filiere-laitiere

La filière laitière

Les produits laitiers
-

Salon de l’Agriculture : la France, terre de lait

Entre savoirs et saveurs, rendez-vous au Salon International de l’Agriculture 2016 pour redécouvrir les produits laitiers en famille.

Les produits laitiers au Salon de l'Agriculture

Cette année, le Salon International de l’Agriculture se déroulera du samedi 27 février au dimanche 6 mars 2016 sous le regard bienveillant de Cerise, magnifique égérie de la race Bazadaise. Le stand « France, terre de lait » permettra aux visiteurs de parfaire leurs connaissances sur la filière laitière et de se plonger dans les délices des produits laitiers. À ne manquer sous aucun prétexte !

Des animations pour tout savoir de la filière laitière, de la production à la transformation

  • Un parcours didactique et pédagogique abordera de manière complète et chronologique toutes les facettes de la filière laitière, de la production à la transformation.
  • Avec le jeu « La ferme laitière connectée », trois équipes devront aider l’éleveur présent à construire et gérer sa ferme, répondant aux nombreuses questions que se posent quotidiennement les producteurs de lait (bâtiments, équipements et énergie, troupeau et confort des animaux, cultures et alimentation de la vache, production de lait…).
  • Le survol de la route du lait invitera les visiteurs à piloter un drone et le poser sur des silhouettes en volume (animal, ferme, éleveur, laiterie ou produit laitier).
  • Un espace vivant proposera des animations en continu, du « chamboule-tout » pour les enfants au concours de moustache, en passant par des animations autour des AOP, avec des cadeaux à la clé.
  • Le village des produits laitiers, qui réunira plusieurs entreprises laitières des filières laitières bovine et caprine, permettra de tout savoir sur la traite des animaux et le cycle de l’élevage laitier.

Des bars à produits laitiers pour se régaler

Parce que les produits laitiers, ce sont surtout des mets variés et savoureux, quatre bars spécialisés feront appel aux cinq sens des visiteurs :

France, Terre de lait
Hall 1 – Allée H – Stand 34
Salon International de l’Agriculture
Du samedi 27 février au dimanche 6 mars 2016
Porte de Versailles, Paris
https://www.salon-agriculture.com

> Pour suivre en direct les actualités du stand des produits laitiers au Salon de l’Agriculture, rendez-vous sur notre page Facebook Au fil du lait

Plus d'articles

Mots clés

Analyse du lait
article précédent
108 millions d’analyses réalisées sur le lait chaque année en France

108 millions d’analyses réalisées sur le lait chaque année en France

C’est le nombre d’analyses subies par le lait en France chaque année.

Le lait est un produit riche et vivant. En France, il fait l’objet de contrôles permanents afin que nous puissions consommer, en toute sécurité, du bon lait et des produits laitiers de qualité.

La qualité et la sécurité au cœur de la filière laitière française

En France, le lait et les produits laitiers sont contrôlés de manière fiable et sans relâche, sous le contrôle des pouvoirs publics. Concrètement, des échantillons de lait sont systématiquement prélevés à la ferme et à la laiterie, puis analysés en laboratoires.

L’objectif est double :

  • Proposer aux consommateurs un lait sain et respectant strictement les normes d’hygiène européennes, quel que soit son lieu de production et de collecte. La quantité de germes et de cellules est particulièrement surveillée, ainsi que les résidus d’antibiotiques qui doivent être totalement absents des échantillons. Au moindre doute, le lait est jeté.
  • Vérifier que la composition du lait (notamment les taux de matière grasse et de protéines) est conforme à la législation, répondant ainsi aux besoins de la transformation laitière, à la diversité et aux goûts des produits laitiers.

Le rôle central des laboratoires interprofessionnels

Les 15 laboratoires interprofessionnels français du lait réalisent ainsi chaque année plus de 108 millions d’analyses de chimie et de microbiologie, sur 24 milliards de litres de lait collectés. Cela représente pas moins de 250 analyses par élevage et par an.

Ces laboratoires, qui sont eux-mêmes régulièrement audités, couvrent l’ensemble du territoire et des bassins laitiers français. Grâce aux compétences de leurs techniciens, ils constituent à la fois un appui technique pour les éleveurs et une garantie de qualité pour les consommateurs.

