A la une

derniers articles
  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

  • 28-11
    Et si on faisait des spätzle ?

    Les pâtes fraîches aux œufs faciles et bon marché.

  • 25-11
    Question pas bête : d’où vient le mot fromage ?

    Une étymologie rappelant la fabrication du fromage.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Un plateau de fromage pour tous les âges !

Pour un Noël festif, place au plateau de fromages intergénérationnel !

Fromages-au-marché-de-Noël

Fromages-au-marché-de-NoëlAPour un Noël festif, place à l’instant fromage intergénérationnel !

Pour faire plaisir aux grands-parents : la tradition avant tout

Le plateau classique, qui plaît de 7 mois à 77 ans et satisfait tous les amateurs de tradition, se décline de trois façons :

  • Le plateau des familles. Il se compose d’au moins cinq fromages issus de familles différentes : une pâte pressée cuite (beaufort, comté, emmental…) ou non cuite (cantal, laguiole, morbier, reblochon, saint-nectaire…), une pâte molle à croûte fleurie (brie de Meaux, camembert de Normandie, neufchâtel…), une pâte molle à croûte lavée (époisses, livarot, maroilles, munster, pont-l’évêque…), un bleu (roquefort, fourme d’Ambert ou de Montbrison, bleu d’Auvergne, de Bresse, des Causses, de Gex…) et un chèvre.
  • Le plateau identitaire. Pour moderniser le temps du fromage sans déroger à la tradition, le plateau marqué « terroir » réunit des fromages issus d’une même région française (Auvergne, Normandie, Savoie, Nord-Est, Nord-Pas-de-Calais, PACA…).
  • Le fromage unique. Autre solution très tendance : un fromage unique AOP et de top qualité, acheté avec les conseils d’un fromager pour un affinage parfait.

Pour surprendre les parents : place aux accords étonnants

Du côté des parents, on aime aussi la tradition, mais les fêtes de fin d’année constituent l’occasion rêvée de sortir des sentiers battus.

  • Première solution : proposer des accords fromages-boissons qui changent du mariage classique entre vins et fromages, en s’appuyant par exemple sur le champagne. Vin festif par excellence, celui-ci excelle à révéler les arômes de certains fromages, notamment les croûtes fleuries et les pâtes pressées, voire un brie truffé pour un moment d’exception. Plus terroir, l’accord entre fromages et cidres fait des étincelles avec un camembert, tandis que la bière, avec sa large palette de saveurs, aime les pâtes molles à croûte lavée et certaines pâtes pressées cuites ou non cuites. Enfin, le thé sublime de nombreux fromages et permet de ne pas abuser de l’alcool en fin de soirée.
  • Autre possibilité : l’assortiment de pains. Pain aux noisettes ou aux noix avec les fromages à pâte pressée cuite, pain de seigle ou aux figues séchées pour les bleus, pain au cumin avec les pâtes molles à croûte lavée, pain de campagne à la mie dense pour escorter les pâtes molles à croûte fleurie… : des accords à explorer sans hésiter !
  • Enfin, pour la palme de l’originalité, Michèle Gay conseille d’accorder les fromages avec des parfums culinaires à base d’huiles essentielles comestibles. Par exemple, une tomme de Savoie découpée en dés gagne à être dégustée avec un soupçon de sirop d’érable parfumé au patchouli (250 g de sirop d’érable préalablement tiédi + 2 gouttes d’huile essentielle de patchouli + 3 gouttes d’huile essentielle de coriandre graine + 1/2 cuillère de café soluble).

Pour amuser les enfants : les sucettes de fromage

Pour finir, puisque Noël reste la fête des enfants, les fromages se transforment en sucettes pour ceux qui rechignent à manger comme papa et mamie. Celles-ci sont disposées dans des verres étroits façon bouquets ou piquées sur des présentoirs improvisés (demi-pamplemousse, demi-chou couvert de papier d’aluminium…) :

  • Sucettes de dés de fromages à pâte dure à tremper dans des confitures ou des chutneys.
  • Billes de fromage mou (fromage frais à tartiner nature ou aromatisé, portions de Kiri, pâte persillée…) roulées dans une garniture (graines de pavot ou de sésame, pistaches, noix ou noisettes concassées, fruits secs moelleux finement hachés, ciboulette ciselée, radis coupés en dés minuscules…) et piquées sur des bâtonnets.
  • Tuiles de fromage râpé cuites sur des petites piques en bois.
  • Morceaux de fromages enfermés dans des feuilles de bricks beurrées, puis passés au four avec des piques à broquettes.

En guise de boisson, des jus de fruits rendent le fromage plus festif : nectar de poire avec les bleus, jus de pomme avec le camembert ou le brie, jus de raisin avec le fromage frais, nectar de banane avec le comté… Une manière sûre et gourmande d’imiter les grands !

Crédit photo : fromages au marché de Noël de Grenoble, par Michele*mp via Flickr

Plus d'articles

Mots clés