Les produits laitiers

Les produits laitiers

derniers articles
  • 09-12
    DIY : 4 idées de décorations de Noël en emballages laitiers recyclés

    Des moments ludiques et écologiques à partager avec les enfants.

  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Les « milk moments », santé et bien-être à la clé !

La campagne de communication « Milk moments » montre à quel point il est agréable de boire du lait à tout moment de la journée.

Milk moments

Cofinancée par l’Union européenne, une nouvelle campagne consacrée aux moments de consommation du lait – les milk moments – investit les petits écrans de 5 pays européens (France, Danemark, Irlande du Nord/Royaume Uni, Irlande et Belgique).

Les buveurs de lait à l’honneur

Pas le temps de prendre un petit-déjeuner ? Le nouveau spot publicitaire réalisé sous l’égide d’EMF (European Milk Forum) donne des idées de milk moments (« moment lait ») pour les pressés et les retardataires : boire un verre de lait en attendant le bus ou simplement au bureau ! L’idée de la campagne, commune aux 5 pays concernés, est en effet de montrer des situations de consommation nomades et inhabituelles (le matin dans son lit, le soir avant de dormir, en rentrant du sport, après un match…), afin de montrer que le lait est parfaitement adapté aux contraintes et aux plaisirs de la vie moderne. Et parce que le lait contient naturellement des nutriments excellents pour la santé, les mots « calcium » et « protéines » défilent tout le long du film. Mais le lait étant bien plus qu’une boisson et un aliment, le plaisir et le bien-être arrivent en tête des valeurs véhiculées par les scénettes du film.

Une campagne européenne

Cette campagne triennale, cofinancée par l’Union européenne, est accompagnée d’un travail sur les bénéfices santé du lait. Une annonce presse médicale rappelle par exemple l’importance du lait pour la croissance des enfants et des adolescents. L’ensemble de la communication vise à soutenir la consommation de lait et à enrayer la baisse observée dans les pays participant au programme, dont les causes sont multiples. On observe en particulier une diminution des occasions de consommation, notamment au petit-déjeuner dont le temps est diminué voire supprimée, notamment chez les enfants et les adolescents. Dans une perspective globale de santé publique, il s’agit donc d’inciter les Européens à manger équilibré !

Plus d'articles

Mots clés

Fromage, pain et vin
article précédent
La fermentation, technique clé des produits laitiers

La fermentation, technique clé des produits laitiers

Cette technique centrale de la transformation laitière n’a jamais été aussi tendance grâce à ses vertus pour la santé… et le goût !

Quel est le point commun entre le fromage, le lait ribot, le yaourt, la choucroute, le shoyu (sauce de soja japonaise), le saucisson, les anchois au sel, le café, le chocolat le pain au levain et le vin ? Tous sont des aliments fermentés ! Pour Marie-Claire Frédéric, auteur de Ni cru ni cuit. Histoire et civilisation de l’aliment fermenté, il s’agit d’une troisième voie entre le cru et le cuit. Or, celle-ci est essentielle dans la transformation du lait en produits laitiers.

Une technique ancienne et universelle

La fermentation est la plus ancienne méthode de conservation puisqu’elle remonte à la préhistoire. Techniquement, il s’agit d’un phénomène chimique qui transforme le sucre des aliments en acide lactique, en alcool ou en acide acétique grâce à des micro-organismes (bactéries, levures ou moisissures). Ces derniers sont naturellement présents dans les denrées ou ajoutés volontairement pour obtenir une fermentation particulière (c’est par exemple le cas pour les fromages à pâte persillée ou le camembert). D’un point de vue culturel, les produits fermentés sont présents dans le monde entier, avec, souvent, une valeur symbolique forte. Chez nous, ils sont constitutifs de la triade qui incarne partout l’épicurisme à la française : le pain, le vin et le fromage (sans compter la bière, la choucroute, les charcuteries ou même la pâte à crêpes !).

Qu’en est-il des produits laitiers ?

