A la une

derniers articles
  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

  • 25-11
    Question pas bête : d’où vient le mot fromage ?

    Une étymologie rappelant la fabrication du fromage.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Le secret du pain à l’ail : le beurre !

Préfou ou garlic bread, il est tout bonnement irrésistible.

Garlic-bread

Du pain, du beurre, de l’ail, un passage au four : le bonheur avec seulement trois ingrédients ! Et si on essayait de préparer un délicieux pain à l’ail à la maison ?

Du préfou au garlic bread

Le pain aillé est apprécie dans de nombreux pays. En France, on l’aime particulièrement en Vendée où on le nomme « préfou » : le pain est garni de beurre frais et d’un hachis d’ail, passé au four et servi chaud à l’apéritif. Pour la petite histoire, il viendrait du temps où les fours à thermostat n’existaient pas : pour vérifier que la température de cuisson était atteinte, les boulangers prenaient un petit morceau de pâte à pain, formaient une fine baguette et la mettaient à cuire. Afin de rendre le test plus gourmand, ils sortaient le pain avant la fin de la cuisson, l’incisaient et le garnissaient d’un beurre salé aromatisé à l’ail frais avant de le remettre à chauffer : un délice à déguster chaud, voluptueusement imbibé de beurre. Mais il s’agit aussi d’une gourmandise quotidienne dans les pays anglo-saxons : on l’y appelle garlic bread et il est le plus souvent aromatisé avec du persil.

Les ingrédients de base du pain à l’ail

  • Du pain : on utilise généralement une baguette coupée en rondelles (c’est le format classique du garlic bread anglo-saxon), mais n’importe quel pain fait l’affaire pourvu qu’il comporte suffisamment de mie pour se gorger de beurre à la cuisson.
  • Du beurre : idéalement, on emploie du beurre demi-sel, mais le beurre doux fonctionne aussi à condition de le saler à convenance avec de la fleur de sel. Il doit être mou pour pouvoir être malaxé facilement avec l’ail.
  • De l’ail : pour 100 g de beurre, on compte généralement 3 gousses d’ail cru, pelées et très finement hachées, une quantité à ajuster selon les goûts de chacun.

On peut ajouter à ces ingrédients d’autres aromates, notamment du persil finement ciselé ou d’autres herbes aromatiques, du poivre noir, des épices ou encore du fromage à pâte dure très finement râpé.

Le mode d’emploi du pain à l’ail facile 

Préchauffer le four à 200 °C.
Préparer un beurre aromatisé en mélangeant avec une fourchette 100 g de beurre demi-sel mou, 3 gousses d’ail haché et éventuellement un peu de persil finement ciselé.
Couper un pain en tranches régulières et tartiner généreusement chaque tranche avec le beurre aromatisé.
Reconstituer le pain et le poser sur une feuille de papier d’aluminium. Fermer cette dernière sur le pain pour bien l’envelopper, poser le tout sur une plaque et enfourner pour environ 15 minutes. Ouvrir le papier d’aluminium, puis faire cuire 5 minutes supplémentaires. Déguster chaud ou tiède.

Crédit photo : Cheese garlic bread par Qi-Guang Chew via Flickr. 

Mots clés