filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 01-03
    Poisson à la meunière : la cuisine classique a tout bon !

    La plus célèbre manière de cuire la sole se prête à tous les poissons, aux noix de Saint-Jacques et même aux cuisses de grenouille.

  • 27-02
    10 idées d’accords entre fromages et miels

    Alors que le miel est à la mode et que les ruches se posent jusque sur les toits des immeubles urbains, jamais les mariages entre fromages et miels n’ont été aussi aboutis.

  • 24-02
    Quelle race de vache pour quel fromage AOP ?

    Grâce à la précision de leurs cahiers des charges, les AOP fromagères ont un impact direct sur la biodiversité des races d’élevage, préservant ainsi des races laitières spécifiques.

  • 22-02
    L’édition 2017 du Salon International de l’Agriculture commence samedi !

    La 54e édition du Salon International de l’Agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire
-

Portrait de vache : la prim’holstein

Noir et blanche, la plus célèbre des vaches laitières.

Vache au pré, race Prim'holstein

Tête de vache de race Prim'holsteinNoire tachée de blanc ou blanche tachée de noire, la prim’holstein, c’est la vache telle que tous les enfants la dessinent ! Zoom sur la première vache productrice de lait en France.

Originaire du Nord de l’Europe

La vache à robe « pie » (c’est-à-dire tachetée) viendrait du littoral de la Mer du Nord, entre la Frise (région des Pays-Bas, d’où son autre nom de « vache frisonne ») et le Danemark, où elle prospéra jusqu’au XIXème siècle. Surnommée « vache hollandaise », elle est déjà réputée pour sa rusticité et l’abondance de son lait, ce qui lui vaut de s’implanter avec succès en Amérique du Nord puis en France au début du XXème siècle.

C’est après la 2ème guerre mondiale et les améliorations successives par croisement et sélection des animaux que la race typiquement française est renommée « Française Frisonne Pie Noire  »  en 1952. Race mixte (permettant la production de lait et de viande), elle se spécialise en production laitière à partir de 1966, sous l’influence de taureaux canadiens de souche Holstein : elle devient enfin Prim’Holstein en 1990.

La spécialiste du lait

A elle seule, la Prim’Holstein représentait, en 2006, plus de 30% du cheptel national et plus de 60% des vaches laitières. C’est la première race laitière française, avec près de 80% de la collecte nationale, et son lait concourt à l’élaboration de nombreux produits laitiers. Si certaines vaches produisent jusqu’à 10 000 litres par an, la moyenne de cette super-laitière tourne autour de 8500 litres.

Mais elle est également la première race laitière au monde : le cheptel français de cette espèce se situe au deuxième rang mondial après les Etats-Unis.

Cette grande vache (1 m 45 au garrot pour environ 600 kg) n’a pas fini de nous faire aimer le lait !

> Découvrir d’autres  portraits de vache

> En savoir plus sur l’élevage et la production laitière

Crédit photo : C.HELSLY / CNIEL

Télécharger notre infographie

Plus d'articles

Mots clés