Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Que faire avec des yaourts aromatisés ?

Des recettes pour varier les plaisirs.

Smoothie au yaourt aromatisé

Fraise, framboise, cerise, mûre, pêche, abricot, poire, ananas, vanille, citron… : les parfums des yaourts aromatisés sont nombreux ! Nos 8 idées pour les cuisiner.

  1. Un gâteau au yaourt parfumé : mélanger, dans l’ordre, 1 pot de yaourt aromatisé au choix, 3 œufs, ½ pot de beurre fondu, 1 pot de sucre, 1 sachet de levure chimique et 3 pots de farine. Ajouter éventuellement un ingrédient s’associant harmonieusement avec le parfum du yaourt (petits morceaux de fruits frais, zeste râpé de citron, pépites de chocolat…). Verser dans un moule à cake beurré et enfourner pour 30 minutes dans le four préchauffé à 180 °C. Laisser tiédir avant de démouler.
  2. Une glace au yaourt : pour une version simplissime, passer en sorbetière 4 pots de yaourt aromatisé mélangés avec 60 g de sucre en poudre, jusqu’à ce que la glace soit prise. Pour une variante plus élaborée, mélanger le même poids de yaourt aromatisé et de fruits coupés en petits dés avant de les passer en sorbetière. Une astuce gourmande avec du yaourt à la fraise ? Quand la glace est prise, ajouter des fraises Tagada coupées en petits morceaux et faire turbiner quelques secondes supplémentaires.
  3. Des popsicles (sucettes glacées) express : remplir des moules à glaces avec du yaourt aromatisé, laisser prendre quelques heures au congélateur, c’est prêt ! Un must pour le goûter des enfants.
  4. Des verrines : dans des coupes individuelles, empiler du yaourt aromatisé (fruits, vanille, citron…), des biscuits grossièrement émiettés (sablés, spéculoos, petits-beurres…), des fruits frais coupés en morceaux (fraises, framboises, pêches, poires, oranges…) et éventuellement un coulis de fruits ou une sauce sucrée (chocolat, caramel au beurre salé, confiture de lait…). En quelques minutes à peine, voici un dessert bon marché, délicieux et adaptable tout au long de l’année.
  5. Des faux tiramisus tout légers : verser du coulis de fruits rouges au fond de 4 verres. Disposer 4 biscuits à la cuillère ou biscuits roses de Reims dans chaque coupe, à la verticale, puis verser 1 pot de yaourt à la fraise par verre. Couvrir avec des fraises fraîches coupées en morceaux. Décorer avec du basilic ciselé. Pour varier les plaisirs en plein été, remplacer le yaourt à la fraise par du yaourt aux pêches et les fraises par des morceaux de pêches bien mûres.
  6. Un smoothie : passer au blender 1 petite banane, 1 pot de yaourt aromatisé, 1 pot de fruits frais, 1 pot de lait et quelques glaçons, en misant sur des associations de saveurs qui fonctionnent bien (yaourt au citron + framboise, yaourt à la vanille + ananas, yaourt aux abricots + pêches…). Déguster pour le petit-déjeuner ou au goûter.
  7. Des tartelettes aux fruits rouges : foncer des moules à tartelettes avec de la pâte sablée ou de la pâte à sablé breton, les faire cuire à blanc. Une fois les tartelettes refroidies, les napper avec du yaourt à la vanille puis couvrir avec des fraises, des framboises ou un mélange de fruits rouges.
  8. Des mini-pavlovas : préparer des nids meringués individuels d’après la recette de la pavlova traditionnelle. Au moment du dessert, les garnir avec du yaourt aromatisé délicatement incorporé dans le même volume de crème chantilly peu sucrée. Ajouter des fruits frais acidulés (fraises, framboises, fruits de la passion…), napper avec un coulis de fruits rouges et servir sans tarder.

Crédit photo : A. Beauvais – A. Roche / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE.

Plus d'articles

Mots clés

Tarte au citron meringuée
article précédent
Les secrets de la tarte au citron

Les secrets de la tarte au citron

Une pâte croustillante, une crème fondante et acidulée, une douce meringue en option : vite, une tarte au citron !

Voici un dessert qui met tout le monde d’accord : classique de la pâtisserie française mais très populaire ailleurs dans le monde et notamment aux États-Unis, la tarte au citron plaît autant aux petits qu’aux grands. Nos conseils pour la réussir.

La pâte sucrée  

Le premier étage de la tarte au citron, ou plutôt son rez-de-chaussée, est constitué d’un socle croustillant qui va servir de support à la crème citronnée. Les pâtissiers optent généralement pour une pâte sucrée composée de farine, de beurre, de sucre, d’oeuf et d’une pointe de sel. Ce qui différencie cette recette de base de celle de la pâte sablée ? Le beurre est ici crémé avec le sucre et non sablé avec les ingrédients secs. La pâte sablée, plus riche en beurre mais moins sucrée, a pourtant ses inconditionnels, surtout quand une partie de la farine est remplacée par de la poudre d’amandes, ingrédient qui s’acoquine particulièrement bien avec le citron. Les plus gourmands optent carrément pour un sablé breton, encore plus riche et friable que la pâte sablée de base. Dans tous les cas, la pâte est cuite à blanc puis ramenée à température ambiante avant d’être garnie.

