Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 09-12
    DIY : 4 idées de décorations de Noël en emballages laitiers recyclés

    Des moments ludiques et écologiques à partager avec les enfants.

  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Des cocktails laitiers pour le réveillon

Et si on faisait quelques tours de mixologie ?

Cocktail Arengy

Les produits laitiers sont de plus en plus présents dans l’univers des cocktails, auxquels ils apportent douceur et onctuosité. Pour changer un peu des boissons classiques du réveillon, munissez-vous d’un shaker, de glaçons, de lait et de crème fraîche. Pour les recettes, suivez le guide !

Pour l’apéritif des gastronomes en culottes courtes : le cocktail bio litchi-ananas

Les enfants seront ravis de faire tchin-tchin avec ce cocktail imaginé par Alice Mouchot : lait entier bio, jus de litchi, jus d’ananas, sirop de caramel et sirop de litchi, mixés dans un blender avec des glaçons pour former un granité. L’argument ultime ? La brochette de litchis et d’ananas à croquer avant de boire. Un incontournable de la saison des fruits exotiques !

Pour se croire dans un film américain : l’eggnog

Des œufs, de la crème, du lait, du sucre et une belle rasade d’eau-de-vie (whisky, bourbon, rhum…), le tout aromatisé avec de la noix muscade râpée : le moins que l’on puisse dire, c’est que les Américains ont enrichi le traditionnel lait de poule européen ! Ils le servent très froid, versé dans des petits verres, pour accueillir leurs invités.

Pour avoir l’impression de boire le sapin : le cocktail « Arengy »

Créé par Joffrey Arend et servi dans un verre à champagne, ce short drink à la saveur étonnante concentre tout l’esprit des fêtes de fin d’année grâce à son mélange de sirop de spéculoos, de cognac, de sirop de sapin et de soda énergisant, avec un filet de crème liquide en finition. À déguster impérativement avant que le sapin ne disparaisse à la faveur de la nouvelle année.

Pour trinquer en famille autour d’un dessert aux marrons : le cocktail « Saveurs d’automne »

Ce breuvage sans alcool imaginé par Morgane Zaricki lors du troisième concours « Inventons lait » mêle lait, crème fraîche, sirop de châtaigne, sucre vanillé et marmelade de châtaignes. Le tout est frappé avec des glaçons pour apporter de la fraîcheur : à tester pour prolonger la douceur d’un mont blanc classique ou revisité.

Pour les accros au chocolat : le cocktail « Liqueur Cow »

Reprenant l’accord classique entre menthe et chocolat, ce cocktail glacé signé par Alyssa Vigneron est composé de crème fraîche, de vodka, de Get 31, de liqueur de chocolat, de menthe fraîche et de copeaux de chocolat : un délice qui peut être dégusté en fin de repas ou même en guise de dessert.

Pour traîner devant la cheminée après le repas : le White Russian ou l’Alexandra

Enfin, pour les adultes souhaitant jouer les prolongations quand tout le monde est couché, le célèbre White Russian, à base de vodka, de liqueur de café et de crème liquide, sera l’occasion de se remémorer quelques scènes mythiques du film qui l’a remis sur le devant de la scène, The Big Lebowski. Ceux qui préfèrent les séries télé se rabattront sur un Alexandra composé de cognac, de crème de cacao et de crème fraîche, en pensant très fort aux personnages de Mad men et de The big bang theory. À l’année prochaine !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Plus d'articles

Mots clés

Nuggets maison
article précédent
Un menu de Noël à quatre mains avec les enfants

Un menu de Noël à quatre mains avec les enfants

De l’apéritif au dessert, des recettes à préparer et à déguster avec les doigts !

Noël reste avant tout la fête des enfants. Histoire de canaliser leur énergie la veille de Noël, pourquoi ne pas organiser un atelier cuisine ? À la clé, des recettes spéciales pour la table des enfants, à partager ou pas avec les parents !

Pour commencer la soirée : des petits roulés au saumon fumé

Les bambins adoreront les picorer avec les doigts pendant l’apéritif des grands, mais ils prendront tout autant de plaisir à les garnir et à les rouler.

> Écroûter 6 tranches de pain de mie. Les aplatir délicatement avec un rouleau à pâtisserie. Couper 6 tranches de saumon fumé de manière à ce qu’elles soient aussi larges que les morceaux de pain mais un peu moins longues. Couper 6 bâtonnets de concombre de la même largeur. Mélanger 1 barquette de fromage frais à tartiner avec de l’aneth finement ciselé.
Demander aux enfants de garnir les tranches de pain avec du fromage à l’aneth, à l’aide d’un petit couteau à bout rond. Leur montrer comment déposer les morceaux de saumon de façon à laisser un peu d’espace en haut de chaque tranche, puis les bâtonnets de concombre en bas, à 1 cm du bord. Les aider à rouler les tranches de pain autour du concombre, en serrant bien.
Avec un couteau bien aiguisé, retirer les bordures et couper chaque rouleau en 4 bouchées. Les maintenir avec une petite pique en bois et réserver au frais.

À table ! Des nuggets de dinde de Noël

En remplaçant le poulet par de la dinde et en optant pour une chapelure aux épices, les nuggets se font festifs. À déguster avec une sauce au yaourt agrémentée de ketchup, dans laquelle on pourra aussi tremper un assortiment de légumes crus en guise d’accompagnement léger (bâtonnets de carotte, mini-feuilles d’endives, tomates cerises…).

