filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 24-03
    Les fromages de lactosérum : rien ne se perd, tout se transforme !

    Brocciu AOP, brousse, pérac, recuite… : ces fromages ont pour point commun d’être élaborés avec du petit-lait ou lactosérum issu de la fabrication d’un premier fromage.

  • 22-03
    Le beurre dans tous ses états

    Une histoire d’émulsion et de températures.

  • 20-03
    Des fraises pour célébrer le printemps

    Les meilleurs alliés des fraises ? Les produits laitiers !

  • 17-03
    Et un Irish coffee pour la Saint-Patrick !

    Nos conseils pour réussir l’un des fleurons de la gourmandise irlandaise.

Voir toutes les actualités
Accord du mois, Elevage et territoire
-

L’alimentation des vaches laitières en vidéo

Menu quotidien, autonomie fourragère, pâturage : tout sur l’alimentation des vaches laitières françaises.

Vaches en montagne

L’alimentation des vaches suscite de nombreuses questions… et idées reçues ! En France, elle est particulièrement saine et contrôlée. Pour les éleveurs, il s’agit d’un enjeu important : seule une alimentation équilibrée permet aux vaches de produire un lait de qualité. Avec cette vidéo d’à peine un peu plus de 2 minutes, découvrez en images ce que mange quotidiennement une vache laitière française :

Les points à retenir :

  • Les vaches laitières, qui sont des ruminants herbivores, ne mangent en France que des aliments végétaux (fourrages, herbes des prairies, foin, ensilage fourrager, concentrés), ainsi qu’1 % de minéraux pour un bon équilibre nutritionnel (sel, magnésium, oligo-éléments…). Il est strictement interdit de leur donner des farines animales.
  • Les fermes laitières françaises sont presque autonomes pour l’alimentation de leurs troupeaux : 93 % de ce que mangent les vaches est produit sur la ferme elle-même par l’éleveur. Les vaches laitières sont donc locavores ! Conséquence logique : leur alimentation varie en fonction des saisons et des régions.
  • Les vaches françaises ne restent pas à l’étable toute l’année : 92 % d’entre elles pâturent à l’extérieur, de 4 à 9 mois par an selon les conditions locales et météorologiques.
  • La présence d’antibiotiques dans l’alimentation des vaches laitières est strictement interdite.

Et pour la petite histoire, le lait des vaches change de goût selon leur alimentation. Les amateurs de fromages au lait cru le savent bien, puisque sa saveur est intimement liée au menu quotidien et donc à la saison. Ainsi, le comté fabriqué en été est caractérisé par une pâte jaune intense qui dégage des parfums diversifiés et fruités, alors que le comté d’hiver, plus clair, présente plutôt des arômes de foin !

Télécharger notre infographie

Plus d'articles

Mots clés