La crème au citron

Pour agrémenter la pâte croquante, place au lemon curd, une crème citronnée à la fois douce et acidulée à laquelle le beurre apporte une texture parfaitement lisse et fondante. La recette de base, composée de zeste et de jus de citron, de sucre, de beurre et d’oeufs, peut être accessoirisée selon les envies : herbes infusées dans le jus de citron préalablement chauffé (romarin, thym, verveine, basilic…), ou ajout d’ingrédients aromatiques directement dans la crème (gingembre frais finement râpé, zeste de combava, petits cubes de citron confit…). Une fois la crème refroidie, il suffit de l’étaler sur le fond de tarte. Une astuce pour éviter que la pâte ne ramollisse au contact du lemon curd : il faut la « chablonner », c’est-à-dire la badigeonner au pinceau avec un peu de chocolat blanc fondu, puis laisser refroidir avant de garnir. Pour la finition, il est possible de coiffer cette tarte au citron avec une couche de meringue à faire dorer sous le gril.

Et en bonus, le lait concentré !

Pour les curieux et/ou les cuisiniers pressés, il existe une recette de tarte au citron moins traditionnelle mais inratable à base de lait concentré sucré. Cette fois, une pâte sablée précuite est couverte d’un mélange de lait concentré sucré, d’oeufs et de zeste et jus de citron (voir la recette). En une vingtaine de minutes au four, le tour est joué ! Il arrive même que la pâte sucrée soit remplacée par un socle préparé à la manière d’un cheesecake, c’est-à-dire avec des biscuits broyés, mélangés avec du beurre fondu et tassés au fond d’un moule : en refroidissant, le beurre permet de figer la couche de biscuits. C’est d’ailleurs le procédé utilisé pour préparer la « Key lime pie », tarte au citron vert emblématique de la Floride, dont la garniture ne saurait se passer de lait concentré. Une bonne idée pour renouveler le dessert préféré des Français !

Crédit photo : C. Herlédan / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE.

Yaourt-à-boire
article suivant
Que faire avec un yaourt à boire ?

Que faire avec un yaourt à boire ?

6 idées pour déguster et cuisiner le yaourt liquide.

Comme les autres yaourts, il se prête à toutes les envies gourmandes et culinaires avec ses parfums variés (fraise, framboise, vanille, pêche, abricot, banane, mangue, coco…). Retrouvez nos 6 meilleures idées pour le déguster et le cuisiner.

1/ Le boire ! Les enfants l’adorent car il se consomme sans cuillère, comme une boisson. Directement à la bouteille pour une dégustation rapide et sans chichis, il peut aussi être versé dans un verre et aspiré à la paille, surmonté d’une brochette de fruits et d’un biscuit maison pour un délicieux goûter ou un dessert improvisé.

2/ Un gâteau au yaourt à boire : préchauffer le four à 180 °C. Mélanger, dans l’ordre, 1 bouteille de 180 g de yaourt à boire, 3 œufs, 150 g de sucre, 100 g de beurre fondu, 200 g de farine et ½ sachet de levure chimique. Verser dans un moule à cake beurré. Enfourner pour 35 minutes. Laisser refroidir avant de démouler. Déguster nature ou agrémenté avec une garniture au choix.

3/ Des (fausses) panna cotta légères : faire ramollir 3 feuilles de gélatine dans de l’eau froide comme indiqué sur l’emballage. Faire chauffer 100 ml de lait avec 1 cuillère à soupe de sucre. Dès le début de l’ébullition, le retirer du feu. Ajouter 500 g de yaourt à boire et les feuilles de gélatine essorées. Bien mélanger. Répartir dans des verrines et réfrigérer pendant au moins 4 heures. Servir avec un coulis de fruits ou des fruits frais coupés en dés.

4/ Un smoothie : dans un blender, mixer 2 yaourts à boire (360 g) avec 1 ou 2 cuillères à soupe de sucre en poudre, l’équivalent d’un bol de fruits frais seuls ou mélangés (bananes, fraises, pêches, abricots, framboises, melon, mangue, ananas…) et quelques glaçons. Quand la texture est bien onctueuse, verser dans des verres et déguster à la paille.

5/ Une glace : pour une version simplissime de la glace au yaourt, verser 1 grande bouteille de yaourt à boire aromatisé (850 g) dans une sorbetière et la faire tourner jusqu’à ce que la glace soit prise. C’est prêt !

6/ Un petit-déjeuner gourmand : napper un bol de céréales (corn flakes, muesli, riz soufflé…) avec du yaourt à boire et, en option, des fruits frais coupés en dés. C’est simple, sain et rafraîchissant, mais aussi plus digeste pour ceux qui digèrent mal le lait.

> Rappel : le yaourt à boire est tout simplement un yaourt liquide. Comme les autres yaourts, il est ensemencé avec les ferments lactiques Lactobacillus bulgaricus et Streptococcus thermophilus, mais fabriqué selon un autre procédé. Pour obtenir un yaourt ferme, on ensemence le lait directement dans les pots. Dans le cas des yaourts brassés, le lait est ensemencé dans une cuve, puis brassé et versé dans des pots. Enfin, le yaourt à boire ou yaourt liquide suit le même parcours que le yaourt brassé mais, avant d’être conditionné en bouteille, il est battu jusqu’à obtention de la texture adéquate.

Crédit photo : L. PAGE / CNIEL.