> Couper 500 g de poitrine de dinde en morceaux de la taille de nuggets. Mélanger environ 100 g de farine et un peu de sel dans une assiette creuse. Dans une autre assiette, battre 2 œufs avec 2 cuillères à soupe de lait. Dans une troisième assiette, mettre une bonne quantité de chapelure mélangée avec du sel et des épices pour pain d’épices.
Laisser les enfants rouler chaque morceau de dinde dans la farine, le tremper dans le mélange aux œufs puis le rouler dans la chapelure. Réserver au frais.
Au moment du repas, faire chauffer un filet d’huile dans une grande poêle. Y faire cuire les nuggets pendant 8-10 minutes à feu moyen en les tournant régulièrement.

Des truffes au chocolat pour le dessert

Les enfants n’ont généralement plus beaucoup d’appétit à la fin du repas. La solution pour terminer par une touche sucrée sans excès ? Les truffes au chocolat, aussi agréables à picorer qu’à rouler comme de la pâte à modeler, y compris pour les plus petits.

> Faire casser 300 g de chocolat noir en tablette aux enfants, le mettre dans un saladier en verre. Dans une casserole rapidement passée sous l’eau, faire chauffer 20 cl de crème fleurette entière. Dès les premiers frémissements, la verser sur le chocolat et fouetter pour obtenir un mélange homogène. Incorporer 100 g de beurre demi-sel mou. Verser dans une assiette creuse, filmer au contact et réfrigérer pendant au moins 4 heures.
Laisser les enfants prélever des boulettes de ganache avec une petite cuillère, les rouler entre leurs paumes et les enrober de cacao amer, de noix de coco râpée ou de vermicelles colorés. Les répartir sur un plateau et les réserver au frais.

Retrouvez d’autres idées à cuisiner à quatre mains sur le site Le Journal des Femmes (tuiles, chouquettes, cookies, financiers, gougères), avec en bonus un jeu pour gagner des cours de cuisine et d’autres cadeaux aux couleurs des produits laitiers, jusqu’au 31 décembre 2015.

Galette pommes caramel
article suivant
4 recettes de galette des rois pour ceux qui n’aiment pas la frangipane

4 recettes de galette des rois pour ceux qui n’aiment pas la frangipane

Au chocolat, à la pâte de calissons, à la crème de marrons, aux pommes et au caramel : non, il n’y a pas que la frangipane pour célébrer l’Épiphanie !

Pas de juste mesure avec la frangipane : on adore ou on déteste ! Pour tous les gourmands du deuxième camp, voici quatre idées de substitution qui conservent l’enveloppe croustillante de pâte feuilletée pur beurre, tout en remplaçant le traditionnel mélange de crème pâtissière et de crème d’amande.

1. La galette des rois au chocolat

Préchauffer le four à 220 °C.
Faire fondre au bain-marie 100 g de chocolat pâtissier et 100 g de beurre. Hors du feu, incorporer 100 g de poudre d’amande, 100 g de sucre en poudre, 2 œufs et 2 cuillères à soupe de rhum.
Dérouler une pâte feuilletée sur une plaque, la garnir avec le mélange précédent en laissant un rebord de 2 cm, déposer une fève et couvrir avec un deuxième rouleau de pâte feuilletée. Souder les bords avec un peu d’eau, puis les rabattre pour former un bourrelet régulier. Badigeonner avec 1 jaune d’œuf battu avec un peu de lait. Dessiner des croisillons avec une fourchette ou un couteau pour décorer, en veillant à ne pas déchirer la pâte. Enfourner pour 30 minutes.
Servir la galette tiède ou froide.

2. La galette à la pâte de calisson

Préchauffer le four à 220 °C.
Mélanger à la fourchette 150 de pâte de calisson (en épicerie fine), 50 g de beurre mou et 100 g de poudre d’amande. Incorporer 40 g d’amandes entières concassées et 2 œufs.
Monter et cuire la galette comme dans la recette précédente. La servir tiède ou froide.

3. La galette à la crème de marrons

Préchauffer le four à 220 °C.
Mélanger 100 g de beurre mou, 200 g de crème de marrons vanillée, 2 œufs, 1 cuillère à café d’extrait d’amande amère, 100 g de poudre d’amande et 50 g de sucre.
Monter et cuire la galette comme dans la recette précédente. La servir tiède ou froide.

4. La galette aux pommes et au caramel au beurre salé

Peler 5 pommes Granny Smith, les épépiner et les couper en quartiers fins. Faire chauffer 1 noix de beurre demi-sel dans une poêle. Y faire cuire les pommes à feu doux jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres. Laisser refroidir.
Préchauffer le four à 220 °C. Dérouler une pâte feuilletée sur une plaque. La tartiner avec 4 belles cuillères à soupe de caramel au beurre salé en laissant un rebord de 2 cm. Ajouter les pommes, déposer une fève et couvrir avec un deuxième rouleau de pâte feuilletée. Souder les bords avec un peu d’eau. Badigeonner avec 1 jaune d’œuf battu avec un peu de lait. Enfourner pour 30 minutes.
Servir tiède avec de la crème chantilly.