Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 26-05
    Portrait d’éleveur : Thierry Bertot

    Voyage au cœur d’une ferme laitière en Normandie.

  • 24-05
    Est-il possible de faire du fromage maison ?

    Oui, en tout cas du fromage simple et frais ! Une expérience amusante et gourmande.

  • 19-05
    Le temps des cerises… et des produits laitiers !

    Les 8 meilleures idées pour accommoder la cerise fraîche avec des laitages.

  • 17-05
    La mise à l’herbe des vaches : chic, les beaux jours arrivent !

    Au printemps, les vaches aussi prennent la clé des champs.

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé, Les produits laitiers
-

Que contient un pot de fromage blanc ?

Tout ce qu’il y a de bon et de bien pour vous dans ce petit pot !

Bando-fromage

Blanc, crémeux, onctueux… et surtout très intéressant sur le plan nutritionnel ! Le point sur tout ce que contient un pot de fromage blanc.

La charge calorique du fromage blanc dépend directement de sa teneur en matières grasses : fabriqué à partir de lait entier, demi-écrémé ou écrémé, il peut ainsi afficher 40, 20 ou 0% de matières grasses. Mais celle-ci étant calculée sur 100 g d’extrait sec (soit la partie du produit dont on a retiré l’eau), la teneur réelle du pot de fromage blanc que vous mangez n’a rien à voir ! Riche en eau –environ 80%-, un pot de fromage blanc à 20% ne contient donc en fait que 3,5 g de matières grasses !

Composition de 100 g de fromage blanc

Peu calorique (de 116 kcal pour un fromage blanc à 40% de matières grasses à 44 kcal pour 100 g de fromage blanc à 0%), le fromage blanc se remarque par son bon taux de protéines : 8%. Utiles à nos muscles, les protéines jouent également sur la satiété : il est parfait pour combler les petits creux. Source de calcium (112 mg par pot) et de vitamines A, B et D, c’est un allié utile pour notre équilibre.

Prêt à toutes les fantaisies, le fromage blanc se déguste nature au petit-déjeuner, avec des morceaux de pomme et de poire en dessert, mélangé avec des copeaux de chocolat pour le goûter. Côté salé, on l’aime en sauce, avec des fines herbes et de l’échalote, sur les tartines comme en Belgique, avec des épinards pour réaliser une délicieuse farce de raviolis ou de tourte. Version sucrée, il se glisse dans un bavarois, se mélange à la chantilly, allège les tiramisus et peut même se dévorer… glacé. Une mine d’idées !

A lire aussi

> Que contient un pot de yaourt ?
> C’est quoi ce liquide au fond de ma faisselle ?

Crédit photo : M.Stive / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés