est serré qu’il n’est pas possible de se régaler !

  • Apéritif : des samoussas au fromage bleu et aux poires (à remplacer par du camembert et des pommes cuites pour ceux qui n’aiment pas les pâtes persillées).
  • Entrée : un cappuccino de champignons (velouté de champignons de Paris au lait, coiffé au dernier moment d’un chapeau de chantilly salée au lard fumé).
  • Plat principal : des boudins blancs doucement dorés à la poêle, accompagnés de quartiers de pomme caramélisés avec du beurre et un filet de miel.
  • Dessert : une pavlova façon mont blanc composée d’un grand disque de meringue, de crème de marrons, de chantilly et de cacao en poudre.

4) Menu de Noël végétarien

Un repas de réveillon sans viande ni poisson, c’est possible ! Le secret : ne pas essayer d’imiter les classiques, mais miser sur des recettes festives et colorées riches en produits laitiers.

  • Apéritif : une tarte soleil au fromage râpé et pesto rosso (tomates séchées mixées avec des pignons, de l’ail et de l’huile d’olive).
  • Entrée : une crème de potimarron aux châtaignes, décorée au dernier moment avec un tourbillon de crème liquide et un nuage d’épices chaudes (muscade, cannelle, gingembre…).
  • Plat principal : des œufs cocotte à la truffe noire ou aux cèpes selon le budget, à accompagner tout simplement de pain grillé beurré et découpé en mouillettes.
  • Dessert : des œufs à la neige délicatement déposés sur un lit de crème anglaise et décorés avec un filet de caramel.

Plus d'articles

Mots clés

Fudges au chocolat
article précédent
DIY : des cadeaux gourmands maison pour Noël

DIY : des cadeaux gourmands maison pour Noël

6 idées de recettes à offrir.

Vous avez attaqué vos fournées de bredele, mais avez-vous pensé à concocter des gourmandises à offrir pour les fêtes de fin d’année ? Des bocaux, des rubans, des étiquettes et beaucoup d’amour : avec les produits laitiers, les cadeaux gourmands deviennent un jeu d’enfant ! Nos 6 meilleures idées de gourmandises à offrir.

  1. Un bocal « SOS cookies » : laver et sécher un bocal d’1 litre. Mélanger 250 g de farine, 1 sachet de levure chimique et ½ cuillère à café de sel. Verser et tasser dans le bocal. Ajouter délicatement 200 g de pépites de chocolat, tasser. Verser ensuite 100 g de sucre roux, puis 100 g de sucre blanc et enfin 100 g de noisettes concassées ou autres fruits secs, en formant chaque fois des couches distinctes. Écrire les instructions suivantes sur l’étiquette : « Préchauffer le four à 180 °C. Verser le contenu du bocal dans un saladier. Incorporer 150 g de beurre mou, 1 œuf et 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille. Former des palets et les déposer sur des plaques couvertes de papier cuisson en les espaçant. Enfourner pour 14 minutes. Laisser refroidir et déguster avec un verre de lait. »
  2. Un mélange pour chocolat chaud : mélanger 200 g de cacao en poudre amer, 200 g de sucre en poudre et 200 g de fécule de maïs. Répartir dans des petits bocaux et accrocher la recette suivante : « Pour 2 tasses, mettre 3 cuillères à soupe de mélange pour chocolat chaud dans une casserole. Ajouter ½ litre de lait entier. Faire chauffer à feu moyen, en remuant sans cesse avec un fouet, jusqu’à ce que le liquide épaississe. Déguster tel quel ou chapeauté de crème chantilly. »
  3. Des fudges au chocolat et aux noix : beurrer un moule carré et le tapisser avec du papier cuisson. Faire fondre 250 g de chocolat pâtissier et 250 g de lait concentré sucré au bain-marie. Quand la préparation est lisse, incorporer 100 g de cerneaux de noix et 1 pincée de fleur de sel. Verser dans le moule et lisser. Laisser refroidir puis réfrigérer pendant au moins 2 heures. Couper en cubes et conserver au frais dans une boîte hermétique. Accrocher une note : « Fudges au chocolat et aux noix, à sortir du réfrigérateur 30 minutes avant la dégustation. »
  4. Un pot de caramel au beurre salé : verser 150 g de sucre en poudre dans une casserole à fond épais. Faire chauffer à feu moyen sans remuer et en surveillant attentivement. Quand le sucre est caramélisé et ambré, ajouter 90 g de beurre demi-sel coupé en cubes et remuer. Ajouter 20 cl de crème fleurette entière en faisant attention aux projections brûlantes. Remettre à feu doux et remuer pendant quelques minutes jusqu’à ce que le mélange redevienne homogène. Verser dans un pot et laisser refroidir pour que la sauce devienne plus ferme. Conserver au frais. Accrocher une note racontant la petite histoire du caramel au beurre salé.
  5. De la confiture de lait en boîte : mettre des boîtes de lait concentré sucré fermées dans une casserole, les couvrir d’eau et porter à ébullition. Laisser cuire à petits bouillons pendant 3 heures, en veillant à ce que les boîtes restent toujours immergées. Laisser refroidir et sécher les boîtes. Les décorer avec des papiers à motifs et des rubans. Accrocher sur chaque boîte une étiquette avec des idées d’utilisation.
  6. Une terrine de foie gras : immerger un foie gras cru d’1 kg de qualité « extra » dans du lait entier. Laisser reposer à température ambiante pendant 1 heure. Préchauffer le four à 140 °C. Égoutter et essuyer le foie gras, puis le déveiner délicatement. L’assaisonner avec 14 g de sel fin et du poivre moulu à volonté. Mettre le foie gras dans une terrine, tasser légèrement et poser le couvercle. Déposer la terrine dans un plat rempli d’eau chaude pour former un bain-marie. Enfourner pour 30 minutes. Laisser refroidir puis réfrigérer pendant au moins 48 heures.

