filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 22-02
    L’édition 2017 du Salon International de l’Agriculture commence samedi !

    La 54e édition du Salon International de l’Agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2017 à Paris Expo Porte de Versailles.

  • 17-02
    Les bons accords entre vins rouges et fromages

    L’accord fromages-vins rouges est tout à fait possible en faisant attention aux tanins et en n’oubliant pas les vins doux.

  • 15-02
    Les 6 meilleures recettes de pain et fromage fondu

    Pain et fromage dans un sandwich chaud : qui dit mieux ?

  • 13-02
    3 idées de repas de Saint-Valentin pour ceux qui n’aiment pas la Saint-Valentin

    Parce qu’on en a marre de la cuisine gnangnan et des sentiments dégoulinants.

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire
-

Portrait de vache : la Villard-de-Lans

Au cœur du Vercors, la Villarde produit un lait particulièrement recherché pour la fabrication du bleu local.

Villarde

Cette race blonde à petit effectif, originaire du Vercors, a été l’une des premières à bénéficier d’un programme de sauvegarde. Son lait sert à fabriquer le fameux bleu du Vercors-Sassenage.

Une race bovine sauvée de la disparation

La Villard-de-Lans, que l’on appelle aussi Villarde, est originaire du massif du Vercors et notamment des alentours de la commune qui porte le même nom. Au XIXe siècle, elle y était très bien implantée et bénéficiait d’une réputation prestigieuse. Mais ses effectifs déclinèrent de façon drastique pendant et après la Deuxième Guerre mondiale : abattage d’animaux pour nourrir les troupes d’occupation, rapts utilisés en guise de répression contre les maquisards du Vercors, diminution du cheptel en raison de la destruction des stocks et des récoltes, mécanisation concurrençant la force de la Villarde, politique de spécialisation des races bovines des années 1960… Dans les années 1970, il ne restait plus que quelques dizaines d’animaux de pure race.

Heureusement, grâce aux efforts d’éleveurs passionnés et à l’appui des pouvoirs publics, un plan de sauvegarde fut lancé dès la fin des années 1970. Pari gagné : les effectifs remontèrent progressivement, jusqu’à atteindre 393 femelles et 88 éleveurs en 2014 (source : Institut de l’Élevage).

Rustique et facile à vivre, la Villarde !

Le fait que la Villard-de-Lans soit inscrite parmi les races autorisées pour la production du bleu du Vercors-Sassenage AOP, fromage à pâte persillée originaire de la région, a également contribué à cette relance. La Villarde est en effet une race mixte, qui fournit à la fois de la viande et du lait. Ce dernier n’est pas produit dans des quantités aussi importantes que chez les races spécialisées, mais sa qualité est particulièrement adaptée à la production de fromage et notamment de bleu. Grande et solidement charpentée, elle a aussi été, pendant longtemps, un appui précieux pour les travaux agricoles.

Quant à ses qualités d’élevage, elles sont nombreuses, telles la robustesse, la résistance aux maladies et la longévité. Caractérisée par des grands yeux, des cornes en lyre et des naseaux bien roses, cette vache à la robe froment est enfin vive et éveillée, mais sans nervosité. Bref, elle a tout pour plaire aux éleveurs qui ont décidé de la remettre au cœur de leurs fermes. Dans la commune de Villard-de-Lans, elle est même célébrée par une sculpture monumentale taillée par l’artiste Serge Lombard dans un énorme bloc de calcaire urgonien : depuis 2015 une Villarde et son veau accueillent paisiblement les visiteurs à l’entrée du village !

Crédit photo : By ALROM NIVERNO (Template:ALROM) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) or CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons.

Télécharger notre infographie

Plus d'articles

Mots clés