A la une

derniers articles
  • 28-04
    Question (pas) bête : comment le yaourt à boire est-il fabriqué ?

    Un procédé mécanique et 100 % naturel.

  • 26-04
    Sweet cheese

    Quand le fromage investit le dessert, les gourmets et gourmands disent merci !

  • 24-04
    Qu’est-ce que l’umami ?

    La fameuse « cinquième saveur » est l’une des clés de la sapidité des fromages affinés.

  • 21-04
    Le best of des boissons lactées à base de yaourt

    Smoothie, lassi, ayran… : les meilleurs breuvages à base de yaourt se préparent à la maison.

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé
-

Microbiote et produits laitiers : la reconnaissance du ventre

Le yaourt et certainement le fromage sont bénéfiques pour nos intestins et notre santé !

yaourt

Depuis plusieurs années, médecins et chercheurs explorent avec enthousiasme Le charme discret de l’intestin, pour reprendre le titre du best-seller de Giulia Enders (Actes Sud). Les bactéries qui composent le microbiote intestinal jouent en effet un rôle important sur la santé, physique comme psychique. Or, le yaourt et sûrement le fromage contribuent naturellement à son équilibre.

Le microbiote, kézako ?

Le microbiote, c’est un ensemble de bactéries que l’on appelait autrefois flore intestinale. Le tube digestif héberge en effet 100 milliards de micro-organismes, situés pour les deux tiers dans le colon. Ils composent le microbiote, qui pèse entre 1,5 et 2 kg. Unique pour chaque individu, celui-ci interagit avec le reste de l’organisme et peut impacter l’état de santé, en positif s’il est au mieux de sa forme ou en négatif s’il est déséquilibré.

Et les fameux probiotiques ? Ce sont aussi des micro-organismes vivants, comme ceux déjà présents dans le microbiote, contenus dans certains aliments ou compléments alimentaires. Ils exercent un effet bénéfique sur l’équilibre intestinal quand ils sont ingérés régulièrement et en quantité suffisante.

Les bénéfices des produits laitiers pour le microbiote

Conséquence logique : le marché des probiotiques est en plein développement. Mais saviez-vous qu’il est facile d’en ingérer naturellement, sans passer par la pharmacie et à prix tout doux ? Il suffit pour cela de consommer régulièrement des aliments fermentés, en particulier des yaourts, qui contiennent 13 milliards de bactéries par pot !

Dans Le charme discret de l’intestin, Giulia Enders écrit ainsi : « Dès le début du XXe siècle, la communauté scientifique supposait que les bactéries jouaient pour nous un rôle protecteur fondamental. C’est à cette époque qu’Élie Metchnikoff monte sur la scène du yaourt. Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1908, ce scientifique russe naturalisé français observe les paysans des montagnes bulgares, dont l’espérance de vie dépasse souvent les cent ans – et dans la bonne humeur, s’il vous plaît ! (…) Malheureusement, sa découverte tombe au mauvais moment. Peu avant, les bactéries ont été identifiées comme les agents pathogènes de certaines maladies. » Plus qu’une découverte des bienfaits du yaourt pour le microbiote intestinal, il s’agit donc en réalité d’une redécouverte.

Quant au fromage, la richesse de sa flore implique des effets potentiels prometteurs, même ceux-ci restent à explorer : chaque portion de 30 g de fromage contient 3 à 30 fois plus de ferments que le minimum nécessaire à l’apparition d’un effet probiotique. Plusieurs recherches sont en cours à ce sujet et, en attendant leurs résultats, vive les aliments fermentés !

Plus d'articles

Mots clés