A la une

derniers articles
  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

  • 25-11
    Question pas bête : d’où vient le mot fromage ?

    Une étymologie rappelant la fabrication du fromage.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Bûche roulée, gâteau de fête : faites le plein d’idées de desserts pour Noël !

5 manières de finir le repas en douceur.

Christmas-pudding-B
christmas-pudding

Christmas pudding

5 manières de finir le repas en douceur.

Le plus tradi : la bûche
C’est le dessert de Noël par excellence ! Habituellement, il s’agit d’un gâteau roulé composé d’un biscuit, d’une crème au beurre parfumée (chocolat, café, marron, praliné, Cognac…) et d’un glaçage décoré. Pour la petite histoire, cette habitude vient d’une coutume très ancienne qui consistait, le soir de Noël, à brûler dans la cheminée une bûche tellement grosse qu’elle devait se consumer jusqu’au Nouvel An. Quand les grands âtres disparurent des maisons, on remplaça le bois par un gâteau. Aujourd’hui, les chefs pâtissiers ont allégé les recettes et les décorations, mais pour certaines familles, pas question de déroger à la tradition !

Le plus chic : le mont-blanc aux marrons
Un socle croquant de meringue + un lit moelleux de chantilly maison + des vermicelles à base de crème de marrons, purée de marrons et beurre pommade : les trois ingrédients magiques d’un dessert spectaculaire et mythique ! Le mont-blanc, que l’on appelle torche aux marrons en Alsace, est servi en portions individuelles et décoré de sucre glace ou de cacao en poudre. Il doit être monté au dernier moment pour éviter que la crème chantilly ne ramollisse les meringues, mais, à part cet impératif, c’est un dessert d’une simplicité enfantine, surtout en utilisant de la meringue du boulanger.

Le plus bluffant : la pavlova
Un peu dans le même esprit que le mont-blanc mais originaire de l’hémisphère Sud, la pavlova est également composée de meringue et de crème fouettée. Deux différences toutefois : le dessert prend la forme d’une grande tarte que l’on partage en plusieurs parts ; la garniture n’est pas composée de vermicelles de marrons mais d’une multitude de fruits frais à choisir en fonction de la saison (en plein hiver, les fruits exotiques sont à point !). Ce merveilleux dessert aurait été inventé en Nouvelle-Zélande ou en Australie, à l’occasion d’un voyage de la ballerine russe Anna Pavlova.

Le plus ludique : la fondue au chocolat
Facile et universelle, la fondue au chocolat plaît autant aux enfants qu’à leurs parents et grands-parents. Elle se compose d’un chocolat crémeux versé dans une chocolatière électrique, servi avec de multiples accompagnements pour faire trempette : fruits frais pelés et découpés, fruits secs, gâteaux, bonbons… Pour former de jolies sucettes, il ne reste plus qu’à remplir des coupelles de garnitures croquantes dans lesquelles seront roulés les ingrédients enrobés de chocolat (noisettes, amandes ou noix grossièrement concassées, bonbons aux cacahuètes ou caramels durs passés au mixeur, petits sablés réduits en miettes, noix de coco râpée, pralin, cacao amer…).

Le plus british : le Christmas pudding
Le pudding, cette délicieuse façon de recycler le pain sec, existe dans le Nord de la France, au Royaume-Uni, dans le Sud des États-Unis, en Belgique et au Québec. Mais nos voisins britanniques sont les auteurs d’un pudding qui dame le pion à tous les autres : le Christmas pudding ou plum pudding, d’une richesse qui n’a plus rien à voir avec la version des des familles. On le prépare traditionnellement très longtemps à l’avance, plus exactement le dimanche qui précède le dimanche de l’Avent. Mélange de fruits secs en abondance, de pomme fraîche, d’agrumes, de mie de pain, de graisse, d’épices, de farine, d’œufs, de bière et d’eau-de-vie, il est cuit dans un bol au bain-marie pendant plusieurs heures, avant de reposer plusieurs jours, semaines ou mois dans un placard bien sec ou au frais. Le jour de Noël, il est recuit puis flambé ou bien dégusté avec une sauce au beurre. À déguster au moins une fois dans sa vie !

Et pour prolonger la soirée en douceur, on n’oublie pas les bredele au beurre et les truffes au chocolat !

Crédit photo : Christmas pudding par Lesya76 via Flickr

Plus d'articles

Mots clés