Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Concours « Inventons lait » 2016 : les cocktails laitiers de nouveau à l’honneur !

Le lait et les produits laitiers sont de plus en plus présents dans les cocktails, auxquels ils apportent du goût, de la texture et de l’onctuosité.

Inventons lait 2016

La quatrième finale du concours de cocktails à base de lait, « Inventons lait », s’est tenue le 19 mai 2016 au lycée polyvalent Stanislas de Villers-lès-Nancy. Avec ou sans alcool, découvrez les meilleures créations gourmandes présentées à cette occasion.

Un concours devenu national en 2016

L’Éducation nationale et les produits laitiers entretiennent des relations étroites depuis plus de 35 ans. En 2010, le rectorat de l’académie de Nancy-Metz et le CNIEL ont mis en place un concours pour valoriser les produits laitiers dans les métiers du bar et des arts de la table, faisant revivre une tradition de la fin du XIXe siècle : à cette époque, de nombreux cocktails comportaient du lait ! En 2012, l’académie de Strasbourg a rejoint celle de Nancy-Metz, puis, en 2014, le concours s’est étendu aux académies de l’Est de la France.

Cette année, c’est l’ensemble des établissements hôteliers répartis dans les 13 nouvelles régions françaises qui a participé aux festivités. 85 étudiants de BTS, Bac Pro ou Brevet Professionnel ont envoyé leur candidature sous forme de fiche technique. 13 d’entre eux ont été sélectionnés pour la grande finale qui était parrainée par Christophe Bouyssie, rédacteur en chef de Shaker magazine (revue professionnelle consacrée exclusivement au monde du bar). Ils devaient créer un long drink sans alcool et un short drink avec alcool, commenter leurs gestes lors de la réalisation et proposer une argumentation commerciale pendant la dégustation, le tout devant un jury composé d’enseignants, de professionnels des métiers du bar et de représentants de la filière laitière.

Inventons lait 2016, Aurélie VolleLes recettes primées

1er prix : Lucie Volle, Lycée Charles de Gaulle à Compiègne (académie d’Amiens) :

  • Ecrin en long drink : lait entier, sirop de curaçao bleu, jus de pamplemousse rose et sirop de sucre de canne blond.
  • Bourbon antillais en short drink : lait entier, sirop de sucre de canne blond, rhum blanc, nectar de banane et gousse de vanille.

2ème prix : Mathias Cusset, Lycée François Rabelais à Dardilly (académie de Lyon) :

  • Senteur vosgienne en long drink : lait, sirop des Vosges, purée passion et purée de litchi.
  • Milky Hope Cocktail en short drink : Gin Bombay, stellina verte, sirop des Vosges, purée passion et lait.

3ème prix : Arnaud Bielmann, Lycée Polyvalent Stanislas à Villers-lès-Nancy(académie de Nancy-Metz) :

  • Framboise ginger en long drink : framboises fraîches, gingembre frais, sirop d’hibiscus, lait entier et fleur d’hibiscus.
  • Vodka Boréale en short drink : sirop de kiwi, lait entier, vodka aromatisée home made, huile essentielle de sapin de Sibérie et bonbon à la sève de pin.

Bravo à eux !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Plus d'articles

Mots clés

Salade de pommes de terre
article précédent
Comment réussir la salade de pommes de terre ?

Comment réussir la salade de pommes de terre ?

Une bonne salade de pommes de terre doit être moelleuse et parfumée. Suivez le guide !

Pour les piques-niques, barbecues et autres repas décontractés, la salade de pommes de terre a tout bon. Mais comme tous les plats très simples, elle réclame une attention particulière. Nos conseils en 4 étapes.

1/ Maîtriser la cuisson.

Dans une salade de pommes de terre, il y a d’abord… des pommes de terre. On les choisit plutôt à chair ferme (amandine, annabelle, belle de Fontenay, charlotte, ratte…) et de même calibre pour assurer une cuisson homogène. Inutile de les peler : on les brosse simplement sous un filet d’eau, puis on démarre la cuisson dans de l’eau froide salée. Quand elles sont cuites (la lame d’un couteau pointu doit s’enfoncer sans résistance), on les égoutte sans jamais les laisser tremper dans leur eau de cuisson.

2/ Préparer la sauce à l’avance.

Pendant que les pommes de terre cuisent, on ne chôme pas : on prépare la sauce et on la chouchoute, car c’est elle qui va donner le ton. Envie d’une salade douce et crémeuse ? On évite la mayonnaise, qui alourdit le plat et risque de tourner sous la chaleur de la saison estivale. On mise plutôt sur les produits laitiers, qui non seulement sont beaucoup plus légers, mais ajoutent une agréable touche de fraîcheur acidulée : crème fraîche épaisse ou fluide, fromage blanc, yaourt nature, lait fermenté. On les mélange avec un filet d’huile, du vinaigre ou du jus de citron, du sel et des aromates à volonté (moutarde, ail écrasé, oignon ou échalote émincés, épices…), puis on passe à l’étape suivante.