En bonus, imprimez nos étiquettes gratuites pour vos cadeaux gourmands (cliquez sur les images pour les agrandir avant de les imprimer) : 
Planche d'étiquettes pour cadeaux gourmands (1)

 

 

 

 

 

Etiquettes pour cadeaux gourmands

Mont blanc
article suivant
Dessert de fête : 3 variations autour du mont blanc

Dessert de fête : 3 variations autour du mont blanc

Meringue, crème de marrons et chantilly : les trois ingrédients magiques d’un dessert mythique.

Qu’on l’appelle mont blanc ou torche aux marrons en Alsace, ce dessert compte de nombreux fans dans le monde entier. Certains l’achètent directement chez Angelina, salon de thé parisien qui en a fait sa spécialité, tandis que d’autres se lancent dans une authentique version maison. Pour éviter la délicate confection des vermicelles de marrons au beurre, que diriez-vous de revisiter le mont blanc pour un dessert de Noël facile et rapide ?

Les verrines façon mont blanc

Elles se montent au dernier moment mais nécessitent peu de travail, surtout si on achète les meringues chez le boulanger ou au supermarché. En revanche, pas question d’éviter la préparation d’une chantilly maison : dans cette recette, elle doit être non sucrée car la crème de marrons et les meringues le sont déjà beaucoup. Elle peut toutefois être confectionnée dans la journée et conservée au frais jusqu’au montage.

> Concasser grossièrement 100 g de meringues blanches maison ou du commerce.
Mélanger 400 g de crème de marrons vanillée avec 2 cuillères à soupe de rhum ou de cognac.
Préparer une crème chantilly bien ferme en fouettant 40 cl de crème fleurette entière et 1 cuillère à café d’extrait de vanille. L’utiliser aussitôt ou la réserver au frais.
Au moment du dessert, répartir dans 12 verrines les meringues, la crème de marrons parfumée et la crème chantilly. Décorer chaque verrine avec 1 marron glacé et saupoudrer de cacao amer. Servir rapidement.

La pavlova comme un mont blanc

Avec la pavlova, le mont blanc devient cosmopolite ! La première est en effet une spécialité néo-zélandaise et australienne, tandis que le second serait né entre la France et l’Italie.

> Fouetter 4 blancs d’œuf réservés à température ambiante avec une pincée de sel. Quand ils moussent, ajouter progressivement 200 g de sucre glace et continuer à fouetter jusqu’à ce que la préparation soit bien ferme et brillante. Ajouter enfin 1cuillère à café de fécule de maïs et 1 cuillère à café de vinaigre blanc. Étaler sur une plaque couverte de papier cuisson, puis creuser un nid au centre. Enfourner pour 1 heure à 120 °C et laisser refroidir dans le four avec la porte légèrement entrouverte. Réserver dans un endroit sec.
Au moment du dessert, monter 30 cl de crème fleurette entière en chantilly, sans la sucrer. Étaler 500 g de crème de marrons vanillée sur la meringue, puis la chantilly. Décorer avec des brisures de marrons glacés et des copeaux de chocolat taillés à l’économe. Servir aussitôt.

La coupe glacée « mont blanc liégeois »

Le clou de cette recette : une glace aux marrons maison simplissime et sans sorbetière.

> Préparer une crème glacée aux marrons : monter en chantilly bien ferme 30 cl de crème fleurette entière. Incorporer 300 g de crème de marrons vanillée, 2 cuillères à soupe de rhum ou de cognac et 1 poignée de brisures de marrons glacés. Verser dans un bac et entreposer au congélateur pendant au moins 6 heures.
Concasser grossièrement 50 g de meringues blanches.
Au moment du dessert, préparer une sauce au chocolat : concasser 200 g de chocolat pâtissier. Faire bouillir 350 ml de lait, le verser sur le chocolat en remuant pour obtenir une sauce homogène.
Préparer une crème chantilly en fouettant 20 cl de crème fleurette entière, 1 cuillère à soupe de sucre glace et 1 cuillère à café d’extrait de vanille.
Mettre 2 boules de crème glacée aux marrons dans 6 coupes. Ajouter des morceaux de meringue, de la crème chantilly et de la sauce au chocolat. Décorer avec des perles argentées ou des paillettes alimentaires dorées. Servir aussitôt.