Produit laitiers

L’alimentation du troupeau

Comme la poule et l’oeuf, il n’y a pas de lait sans veau ni vache. De son alimentation, de son élevage, de son bien être dépend la qualité du lait qui finira dans nos bols, nos assiettes ou nos casseroles. Mais alors cela signifie qu’il faut veiller tout à la fois à :

  • ce qu’elles mangent,
  • assurer la traçabilité des troupeaux,
  • produire du lait dans de bonnes conditions d’élevage.

L’alimentation du troupeau

L’alimentation des vaches conditionne la qualité du lait. De quoi se nourrissent-elles ? La vache est un herbivore ruminant. Elle a la particularité de pouvoir produire du lait à partir d’herbe, ce qui permet de valoriser des terres qui ne pourraient être utilisées autrement. La ration alimentaire  de la vache varie en fonction des saisons :

  • l’herbe fraîche des pâturages à la belle saison,
  • le foin et l’ensilage, pendant l’hiver.

Toutefois, pour qu’une vache produise du lait presque toute l’année (en quantité suffisante et de bonne qualité), l’herbe ne suffit pas.  L’animal a besoin d’une alimentation riche en énergie, en protéine, vitamines et minéraux. Quand elle est en pleine lactation, son alimentation est donc complétée par :

  • Des céréales (blé, orge)
  • Des aliments “concentrés” tels que des granulés végétaux (luzerne déshydratée) et des tourteaux (de soja, de tournesol ou de colza)

Menu moyen d’une vache :

  • Herbe ou foin : 60%
  • Ensilage de maïs : 20%
  • Céréales : 12%
  • Tourteaux : 6%
  • Minéraux et vitamines : 2%

Résultat : un lait riche acide gras et protéine, sain et nutritif.

Article recommandé :

Comment assurer la qualité du lait ?

  • Encart - L’alimentation du troupeau
  • Encart - L’alimentation du troupeau
  • Encart - L’alimentation du troupeau