Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 07-12
    Et si on faisait un apéritif dînatoire pour le réveillon de Noël ?

    Nos meilleures idées pour un buffet chic et festif.

  • 05-12
    Les plats emblématiques des chefs français (2) : des années 1960 aux années 1980, la Nouvelle Cuisine

    La vocation laitière de la France se prolonge naturellement dans la cuisine de ses chefs. Pour ce florilège de plats « signature » faisant la part belle aux produits laitiers, nous nous sommes intéressés aux grands cuisiniers français depuis le début du XXe siècle. Attention, ça donne faim !

  • 02-12
    4 repas de Noël autour du monde

    Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

  • 30-11
    Les livres à (s’)offrir à Noël

    Comme chaque année, retrouvez notre sélection de livres à déposer au pied du sapin de Noël.

Voir toutes les actualités
Dégustation de yaourt par des séniors
Séniors
Lire la suite

Séniors

Senior et un bout de fromage
L’espérance de vie a considérablement augmenté : 12 ans en à peine cinquante ans. Nos seniors sont de plus en plus nombreux : en 2010 la part des plus de 50 ans dans la population française atteint 35%, et il y a 18 millions de personnes de plus de 60 ans en France. Le vieillissement s’accompagne naturellement d’une fonte des muscles, mais aussi d’une déminéralisation osseuse physiologique.

Veiller à une alimentation variée et équilibrée, qui prenne en compte les besoins particuliers de cette période, contribue au bien-être des seniors et joue un rôle de prévention des pathologies liées à l’âge. Par exemple pour l’ostéoporose les femmes à partir de la ménopause, et les hommes après 65 ans, doivent être particulièrement vigilants.
Dans cet objectif, le plaisir de manger doit être maintenu… ou retrouvé.

Les apports caloriques et nutritionnels sont quasiment les mêmes qu’à l’âge adulte. Ils seront bien sûr à adapter selon le degré d’activité et l’état de santé de la personne.

L’apport en protéines de l’alimentation doit permettre de fournir les acides aminés en quantité suffisante – la même que pour un adulte jeune, soit 1 g de protéine par kilo de poids par jour (soit 60 g par jour pour un homme de 60 kg). La bonne santé des os, des muscles, des organes en dépend ! Les protéines sont fournies essentiellement par les aliments d’origine animale : les laitages, les viandes, les œufs et les poissons.
Le déficit d’apport va entrainer la fonte des muscles et fragiliser l’organisme : diminution des défenses immunitaires, augmentation possible de la toxicité médicamenteuse et du risque de chutes.

La fragilité chez les personnes âgées est en partie due à la fonte musculaire, un des moyen alimentaire de lutter contre ce phénomène est de maintenir une consommation suffisante d’aliments riches en protéines, le lait et les produits laitiers ont à ce titre toute légitimité.

Les seniors doivent bénéficier d’apports accrus en calcium, 1200 mg / jour, comme pour les adolescents, pour le maintien de leur ossature et le bon fonctionnement de l’organisme (régulation de la tension artérielle, notamment). Pour couvrir ces besoins ils doivent consommer 4 produits laitiers par jour (yaourts, fromages frais, laits fermentés, fromages, lait…).
Le lait et les produits laitiers, par leur richesse en calcium mais également en protéines de bonne qualité nutritionnelle contribuent à freiner la déminéralisation osseuse.

Avec l’âge, l’alimentation doit rester vitaminée ! Les vitamines A, C, E, antioxydantes, et le zinc contribuent à la bonne marche du système immunitaire et aident à lutter contre le vieillissement cellulaire. Les vitamines du groupe B (B9, particulièrement présente dans les fromages de type bleu ou camembert, et B12) aideraient à corriger les troubles de la mémoire et interviendraient dans la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Enfin, les seniors doivent boire suffisamment, car leur sensation de soif est diminuée. Une bonne hydratation permet de protéger le rein, de lutter contre la chaleur et la constipation. Le lait composé à 90 % d’eau, et les produits laitiers permettent également de contribuer aux apports hydriques.

Conseils

Varier les plaisirs est un bon antidote à l’ennui gustatif. Mousses au chocolat, crèmes à la vanille, yaourts aromatisés, fromages frais aux herbes, fromages forts : munster, brie, bleu… De goûts très variés, les produits laitiers stimulent l’appétit. De plus, ils sont faciles à déguster, même en cas de difficultés masticatoires.
Lorsqu’on a tendance à manger peu, il est vivement recommandé d’enrichir les préparations culinaires avec du lait en poudre, du gruyère râpé, du jaune d’œuf cuit, etc.

  • Ajouter de la crème ou du lait (liquide ou en poudre) dans les potages
  • Enrichir les purées avec du lait concentré non sucré, ou en poudre
  • Saupoudrer les plats de pâtes ou de riz avec du fromage râpé
  • Faire des salades composées crudités-fromage (endives + comté ou bleu, tomate + mozzarella, etc.)
  • Assaisonner salades et crudités avec des sauces au yaourt ou fromage blanc mélangé à du vinaigre ou du citron et à une pincée de paprika
  • Confectionner une tarte avec les restes de fromage, écrasés à la fourchette et mélangés à de la crème fraîche et un œuf

Articles recommandés :

A la ménopause, n’oubliez pas les produits laitiers !
Le petit-déjeuner, un moment clé pour l’équilibre de la journée
Végétariens, n’oubliez pas les produits laitiers !
Une goutte de lait chasse la goutte
Les produits laitiers contre l’infarctus

En-cas sportif
Questions de santé
Lire la suite

Questions de santé

Actuellement il est établi qu’une alimentation équilibrée associée à un mode de vie sain, actif, influence positivement l’état de santé des individus. A contrario une alimentation inadaptée peut dans certains cas augmenter les risques de développer certaines maladies.
Le rôle du lait et des produits laitiers sur la santé (osseuse, bucco-dentaire, le système digestif ou cardiovasculaire, etc…) fait l’objet de nombreuses études. Des nouvelles données scientifiques font sans cesse avancer nos connaissances, et permettent de préciser le rôle des produits laitiers sur ces pathologies.

Il existe des messages négatifs, qui émergent de façon récurrente, autour du lait et des produits laitiers concernant certaines pathologies, telles que les allergies, intolérances ou ostéoporose. Les chapitres qui suivent traités par pathologies, participent sereinement au débat en apportant des données récentes qui reposent sur les arguments scientifiques et médicaux avérés.

Sites officiels de référence :

  • En matière d’alimentation, il y a toujours eu des modes, des rumeurs. Et parce que les idées reçues sont nombreuses dans ce domaine, l’Institut Français pour la Nutrition a décidé de répondre à 200 questions de consommateurs, sur toutes les catégories d’aliments
  • AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments)
  • Ministère de la Santé et de la Protection Sociale
  • INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé)