Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 20-02
    Le rôle du fromage dans le « French paradox »

    Les mangeurs de fromage ont une mortalité cardio-vasculaire moindre que ceux qui n’en consomment pas.

  • 17-02
    Les bons accords entre vins rouges et fromages

    L’accord fromages-vins rouges est tout à fait possible en faisant attention aux tanins et en n’oubliant pas les vins doux.

  • 15-02
    Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

    Pain et fromage dans un sandwich chaud : qui dit mieux ?

  • 13-02
    3 idées de repas de Saint-Valentin pour ceux qui n’aiment pas la Saint-Valentin

    Parce qu’on en a marre de la cuisine gnangnan et des sentiments dégoulinants.

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé, Les produits laitiers
-

Les produits laitiers sont-ils aussi gras que vous croyez ?

Retour sur des idées reçues.

bandeau-MG

Entre l’image que l’on a des produits laitiers et la réalité de ce que l’on consomme au quotidien, la vraie teneur en matières grasses (lipides) des produits laitiers peut vous surprendre… dans le bon sens !

Une étude sur la perception des lipides
Pour 59% des consommateurs interrogés sur le pourcentage de matières grasses contenu dans le lait (étude CSA/CNIEL 2010), les produits laitiers sont gras. Ainsi, certains estiment que le lait ½ écrémé contient en moyenne 17 % de lipides (au lieu de 1,6 % dans la réalité),  d’autres qu’un yaourt en contient 21 % (1,1 % dans la réalité) ! Quant à la teneur en matières grasses du camembert, elle est estimée à 48 % (au lieu de 22 %) et celle de l’emmental à 48 % (au lieu de 29 %). La méconnaissance de la composition nutritionnelle des produits laitiers tend à les positionner comme des produits gras car la teneur en matières grasses des produits laitiers est la plupart du temps surestimée. Néanmoins, ils sont 90% à dire que le lait est bon pour la santé et 84% que le lait est la meilleure source de calcium.

Les vrais chiffres !
Côté pratique et pour bien clarifier la situation nutritionnelle des produits laitiers, voici quelques exemples de pourcentage de lipides pour 100 g d’aliment consommé :

  • Laits de consommation : écrémé < 0,3 %,  ½ écrémé 1,5 %, entier 3,5 % ;
  • Fromages : famille très vaste (1000 fromages en France) allant de 0 % à 35 %;
  • Laits fermentés (yaourts et autres) : 0 à 4 %
  • Beurres et dérivés : « matières grasses laitières à tartiner » 10-20 %,  « réduits de 50% de MG » 39-41 %, « allégés » 60-62 %, « standard demi-sel » 80 %, et « classique » 82 %
  • Crèmes et dérivés : « spécialité à base de crème » entre 3 et < 12 %, « légère » 12 à 30 %, classique ≥ 30 %.

On est bien loin de ce que pensent les participants à l’étude !

Au quotidien dans notre assiette
Si l’on rapporte le pourcentage aux portions consommées habituellement par jour, selon les recommandations préconisées, voici la quantité réelle de matières grasses consommées lorsque l’on mange…

  • 10g de beurre = 8,2 g de matières grasses
  • 30g de fromage affiné (type camembert) = 6,6 g
  • 125g de yaourt (au lait entier) = 5 g
  • 250 ml de lait (1/2 écrémé) = 3,7 g

Il s’avère donc que les produits laitiers dans leur ensemble et quotidiennement, contribuent à hauteur d’environ 24 % des apports en lipides des adultes français et a 21 % de ceux des enfants : plus de 75% des matières grasses sont apportées par d’autres sources que les produits laitiers.

A lire aussi :

Crédit photo : Studio B/CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés