A la une

  • 17-04
    Vive le goûter… pour les grands et les petits !

    À tous les âges, le goûter fait l’unanimité.

  • 15-04
    Que faire avec… du lait cru ?

    Si vous avez la chance de trouver du lait cru, profitez-en pour préparer des recettes simples où le lait tient le rôle principal. Les meilleures recettes à base de lait cru Pour les amateurs de lait, le lait cru, avec sa saveur riche et sa texture onctueuse, constitue un véritable trésor gustatif. Par conséquent, il […]

  • 10-04
    Les petits-déjeuners du monde : l’Italie

    Après l’Angleterre, l’Allemagne, l’Espagne, les États-Unis, la Chine et l’Afrique du Sud, place à la dolce vita ! En Italie, le petit-déjeuner (prima colazione) se compose le plus souvent d’une boisson chaude et d’une viennoiserie. Les plus répandus ? Le cappuccino et le cornetto. Un cappuccino pour commencer la journée Pour les Italiens, le cappuccino […]

  • 01-04
    Les meilleurs accords entre bières et fromages de Savoie

    Pour Élisabeth Pierre, experte en bières indépendante et formatrice en zythologie – la science de la bière –, les prestigieux fromages de Savoie sont particulièrement indiqués pour explorer l’alliance entre bière et fromage : « actuellement, la Savoie constitue l’une des zones en France les plus dynamiques en nombre de brasseries et en variété de […]

  • 30-03
    Colporteurs des alpages 2015 : tentez de décrocher le job le plus insolite de l’été !

    Pour la troisième année consécutive, le syndicat de défense du beaufort, le célèbre fromage de Savoie, recherche ses « colporteurs des alpages » pour représenter et de promouvoir la filière au cœur des Alpes et de l’été. Un boulot de rêve ! Bien plus qu’un job d’été Pendant les 2 mois d’été, les colporteurs des […]

  • 27-03
    Découvrez la tarte tatin salée !

    Une manière renversante de renouveler ses tartes salées.

  • 25-03
    Fromager, c’est un métier : Marc Janin, MOF 2015

    A tout juste 30 ans, il vient de décrocher le titre prestigieux de Meilleur Ouvrier de France (MOF). Rencontre dans le Jura, département natal du jeune fromager. Comment êtes-vous devenu fromager ? Un peu par hérédité, mais surtout grâce à des rencontres avec des professionnels aussi passionnés que passionnants. Après mon baccalauréat, je ne souhaitais […]

  • 23-03
    Les fermes laitières, un concentré de biodiversité !

    On ne le sait pas toujours, mais le pâturage des vaches et l’action des éleveurs sur les paysages contribuent à maintenir la biodiversité. Dans les prairies, haies et bordures de champs, un grand nombre d’organismes vivants rendent en effet des services écologiques à la planète. Les lombrics ou vers de terre Les prairies des fermes […]

Voir toutes les actualités
Exprimez-vous!
Une question, un avis, une suggestion ?
Les produits laitiers
-

Le lait concentré, c’est fait comment ?

Histoire et procédé de fabrication d’un lait qui se conserve très longtemps.

Laits concentrés

Lait concentré NestléVous le savez depuis que vous êtes incollables sur l’histoire du conditionnement : pendant plusieurs siècles, les hommes ont multiplié les tentatives pour conserver le lait. Zoom sur un produit plus que centenaire, le lait concentré.

Sucré ou non sucré ?

Le lait frais est composé en très grande majorité d’eau. Il contient en outre des protéines, des lipides, des glucides, des minéraux et des vitamines (c’est ce que l’on appelle l’ « extrait sec »).

La concentration vise à évaporer partiellement l’eau à travers deux procédés de fabrication :

  • Dans le cas du lait concentré non sucré, le lait frais est pasteurisé à température élevée, puis concentré par ébullition dans des évaporateurs. Il est ensuite homogénéisé, refroidi, mis en boîte et stérilisé.
  • Pour le lait concentré sucré, le lait frais est pasteurisé à température élevée et sucré avec un sirop de sucre. Il est ensuite concentré, refroidi et mis en boîte. La différence avec le premier ? Il n’est pas stérilisé car le sucre est un conservateur naturel.

Lait concentré GloriaUn lait de conserve

Comme le lait en poudre, le lait concentré se conserve ainsi très longtemps. Il est d’ailleurs soumis à une DLUO (Date Limite d’Utilisation Optimale, précédée des mentions « à consommer de préférence avant le… » ou « à consommer de préférence avant fin… »), et non à une DLC (Date Limite de Consommation, précédée de la mention « à consommer avant le… »).

En clair, cela veut dire qu’au-delà de la date limite, le lait concentré ne présente aucun risque pour la santé. Il peut simplement avoir perdu une partie de ses qualités gustatives et nutritives. La DLUO du lait concentré, sucré ou non sucré, est de 12 à 18 mois après fabrication.

Une petite révolution laitière

Lait concentré RégilaitLes origines de ce produit phare des placards contemporains sont à chercher au cœur de l’ère industrielle. Après plusieurs tentatives sans suite, en France et en Angleterre, c’est un Américain qui développa la production de lait concentré au milieu du XIXe siècle. Gail Borden, fermier passionné par la conservation des aliments, eut en effet une idée qui le hissa au-dessus de ses prédécesseurs : au lieu de se contenter de retirer une partie de l’eau du lait par évaporation, il ajouta du sucre dans le procédé. Le produit obtenu restait ainsi comestible beaucoup plus longtemps. Énergétique, délicieusement sirupeux et facilement transportable, il fut adopté par les chercheurs de la ruée vers l’or, puis par l’armée fédérale pendant la Guerre de Sécession. Quelques années plus tard, la recette fut importée en Suisse et on commença à produire du lait concentré, dès 1866, dans une condenserie de la ville de Cham. En 1905, celle-ci fusionna avec la société créée par un certain Henri Nestlé : l’une des futures et plus grandes multinationales agroalimentaires était née !

Crédit photos : Gloria / Régilait / Nestlé (publicité reproduite avec l’accord de la Société des Produits Nestlé SA 1800 Vevey Suisse, Propriétaire de la marque NESTLE ®)

Plus d'articles

Mots clés