filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 23-01
    Les 7 meilleurs desserts sans cuisson

    Des pâtisseries qui nécessitent surtout de l’huile de coude… et un réfrigérateur !

  • 20-01
    Les services consommateurs des entreprises laitières… à votre service !

    Conservation, conseils d’utilisation, interrogations nutritionnelles, propositions de nouveaux produits… : le champ d’intervention des services conso est très vaste !

  • 18-01
    Le pain perdu roulé, oh la bonne idée !

    Chaud, moelleux, croustillant, gourmand… : hmmm, on en veut !

  • 16-01
    Que manger quand on allaite ?

    De tout… ou presque.

Voir toutes les actualités
Portrait de vache
Dossiers

Portraits de vaches

Des vaches au regard de velours pâturant tranquillement au sein de prairies vertes et fleuries : une véritable carte postale de nos campagnes ! Mais saviez-vous qu’au-delà de cette image d’Épinal, en France, on recense pas moins de 46 races bovines ? Parmi elles, les « laitières » sont celles dont le lait est destiné à la consommation humaine, contrairement aux « allaitantes » ou races à viande. Mais parmi les laitières, certaines sont dites « mixtes », c’est-à-dire aussi bonnes laitières que bouchères. Toutes ont leurs spécificités : origine, couleur de la robe, caractère, qualités d’élevage… Enfin, certaines d’entre elles, dites « à petit effectif », sont essentielles au maintien de la biodiversité.

Les grandes laitières

Prim’holstein, Brune, Abondance, Pie Rouge des plaines : les vaches issues de ces races sont des laitières spécialisées. Concrètement, cela veut dire qu’elles sont traites deux fois par jour par les éleveurs en vue de la production de lait. Celui-ci est transformé en produits laitiers aussi délicieux que variés : lait liquide bien sûr, mais aussi crème fraîche, beurre, fromage, yaourts et desserts lactés. Le principal atout de ces races très productives ? Elles donnent du lait en très grande quantité !

Vache au pré, race Prim'holstein

La Prim'holstein

La première vache productrice de lait en France et dans le monde.

brune-bando

La Brune

Présente sur tous les continents de la planète, c'est la deuxième race laitière du monde.

Vaches Abondance dans l'herbe

L'Abondance

À l’origine de quelques grands fromages savoyards, cette vache est taillée pour la montagne.

pie-rouge-bando

La Pie Rouge des plaines

De plus en plus d'éleveurs sont séduits par ses performances.

Les races mixtes

Parmi les races spécialisées dans la production de lait, ce produit si précieux pour les consommateurs, certaines offrent d’excellentes performances laitières tout en donnant de très bonnes viandes de boucheries : ce sont les races dites mixtes, non spécialisées. Cette double-aptitude permet aux éleveurs de tirer des revenus de la vente d’un lait de haute qualité, mais aussi d’une viande reconnue pour sa saveur. Montbéliarde, Simmental, Normande, Vosgienne et Salers en sont les plus célèbres représentantes.

Vaches de race Montbéliarde au pré

La Montbéliarde

Deuxième laitière française après la Prim’holstein, elle produit le lait avec lequel on fabrique le comté.

Vache au pré, race Simmental

La Simmental française

Jolie et cosmopolite, elle est originaire des montagnes de Suisse.

Vache au pré, race Normande

La Normande

Camembert et autres AOC laitières de Normandie sont issus du lait de cet emblème vivant.

Vaches vosgiennes, massif des Vosges

La Vosgienne

Cette race montagnarde a failli disparaître avant de connaître un beau renouveau.

salers-bando

La Salers

Robuste et maternelle, elle est appréciée pour sa viande et pour les fromages dont elle est à l'origine.

Les races à petit effectif

En France, avant la Deuxième Guerre mondiale, chaque territoire était marqué par une race spécifique de vache. Toutefois, dans les années 1950, alors que le pays devait nourrir toute la population et être compétitif, seules les plus productives furent gardées. Dès les années 1970, les pouvoirs publics prirent conscience de la nécessité de sauvegarder des races régionales presque disparues et lancèrent des programmes de conservation – le premier, concernant la Bretonne Pie Noir, date de 1976. Depuis, plusieurs acteurs passionnés du monde de l’élevage se battent, avec l’aide des pouvoirs publics, pour maintenir ces races dites « à petit effectif » (moins de 5 000 femelles reproductrices sur le territoire national).

rougeflamande-bando

La Rouge Flamande

Une véritable ch'ti, à l’origine de grandes spécialités fromagères du Nord-Pas-de-Calais.

bando

La Bretonne Pie Noir

Une petite vache typiquement bretonne, « sentinelle » de Slow Food.

froment-bando

La Froment du Léon

Son lait permet de fabriquer l’un des meilleurs beurres français.

bearnaise-bando

La Béarnaise

Une vache élégante, typique des Pyrénées.

Vache Jersiaise dans un pré

La Jersiaise

Originaire de l’île anglo-normande de Jersey, elle est peu représentée en France.

A la découverte d'un monde vivant, l'exploitation laitière!

Eleveuse et vaches Normande au pré
dossier précédent
Portraits d’éleveurs
Carte de France des produits AOP
dossier suivant
Les signes officiels de qualité des produits laitiers