A la une

derniers articles
  • 09-12
    DIY : 4 idées de décorations de Noël en emballages laitiers recyclés

    Des moments ludiques et écologiques à partager avec les enfants.

  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Deux cocktails classiques à base de lait : White Russian et Alexandra

Douceur et onctuosité au rendez-vous !

Cocktails classiques à base de lait : l'Alexandra

Les cocktails sont traditionnellement composés d’une base (généralement un alcool), d’un additif aromatique (sirop, liqueur…) et d’un « corps » qui donne à la fois de la texture et du goût (eau gazeuse, jus de fruits, soda, lait, crème…). L’avantage des produits laitiers dans le corps ? Ils apportent à la fois douceur et onctuosité. Découverte de deux grands classiques qui se dégustent plutôt le soir, après le repas, lors des froides soirées d’hiver. À consommer avec modération !

white-russianLe White Russian : pour les amateurs de café

C’est le cocktail préféré des amateurs de cinéma. En effet, le White Russian est le péché mignon  du « Dude », personnage culte du film The Big Lebowski (1998). C’est d’ailleurs grâce lui que ce breuvage riche en produits laitiers a connu un beau regain de popularité. Sa composition : vodka (d’où le « Russian »), liqueur de café et lait ou crème (d’où le « White », qui veut dire blanc). Il se différencie précisément du plus corsé Black Russian par la présence d’un produit laitier. Le White Russian ainsi obtenu se sert dans un tumbler (verre d’une contenance de 25 cl), avec de la glace.

D’après la recette officielle de l’International Bartenders Association (association internationale des barmen), les proportions traditionnelles sont de 50 % de vodka pour 20 % de liqueur de café (Kahlúa par exemple) et 30 % de crème liquide, avec quelques glaçons. Le tout est doucement remué dans le verre avec une cuillère de bar.

Toutefois, pour une boisson moins alcoolisée et plus sucrée, certains préfèrent mélanger les deux alcools à doses égales. D’autres remplacent la vodka par du whisky (ce qui donne un « Black Irish ») ou du rhum (« White Cuban »). Par ailleurs, du lait entier peut parfaitement remplacer la crème liquide, en totalité ou en partie. Enfin, l’utilisation d’un shaker, non orthodoxe mais plébiscitée par les amateurs, permet de bien mélanger les arômes, d’accentuer la fraîcheur et de former une belle mousse.

Le cocktail Alexandra ou Brandy Alexander : pour les palais chocolatés

alexandraCette fois, ce sont les aficionados de séries américaines qui connaissent ce cocktail à base de cognac, crème de cacao et crème fraîche : dans Mad Men, dont l’intrigue se situe dans les années 1960, une jeune femme commande un Brandy Alexander pour montrer à son prétendant qu’elle est aussi à la page que les filles de Manhattan ; dans The big bang theory, qui raconte de façon humoristique la vie de plusieurs jeunes scientifiques, un personnage qui ne peut parler aux femmes sans être ivre commande ce cocktail que l’on considère souvent comme féminin en raison de sa douceur.

D’après le Larousse des cocktails, l’Alexandra apparut dès 1928 dans un livre de Jean Lupoiu consacré aux cocktails. Celui qui allait devenir, en 1938, le premier président de l’Amicale des Barmen de France, travaillait alors pour le Continental Palace de Saïgon, au Vietnam. Le cocktail était inspiré du plus ancien Alexander, à base de gin et non de cognac. La légende raconte que l’Alexandra aurait été inventé en 1922, à Londres, à l’occasion du mariage de la princesse Victoria Alexandra Alice Mary avec le vicomte Lascelles. À partir du milieu du XXe siècle, il se diffusa dans le monde sous le nom de Brandy Alexander. On dit qu’il s’agissait de la boisson préférée de John Lennon, qui le considérait comme un simple milk-shake alcoolisé !

Pour le Grand Larousse gastronomique (édition 2007), l’Alexandra se compose de 3 cl de cognac + 2 cl de crème de cacao brune + 2 cl de crème fraîche + noix muscade râpée. Pour une version plus douce, on peut tout simplement compter un tiers de cognac, un tiers de crème de cacao et un tiers de crème liquide. Le tout est passé au shaker avec de la glace, ce qui permet, comme dans le White Russian, d’obtenir une mousse fine très agréable.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Crédits photos : White Russian par Justin Cline via Flickr et Alexander par Kevin O’Mara via Flickr

Plus d'articles

Mots clés