3/ Assaisonner à chaud.

Voici LE secret d’une salade parfaite : quand elles sont chaudes, les pommes de terre absorbent les liquides. En revanche, en refroidissant, l’amidon forme une sorte de barrière à la sauce, qui finit par ruisseler au fond du saladier. Techniquement, on pèle les pommes de terre tout juste égouttées, en les piquant sur une fourchette (attention aux brûlures). On les coupe ensuite en morceaux ou en tranches épaisses et on les arrose avec un premier assaisonnement léger qui les empêchera de boire toute la sauce (généralement du vin blanc ou du bouillon froid). On laisse reposer pendant quelques minutes, on mélange délicatement puis on verse la sauce sur les pommes de terre encore chaudes ou tièdes. De cette manière, la salade est moelleuse mais sans excès de gras.

4/ Soigner la garniture.

Une fois que les pommes de terre et la sauce ont refroidi, on ajoute le reste de la garniture. Certains se contentent d’herbes aromatiques ciselées (ciboulette, persil, aneth, coriandre, basilic…), mais rien n’empêche de varier les plaisirs pour une salade plus complète : dés ou miettes de fromage, œufs durs, restes de viande cuite, morceaux de saucisse, lamelles de jambon cru ou cuit, thon en conserve, hareng fumé, tomates séchées, olives, câpres, cornichons hachés et quelques crudités pour apporter du croquant (fines tranches céleri-branche, allumettes de carottes, rondelles de radis…). C’est prêt !

Quatre-quarts
article suivant
La cuisine des kermesses

La cuisine des kermesses

Nos meilleures recettes pour régaler les écoliers lors des fêtes d’école de fin d’année.

Au mois de juin, les kermesses investissent les cours des écoles ! Pour ravitailler les enfants entre deux parties de pêche au canard et renflouer les caisses de la coopérative scolaire, les parents sont généralement mis à contribution. Besoin d’inspiration ? Retrouvez nos meilleures idées de recettes à emporter.

1/ Les roses des sables

Des pétales de céréales, du beurre et du chocolat : 3 ingrédients suffisent pour confectionner des bouchées gourmandes aussi exquises que jolies – on les appelle « roses des sables » car elles ressemblent beaucoup aux formations minérales qui portent le même nom. On les prépare en faisant fondre du chocolat et du beurre, en ajoutant à ce mélange des pétales de céréales de type corn flakes puis en formant des petits tas sur une plaque couverte de papier sulfurisé : en refroidissant, ceux-ci se figent tout en restant croustillants. À confectionner avec les enfants pour un atelier cuisine ludique et gourmand.

2/ Les biscuits

Toujours dans l’esprit miniature, les petits gâteaux et biscuits sont faciles à transporter et à conserver dans une boîte en fer. Du côté des gâteaux en modèle réduit, les muffins, madeleines et financiers font toujours leur petit effet, sans compter les jolis cupcakes à décorer aux couleurs préférées des enfants, avec glaçages, ganaches et bonbons colorés. Quant aux biscuits, ils se déclinent sous toutes les formes et séduisent autant les parents que leur progéniture : cookies aux pépites de chocolat, petits sablés à découper avec des emportes-pièces amusants, galettes ou palets bretons faisant la part belle au beurre salé, palmiers de pâte feuilletée à la pâte à tartiner, élégants cannelés, tuiles et langues de chat… Ils demandent généralement plus de temps de préparation, mais quel succès !

3/ Les gâteaux

Pour les parents pressés, le bon vieux gâteau des familles s’impose : sa pâte se prépare en trois coups de cuillère à pot, il cuit tout seul dans le four, puis, une fois refroidi, il voyage tranquillement jusqu’à l’école, enveloppé dans une feuille de papier d’aluminium. Sur place, il ne reste plus qu’à le couper en tranches ou en parts. En fonction des disponibilités du placard et des envies, la variété reste de mise : cake sucré, gâteau au yaourt, quatre-quarts, gâteau magique à trois couches, marbré, gâteau invisible, brownies, gâteau au chocolat

4/ Les gourmandises salées

Enfin, parce que les enfants ne sont pas exclusivement amateurs de recettes sucrées, pourquoi ne pas faire dans l’originalité avec un cake au fromage et aux olives ou un gâteau au yaourt salé ? Autres classiques des buffets : les pizzas, quiches et autres tartes salées, qui se découpent en petits morceaux à présenter sur un plateau. Les petits roulés plaisent également beaucoup aux enfants, tout comme les brochettes de fromage et de fruit, ainsi que les pop-corns maison… salés !