A la une

derniers articles
  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

  • 25-11
    Question pas bête : d’où vient le mot fromage ?

    Une étymologie rappelant la fabrication du fromage.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Un menu d’amoureux autour du neufchâtel

Pour la Saint-Valentin, le fromage AOP en forme de cœur s’impose !

neufchatel-coeur-de-gelee-et-fruits-secs

Pour la Saint-Valentin, le fromage AOP en forme de cœur s’impose !

Un amour de fromage

Envie d’un menu original pour célébrer le 14 février sans chichis ? Le plus célèbre des fromages en forme de cœur se décline de l’apéritif au dessert pour un repas 100 % neufchâtel. Fabriqué dans le pays de Bray, en Normandie, ce proche cousin du camembert se décline en plusieurs degrés d’affinage : jeune à 12 jours, mi-affiné à 3 semaines et affiné à 3 mois. Son goût se renforce au fil du temps tout en gardant, sous sa croûte duveteuse au bon parfum de sous-bois, une pâte lisse à la saveur délicate mais soutenue. D’après la légende, sa forme remonte à la Guerre de Cent Ans : pour montrer leur amour aux soldats anglais, les jeunes filles de Neufchâtel-en-Bray leur offraient des fromages en forme de cœur. Les Cercles culinaires de France font revivre cette romantique mythologie avec un repas à la gloire du neufchâtel.

Les idées de recettes

(Les recettes détaillées sont en bas de la page !)

  1. Tartines de neufchâtel aux poires : du pain grillé, des tranches de poires panées, quelques brins de persil, des lamelles de neufchâtel, miam, l’apéritif commence bien !
  2. Velouté de légumes au neufchâtel : pour transcender un simple velouté de carottes-oignons-poireaux, on n’a pas trouvé mieux que du neufchâtel fondu et de la crème fraîche. Les petits lardons grillés apportent une touche gourmande supplémentaire.
  3. Côtes de porc, sauce au neufchâtel : en guise de plat principal, difficile de résister à une viande dorée au beurre puis nappée de sauce fondante au fromage.
  4. Neufchâtel au cœur sucré : enfin, pour terminer en douceur, le neufchâtel passe au four après avoir été garni de gelée aux fruits rouges et de quelques fruits secs. Goûte ça et… épouse-moi !

Et en accompagnement ?

Avec une baguette de tradition française en guise de pain, impossible de se tromper : sa croûte fine mais croustillante contraste agréablement avec la texture des plats et du neufchâtel. Du côté des boissons, il y en a pour tous les goûts : cidre brut bien frais, vin rouge fruité, thé vert japonais torréfié bancha hojicha, bière blonde légère ou ambrée, chaque suggestion a ses avantages. Pour clôturer la soirée en beauté et apporter de la fraîcheur au fromage, place au champagne brut !

Les recettes détaillées

Tartines de neufchâtel aux poires

Tartines de Neufchâtel aux poires

Préparation : 25 min
Cuisson : 5 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 2 poires
  • ¼ de bouquet de persil plat
  • 4 tranches de pain de campagne
  • 1 neufchâtel
  • 1 œuf
  • 5 cl de lait
  • 3 cuillères à soupe bombées de chapelure
  • 1 filet d’huile de pépins de raisin
  • fleur de sel
  • sel
  • poivre du moulin

Laver, évider et émincer les poires.
Laver et sécher le persil plat.
Faire griller les tranches de pain. Réserver.
Couper le neufchâtel en lamelles.
Dans un bol, battre l’œuf avec une pincée de sel et ajouter le lait.
Dans deux assiettes, disposer respectivement l’œuf battu avec le lait dans l’une et la chapelure dans l’autre. Enduire les lamelles de poires d’œuf battu, puis les déposer dans la chapelure.
Cuire les poires panées dans une poêle chaude avec un fond d’huile.
Egoutter les poires cuites.
Sur chaque tartine, déposer des lamelles de poires panées, du persil plat et le neufchâtel.
Assaisonner de fleur de sel et de poivre.

Velouté de légumes au neufchâtel

Velouté de légumes au Neufchâtel

Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 300 g de carottes
  • 6 oignons
  • 1 poireau
  • 25 g de beurre demi-sel
  • 1 l de bouillon de légumes
  • ½ neufchâtel
  • 20 cl de crème liquide
  • 100 g de lardons
  • sel
  • poivre du moulin

Laver et éplucher les carottes, les couper en morceaux.
Eplucher et hacher les oignons.
Eplucher, laver et émincer le poireau.
Dans une cocotte, faire fondre le beurre, faire suer les oignons, les poireaux et ajouter les carottes. Mouiller avec le bouillon de légumes. Saler et poivrer.
Au bout de 20 minutes, ajouter le fromage et poursuivre la cuisson 15 minutes. Mixer, ajouter la crème liquide.
Dans une poêle sans matière grasse, faire colorer les lardons, dégraisser.
Rectifier l’assaisonnement si nécessaire et servir aussitôt, accompagné de lardons.

Côtes de porc, sauce au neufchâtel

Côtes de porc, sauce au neufchâtel

Préparation : 15 min
Cuisson : 30 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 2 oignons
  • ½ botte de persil
  • 2 cuil. à soupe d’huile
  • 35 g de beurre
  • 4 côtes de porc
  • 8 cl de vin blanc
  • ½ neufchâtel
  • 20 cl de crème liquide
  • sel
  • poivre du moulin

Eplucher et émincer les oignons.
Laver et hacher le persil.
Dans une poêle, faire chauffer l’huile avec 15 g de beurre et cuire les côtes de porc, assaisonner. Réserver au chaud.
Dans une sauteuse, faire fondre le beurre restant, faire suer les oignons émincés jusqu’à une légère coloration. Verser le vin blanc, faire réduire légèrement, puis incorporer le neufchâtel, préalablement taillé en petits morceaux, et la crème. Mélanger et cuire à feu doux jusqu’à ce que le fromage fonde. Passer la sauce au mixeur si besoin.
Servir les côtes de porc avec la sauce au neufchâtel, saupoudrer de persil haché.

Neufchâtel, cœur de gelée et fruits secs 

Neufchâtel, cœur de gelée et fruits secs

Préparation : 5 min
Cuisson : 10 min

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 1 neufchâtel
  • 2 cuillères à soupe de fruits secs
  • 1 petit pot de gelée de fruits rouges
  • poivre du moulin

Préchauffer le four à 180 °C (th. 6).
Faire quelques incisions sur le dessus du fromage. Le placer sur une plaque de cuisson.
Prélever 1 cuillère à café de fromage en son milieu. Y disposer les fruits secs puis verser 1 à 2 cuillères à soupe de gelée. Poivrer et enfourner 10 à 15 minutes, jusqu’ à ce que le neufchâtel soit fondant et légèrement doré.
Déguster avec des mouillettes de pain.

Crédit photo : A. Beauvais – F. Hamel / CERCLES CULINAIRES DE FRANCE.

Plus d'articles

Mots clés