A la une

derniers articles
  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

Voir toutes les actualités
Les produits laitiers
-

Salon International de l’Agriculture 2015 : les produits laitiers, producteurs de diversité

Pleins feux sur la richesse de la filière laitière.

Filouse

Cette année, au Salon de l’Agriculture, les produits laitiers célèbrent la diversité de leur filière à travers de nombreuses animations interactives (stand 12, allée L, hall 1).

1/ L’éleveur, artisan du vivant

Les sites de production laitière sont présents dans 80 % des départements français, mais ils sont loin d’être uniformes. Les éleveurs, qui font vivre des fermes souvent familiales où l’on compte en moyenne 53 vaches laitières par troupeau, s’adaptent tous les jours à des contextes très différents.

? En pratique : des animations pour vivre le quotidien des éleveurs :

  • Un simulateur de salle de traite, avec une vraie vache, pour comprendre la production de lait de la rumination à la traite en passant par l’alimentation des vaches, leur bien-être et les gestes de l’éleveur.
  • Un jeu, « L’éleveur laitier H24 », pour découvrir le quotidien des éleveurs au fil des saisons et des moments forts de la journée.
  • Un défi laitier pour départager deux groupes sur des thématiques imposées (l’alimentation, la traite, le bien-être…). Pour trouver les solutions, rendez-vous devant les totems informationnels, avec photos et vidéos, au cœur de l’espace dédié à cette animation.

2/ L’élevage, sculpteur de paysages

Des côtes de la Manche aux montagnes des Alpes, en passant par les Pays de la Loire ou les Cathares, chaque région française offre un paysage laitier différent. Les éleveurs, avec leurs troupeaux, leurs cultures, leurs prairies, leurs haies et leurs talus, entretiennent et façonnent ces espaces, tout en préservant le sol, la biodiversité et la qualité des eaux.

? En pratique : un quiz sur les paysages du lait
Quel est le rôle des éleveurs laitiers sur le paysage ? Combien de vers de terre une prairie accueille-t-elle ? Pourquoi les vaches ne sont-elles pas les mêmes en fonction des régions ? Les participants n’ont que quelques secondes pour se prononcer et gagner des points.

3/ Le lait, matière à création

Au fil du temps, la matière première vivante qu’est le lait a donné naissance à plus de 1500 produits laitiers. Grâce à la richesse de ses composants et à l’ingéniosité des hommes, de nombreuses innovations apparaissent chaque année sur le marché.

? En pratique : des animations ludiques et pédagogiques :

  • Les ateliers scientifiques « Le lait dans tous ses états », pour apprendre les recettes ancestrales de fabrication des produits laitiers et comprendre la composition du lait : comment la crème devient-elle beurre ? Comment fait-on un yaourt ? Comment créer un tourbillon de couleurs dans du lait ? Pourquoi le lait apaise-t-il les brûlures ? Est-il possible de faire de l’encre invisible avec du lait ? Comment déclencher une avalanche dans un aquarium ? Etc.
  • Pour les visiteurs mélomanes, le karaoké « Les produits laitiers, nos amis pour la vie », avec des vidéos à publier sur les réseaux sociaux.
  • Un bar à lait pour goûter de délicieux cocktails laitiers riches en calcium, avec la présence des champions du concours « Inventons lait », qui viennent pour présenter leurs créations de cocktails sans alcool à base de produits laitiers.
  • Des animations-conférences pour commenter l’exposition sur les 50 AOP laitières françaises, avec des dégustations à la clé.

Et aussi… la dernière ligne droite du concours du Meilleur Ouvrier de France (MOF) – classe fromager

Les 10 candidats finalistes doivent passer 3 épreuves capitales : évaluation gustative de fromages, techniques de coupe et mise en valeur des produits, réalisation d’un chef d’œuvre sur le thème « Retour vers le futur » (le mardi 24 février de 7 h à 13 h – Ring « bovins », Hall 1).

Infos pratiques

  • Dates : du samedi 21 février au dimanche 1 mars 2015.
  • Lieu : Paris Porte de Versailles – 1, place de la Porte de Versailles – 75015 Paris.
  • Horaires : 9 heures à 19 heures tous les jours et jusqu’à 20 heures les mercredi et jeudi (à noter dans votre agenda : il n’y a plus de nocturne).

Plus d'articles

Mots clés

Voir l'événement

Salon International de l'Agriculture 2015

Salon de l’agriculture 2015

21/02
au
01/03
Café liégeois
article suivant
Miam, un café liégeois !

Miam, un café liégeois !

Nos conseils pour réussir le plus célèbre des desserts glacés au café.

Ce n’est pas parce que la rentrée approche que les glaces ont dit leur dernier mot ! Sur les terrasses ensoleillées des brasseries ou chez soi pour conclure un bon dîner, le crémeux café liégeois complète avec gourmandise la panoplie des cafés glacés de l’été.

Le dessert à 3 étages

Le café liégeois est un dessert d’assemblage qui se monte au dernier moment avec trois composants : du café serré, de la crème glacée et de la chantilly. Comme souvent, cette simplicité exige des ingrédients de bonne qualité.

  • Du café froid. Celui-ci doit être fort et légèrement sucré. L’idéal ? Un expresso entreposé au réfrigérateur pendant au moins 1 heure, que l’on verse au dernier moment au fond d’une coupe à glace ou d’un verre.
  • De la crème glacée au café. On en trouve de très bonnes dans le commerce, mais pour une version à 100 % homemade, il n’est pas difficile de préparer une glace au café maison : du café soluble, de la crème, du lait, des œufs, du sucre et le tour est joué ! Les plus pressés se contentent même de mélanger 1 boîte de lait concentré sucré avec 40 cl de crème fouettée et 2 cuillères à soupe de café soluble, et zou, au congélateur pour quelques heures.
  • De la chantilly. Pour assurer un goût et une texture irréprochables, rien de tel qu’une chantilly maison, facile à réussir pourvu qu’on connaisse les 3 commandements de la crème fouettée : de la crème fleurette contenant au moins 30 % de matière grasse, du froid et de la parcimonie pour ne pas transformer la crème en beurre. À la clé, un beau dôme de crème chantilly pour chapeauter le café et les boules de crème glacée.

Pour terminer, on n’oublie pas d’ajouter quelques éléments savoureux et décoratifs : grains de café à la liqueur, cacao en poudre tamisé dans une passoire fine, langue de chat, cigarette russe nature ou trempée dans du chocolat fondu, petits sablés émiettés…

Du café viennois au café liégeois

Une anecdote historique pour terminer : contrairement à ce que son nom laisse supposer, le café liégeois n’est pas originaire de Liège. Au XIXe et au début du XXe siècle, la référence en matière de café, c’était Vienne l’Autrichienne. Quand les brasseries parisiennes se mirent à proposer des entremets au café, elles les appelèrent donc naturellement « cafés viennois ». Mais en 1914, la guerre éclata. Au début du mois d’août, les forts de Liège résistèrent plusieurs jours face à l’armée allemande, qui dut faire appel à son allié autrichien pour venir à bout de la ville belge. À Paris, les clients n’avaient plus envie de commander des cafés « viennois ». Qu’à cela ne tienne : les bistrotiers rebaptisèrent leur dessert… café liégeois !

Crédit photo : « viennese coffee » by Via Tsuji via Flickr (CC BY-NC-ND 2.0)