A la une

derniers articles
  • 20-01
    Les services consommateurs des entreprises laitières… à votre service !

    Conservation, conseils d’utilisation, interrogations nutritionnelles, propositions de nouveaux produits… : le champ d’intervention des services conso est très vaste !

  • 18-01
    Le pain perdu roulé, oh la bonne idée !

    Chaud, moelleux, croustillant, gourmand… : hmmm, on en veut !

  • 16-01
    Que manger quand on allaite ?

    De tout… ou presque.

  • 13-01
    Les bons accords entre vins blancs et fromages

    Des secs aux mutés, en passant par les moelleux et les liquoreux, nos meilleures idées de mariages entre vins blancs et fromages.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Comment marier pommes de terre et produits laitiers ?

Les meilleures déclinaisons de cet accord parfait.

Pommes-de-terre-farcies-au-fromage-frais-2

De nombreuses recettes à base de pommes de terre seraient impensables sans les produits laitiers ! Les meilleures déclinaisons de cet accord parfait.

Les pommes de terres cuites à l’eau

Cuites dans de l’eau bouillante ou à la vapeur, les pommes de terre se dégustent :

  • Tout simplement entières, avec une noix de beurre doux, demi-sel ou aromatisé, à laisser fondre voluptueusement sur les patates brûlantes : un classique avec un steak de bœuf !
  • Transformées en purée maison, avec du lait chaud pour l’onctuosité et du beurre pour le fondant (le roi de la purée, Joël Robuchon, recommande pas moins de 200 à 250 g de beurre pour 1 kg de pommes de terre !).
  • En salade crémeuse, avec des lardons et des oignons rissolés ainsi qu’une sauce à la crème liquide comme en Alsace, ou bien une vinaigrette au lait ribot pour lorgner vers la Bretagne. Le secret : verser la sauce sur les pommes de terre encore chaudes afin qu’elles s’en imbibent. Un must pour les lunchs au bureau, piques-niques et barbecues estivaux.

Les pommes de terre au four

Pommes-de-terre-farcies-au-fromage-fraisLes pommes de terre adorent la cuisson au four qu’elles déclinent en trois modes :

  • Cuites en robe des champs, ouvertes en deux et garnies avec une bonne crème fraîche épaisse ou du fromage frais éventuellement aromatisé : un délicieux mélange chaud-froid où la fraîcheur du fromage contraste avec le fondant de la pomme de la terre.
  • Doucement rôties pendant 2 h à four doux (160 °C), en les ayant préalablement coupées en gros morceaux ou en potatoes, puis enduites avec du beurre clarifié et assaisonnées.
  • En gratin, classique avec le dauphinois à la crème fraîche, ou bien savoyard avec du fromage en plus de la crème.

Les pommes de terre cuites sur le feu

Enfin, à la poêle ou à la marmite, les pommes de terre aiment toujours autant les produits laitiers :

  • Sautées au beurre, préalablement pelées, coupées en morceaux, lavées à grande eau et séchées dans un torchon afin d’éliminer un maximum d’amidon. La cuisson se fait dans un beurre clarifié chaud mais non fumant, en remuant très régulièrement.
  • Râpées, assaisonnées et éventuellement mélangées avec du fromage, puis cuites en galettes pour de délicieux « rösti », une spécialité que l’on déguste notamment en Suisse, en Alsace et en Franche-Comté.
  • Ajoutées à des poireaux et des oignons revenus dans du beurre, couvertes de bouillon puis assaisonnées et mixées avant d’être enrichies de crème fraîche : voici la fameuse soupe vichyssoise, qui se sert chaude ou froide, parsemée de ciboulette ou de cerfeuil.

Crédit photo : A. Beauvais – C. Herlédan / Cercles Culinaires Cniel.

Plus d'articles

Mots clés