A la une

derniers articles
  • 24-03
    Les fromages de lactosérum : rien ne se perd, tout se transforme !

    Brocciu AOP, brousse, pérac, recuite… : ces fromages ont pour point commun d’être élaborés avec du petit-lait ou lactosérum issu de la fabrication d’un premier fromage.

  • 22-03
    Le beurre dans tous ses états

    Une histoire d’émulsion et de températures.

  • 20-03
    Des fraises pour célébrer le printemps

    Les meilleurs alliés des fraises ? Les produits laitiers !

  • 17-03
    Et un Irish coffee pour la Saint-Patrick !

    Nos conseils pour réussir l’un des fleurons de la gourmandise irlandaise.

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Cette année, la star du SIA, c’est Bella !

Rencontre avec la vache savoyarde qui représentera, du 22 février au 2 mars, l’édition 2014 du Salon International de l’Agriculture (SIA).

Bella---SIA-2014-B

Bella---SIA-2014Rencontre avec la vache savoyarde qui représentera, du 22 février au 2 mars, l’édition 2014 du Salon International de l’Agriculture (SIA).

Bella, belle, belle comme le jour 

Du haut de sept ans et de ses 550 kilos, Bella séduit chaque été les randonneurs explorant la Savoie grâce à ses beaux yeux naturellement cernés de noir. Comme les autres vaches de la race Tarine ou Tarentaise, elle porte également des cornes en formes de lyre dont les pointes s’assombrissent, une robe uniforme de couleur fauve et des sabots très noirs qui la protègent des méfaits du soleil. Son rôle de mascotte du Salon de l’Agriculture, elle le doit à sa beauté et à sa ligne, mais aussi à son calme à toute épreuve. Stéphane Tourt, son épouse Annick et son neveu Yoann, qui gèrent tous les trois le GAEC* de l’Edelweiss à Lanslebourg, sont formels : Bella, qui fait partie de leur cheptel de 46 vaches laitières, est si douce que quand elle broute dans les alpages, elle ne rechigne jamais à approcher les promeneurs.

Le goût des alpages

Car dès que les beaux jours arrivent, Bella vit dehors, en pleine montagne, avec le reste du troupeau : après être restée au chaud à l’étable entre octobre et avril, elle passe quelques semaines dans les prairies d’altitude moyenne afin de s’habituer au grand air, puis monte à plus de 2 000 mètres, jusqu’aux alpages du Col du Mont-Cenis : c’est la tradition ancestrale de la transhumance. Dans ces hauts pâturages entourés de paysages spectaculaires, Bella se repaît de la flore des prairies naturelles de montagne, dans un festin d’herbes et de fleurs particulièrement riche et varié. La traite a lieu deux fois par jour, à l’extérieur également, grâce à une machine à traire mobile. Son lait est alors descendu à la coopérative laitière pour être transformé en beaufort.

La Tarine ou Tarentaise, petite mais hardie !

Le lait des vaches de race Tarentaise ou Tarine est en effet utilisé pour confectionner six célèbres fromages régionaux : quatre AOP (beaufort, tome des Bauges, reblochon et abondance) et deux IGP (tomme et emmental de Savoie). D’ailleurs, si l’on dénombre 13 500 Tarentaises en France, 70 % d’entre elles se trouvent en Savoie. Ce n’est pas un hasard : ces petites vaches taillées pour la montagne sont, comme les les Abondances et les Montbéliardes, robustes, adaptées aux écarts de températures et agiles sur les terrains escarpés des Alpes. En plus de produire le lait qui permettra de fabriquer les célébrités de la tradition fromagère locale, elles jouent un rôle fondamental dans l’entretien des paysages et… des pistes de ski ! Le pâturage estival permet en effet à la neige de bien tenir au sol, en hiver, sur les mêmes prairies. Des qualités que Bella pourra dévoiler aux 600 à 700 000 visiteurs attendus pour cette 51e édition du Salon International de l’Agriculture.

Infos pratiques
Du 22 février au 2 mars 2014.
Paris expo Porte de Versailles.
Tous les jours de 9 h à 19 h, le vendredi 28 février de 9 h à 23 h.
Site Web : http://www.salon-agriculture.com

* Le Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC) est une société civile agricole de personnes permettant à des agriculteurs associés la réalisation d’un travail en commun dans des conditions comparables à celles existant dans les exploitations de caractère familial.

Plus d'articles

Mots clés