Yaourts, laits fermentés, fromages, crème crue, beurre à l’ancienne… : les produits laitiers constituent l’une des plus grandes familles des aliments fermentés. La fermentation transforme ici le lactose du lait en acide lactique. C’est pourquoi on parle de fermentation lactique. À l’origine, il s’agissait bien sûr de prolonger la conservation de l’aliment précieux qu’est le lait, tout en améliorant son assimilation par l’organisme et ses qualités gustatives. Que l’on pense par exemple à la saveur fraîche et acidulée d’un lait fermenté ou encore aux arômes complexes des fromages affinés – car l’affinage, c’est de la fermentation !

Les produits fermentés sont bons pour la santé

Contrairement à la pourriture, la fermentation contrôlée améliore les aliments au lieu de les détériorer, aussi bien d’un point de vue gustatif que nutritionnel : « c’est une « dégradation positive » des produits alimentaires », écrit ainsi Camille Oger dans L’art de la fermentation, qui regorge de recettes maison. Les micro-organismes secrètent en effet des enzymes qui décomposent certains constituants de l’aliment et en fabriquent d’autres – vitamines, acides aminés et probiotiques dont on redécouvre les vertus pour les intestins et le système immunitaire. Les aliments fermentés sont donc des aliments vivants, comme le lait.

À lire sans modération :

  • Marie-Claire Frédéric, Ni cru ni cuit. Histoire et civilisation de l’aliment fermenté, éditions Alma, 2014.
  • Luna Kyung et Camille Oger, L’art de la fermentation, éditions La Plage, 2016.
French Cheese Board
article suivant
Aux États-Unis, les fromages français ont du succès !

Aux États-Unis, les fromages français ont du succès !

Les Américains aiment les fromages français, et ces derniers le leur rendent bien.

Les fromages français sont particulièrement appréciés aux États-Unis et leur potentiel de croissance reste important. C’est pourquoi un espace 100 % French cheese a été ouvert le mois dernier en plein cœur de New York, dans le quartier très branché de Nolita.

La bonne réputation des fromages français aux États-Unis

D’après les résultats d’une étude récente sur les leviers de croissance du fromage français à l’international*, le nombre de consommateurs de fromage est relativement élevé aux États-Unis, mais sa consommation reste occasionnelle et surtout associée au snacking. La principale caractéristique du fromage pour nos cousins transatlantiques ? Ils sont adaptés à une dégustation en sandwich, à consommer à tout moment.

Toutefois, les Américains se déclarent très amateurs de fromage et les produits français y véhiculent une image de prestige, de raffinement, de qualité et de goût. Les plus connus sont le brie, le camembert, le roquefort et les autres bleus. Ce n’est donc pas un hasard si, en dehors de l’Europe, ce sont les États-Unis qui importent le plus de fromages français avec 22 494 tonnes en 2015**.

French Cheese Board

Un concept store concept store 100 % French cheese à New York !

Pour développer la consommation de fromages français aux États-Unis, la filière laitière française travaille ainsi sur deux aspects : mieux faire connaître les produits et les associer à de nouvelles occasions de consommation en phase avec les habitudes locales. Parmi les actions mises en œuvre, l’une a fait parler d’elle ces dernières semaines : l’ouverture d’un concept store ouvert au public à Manhattan. Son objectif : offrir aux habitants de la Grosse Pomme une expérience plurielle autour des fromages français.

Conçu par le duo Ich&Kar, cet espace unique se compose d’une galerie d’art, d’une cuisine et d’une boutique. Cours de cuisine, conférences sur l’histoire des fromages, ateliers de découpe et de dégustation, séances d’œnologie pour découvrir les meilleurs accords entre vins et fromages, invitations de chefs, expositions artistiques… : entre design et pédagogie, il s’agit d’échanger, de partager et surtout de célébrer toute la richesse de la culture fromagère française. On n’a jamais eu autant envie d’aller à New York !

French Cheese Board
41 Spring street, New York, NY 1001
+1 212 302 3390
www.frenchcheeseboard.com

* Étude leviers de croissance Cniel / TNS Sofres.
** L’économie laitière en chiffres, édition 2016.