filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 24-03
    Les fromages de lactosérum : rien ne se perd, tout se transforme !

    Brocciu AOP, brousse, pérac, recuite… : ces fromages ont pour point commun d’être élaborés avec du petit-lait ou lactosérum issu de la fabrication d’un premier fromage.

  • 22-03
    Le beurre dans tous ses états

    Une histoire d’émulsion et de températures.

  • 20-03
    Des fraises pour célébrer le printemps

    Les meilleurs alliés des fraises ? Les produits laitiers !

  • 17-03
    Et un Irish coffee pour la Saint-Patrick !

    Nos conseils pour réussir l’un des fleurons de la gourmandise irlandaise.

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire
-

Portrait de vache : la Jersiaise

Une laitière très anglo-saxonne, au lait particulièrement riche en protéines.

Vache Jersiaise dans un pré

Savez-vous qu’on élève en France plus de 20 races de vaches laitières différentes ? Zoom sur la Jersiaise, race peu représentée en France, mais que l’on retrouve abondamment en Nouvelle-Zélande où vient de s’achever à Auckland le Congrès de la Fédération Internationale de Laiterie.


Une petite vache
Vache jersiaise

Comme son nom l’indique, la Jersiaise vient de l’île anglo-normande de Jersey. Elle fut introduite en France avec d’autres races britanniques au milieu du XVIè siècle. Reconnaissable à sa jolie robe fauve, la Jersiaise se remarque aussi par son petit gabarit : seulement 430 kg pour environ 1m30 au garrot.

Un lait très riche

La Jersiaise est réputée pour la qualité très particulière de son lait : elle est en tête de toutes les races laitières pour la richesse en protéine de son lait. C’est un atout pour la production de fromages. Mais elle a aussi un lait particulièrement riche en matières grasses : le beurre n’en est que plus facile à baratter et la crème fraîche plus savoureuse.

Rare en France

On comptait seulement 3000 femelles en France en 2009 sur les 3,3 millions de Jersiaises dans le monde. On la trouve essentiellement en Australie et en Nouvelle Zélande (plus d’un million de têtes) ainsi qu’en Asie et au Moyen-Orient, où elle fut importée par bateau. Habituée à la rusticité de son sol natal, elle a su s’adapter en toute simplicité partout où elle a été introduite !

>Pour en savoir plus sur les exploitations laitières en France
>Consultez également le site consacré aux vaches jersiaises

Crédit photo : BGS – JERSIAISE FRANCE

Télécharger notre infographie

Plus d'articles

Mots clés