Le paiement du lait, tributaire de la qualité

L’organisation française favorise de toute façon la qualité du lait dès sa production en amont. Depuis la loi Godefroy de 1969, les producteurs sont en effet payés en fonction de la qualité bactériologique et de la composition du lait, avec des critères toujours plus précis et exigeants. Ce système les pousse bien sûr à produire le meilleur lait possible.

De plus, la plupart des éleveurs vont encore plus loin que les obligations réglementaires : 92 % des élevages de plus de 20 vaches laitières adhèrent à la Charte des bonnes pratiques d’élevage, ce qui représente 95 % du lait produit en France. Or, la santé du troupeau et la qualité du lait font partie des exigences fondamentales de cette démarche volontariste.

En bref, à chaque maillon de la chaîne de production et de transformation, chaque acteur de la filière s’engage activement pour garantir l’exceptionnelle qualité des produits laitiers français !

N'oublions pas ceux qui font le lait
article suivant
N’oublions pas ceux qui font le lait

N’oublions pas ceux qui font le lait

Montrez aux éleveurs laitiers que vous les soutenez !

Entre difficultés économiques et besoin de reconnaissance, les éleveurs laitiers français sont en détresse. Avec la campagne « N’oublions pas ceux qui font le lait », l’interprofession laitière manifeste sa solidarité par une vaste campagne dans les médias, sur la page Facebook des produits laitiers et dans l’espace « France, terre de lait » du Salon de l’Agriculture. Et si vous la suiviez ?

N'oublions pas ceux qui font le lait

Comme le montrent leurs portraits, les éleveurs rendent de nombreux services à la société.

  • Les éleveurs laitiers sont au service du goût ! L’élevage laitier a pour objectif de produire des aliments sains et riches d’un point de vue nutritionnel, mais ces mets sont aussi savoureux, incroyablement variés et sources de plaisir quotidien. Que serait la gastronomie française sans lait, crème, beurre et fromage ?
  • Les éleveurs laitiers contribuent pleinement à notre qualité de vie. Qui n’a jamais été frappé par la beauté verdoyante des campagnes hexagonales ? Ces paysages ancestraux ont été façonnés, en harmonie avec la nature, grâce aux cultures, haies, bocages, estives, prairies, étables et autres murets. Leur entretien est assuré par le travail des éleveurs et l’infatigable pâturage des vaches, y compris dans des zones non accessibles par les machines agricoles. Les animaux préviennent aussi les incendies en zone sèche et les avalanches en montagne, où les troupeaux bichonnent sans le savoir… les pistes de ski !
  • Les éleveurs laitiers sont indispensables à la vitalité de l’ensemble du territoire. Acteurs centraux de la vie rurale, les éleveurs laitiers créent de nombreux emplois directs et indirects, permettent de maintenir dans les villages des services fondamentaux pour la population (Poste, école, médecin…), font vivre les fêtes traditionnelles des campagnes et attirent les touristes été comme hiver. Grâce à eux, il y a une vie hors les grandes villes.
  • Les éleveurs laitiers sont engagés dans la protection de l’environnement. Par sa nature même, l’élevage laitier protège et favorise la biodiversité, entretient la qualité des sols et celle de l’eau. S’il contribue à la production de gaz à effet de serre, il compense une grande partie de ses émissions par le stockage de carbone dans les prairies, haies et bosquets. Les éleveurs français sont également engagés dans des démarches de progrès pour assurer une agriculture toujours plus durable (ferme laitière bas carbone, méthanisation à la ferme…). Dans ce domaine plus que tout autre, gare aux idées reçues !
  • Les éleveurs laitiers apportent une attention constante au bien-être animal. Avec 56 vaches en moyenne par troupeau, les fermes laitières françaises sont des exploitations à taille humaine où le confort des vaches constitue une volonté et une nécessité. C’est pourquoi la majorité des éleveurs adhèrent à la Charte des bonnes pratiques d’élevage, qui va bien au-delà des obligations réglementaires.

Envie de leur montrer votre soutien ? Chez vous ou dans l’espace « France, terre de lait » du Salon de l’Agriculture, photographiez vos plus belles moustaches laitières. Venez ensuite partager vos photos sur la page Facebook des produits laitiers pour dire aux éleveurs que vous les soutenez !