A la une

derniers articles
  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes, Les produits laitiers
-

Les cinq fromages de décembre à déguster

Les fromages seront aussi de la fête cette année…

Vacherin Mont d'Or

Bientôt les fêtes ! En attendant les plateaux de fromage du réveillon, voici 5 fromages à découvrir tous le long du mois de décembre…

Vacherin Mont d'OrVacherin Mont d’Or

De la famille des pâtes molles à croûte lavée, cette spécialité du Jura et du Haut Doubs se reconnaît à sa ceinture d’épicéa qui évite à sa tendre pâte de s’échapper trop vite. A la coupe ou en boîte de 400g, il se déguste froid ou passé au four façon fondu (souvent baptisé « boîte chaude »). Commercialisé uniquement de mi-octobre à mi-mai, son crémeux et sa douce note balsamique a de nombreux fans !

Roquefort

Roquefort

C’est au moment des fêtes que les pâtes persillées arrivent à maturité. La star entre toutes, c’est bien évidemment le Roquefort, à base de lait de brebis, qui fut le premier fromage à bénéficier d’une protection en 1925. Souple, fin, délicat, il se savoure avec un pain au noix, un vin liquoreux (avec modération), des grains de raisin ou des morceaux de figues.

Saint FélicienSaint Félicien

Cousin du Saint Marcellin, en plus gros et plus crémeux, le Saint Félicien a été mis au point par un crémier lyonnais au début du XXème siècle.

Doux et très onctueux, il peut être affiné jusqu’à devenir coulant.
Fabriqué à l’origine au lait de chèvre, il est désormais au lait de vache.

Vieux ComtéVieux Comté

De nombreux fromagers proposent à l’occasion des fêtes des fromages d’exception comme des pâtes pressées cuites longuement vieillies. On trouve alors enfin des Comtés agés de 30, 36 voire 48 mois : ce n’est pas pour rien que l’on dit que c’est le temps qui donne son goût au Comté
Ils développent alors des notes incroyables de noisette et de foin, leur pâte se faisant plus cassante et plus sèche.

A consommer en éclats, comme une gourmandise !

Brie truffé Brie fourré aux noix

Petit luxe avant l’heure de la fête, les fromagers revêtent le brie de Meaux ou de Melun de ses plus beaux atours en le farcissant de mille merveilles. Coupé en deux dans la longueur, le Brie est généreusement garni d’un mélange de truffe noire et de crème, avant d’être refermé. Les arômes se mélangent, le crémeux du fromage souligne le goût vif de la truffe : quelle harmonie !
Plus prosaïque mais tout aussi délicieux, le brie peut également être farci avec d’autres champignons séchés (cèpes, morilles), des fruits secs et de noix (abricots, pruneaux, pignons, noisettes, noix de Grenoble) … De nombreux autres fromages à pâte molle peuvent également se prêter de bonne grâce à ces présentations très appréciées : Coulommiers, Chaource, Brillat-Savarin….

Crédits photos : NOVEL / CNIEL, V. RIBAUT / Les Studios Associés, A.MURIOT,

Plus d'articles

Mots clés