Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 18-12
    Vol-au-vent et bouchées à la reine : gloire au feuilletage !

    Deux spécialités feuilletées dans lesquelles le contenant est aussi bon que le contenu.

  • 15-12
    Nos meilleures idées pour le repas de Noël

    Plus qu’une dizaine de jours avant Noël : nos suggestions de menus pour le réveillon ou le déjeuner festif du 25 décembre.

  • 13-12
    L’astuce du mois : la pâte à tarte aux petits suisses

    Une pâte semi-feuilletée express et légère, ça vous tente ?

  • 11-12
    Le beurre noisette, secret des financiers

    Pour le goûter, l’heure du thé ou le café gourmand, on veut des petits financiers !

Voir toutes les actualités
Accords

Reblochon et vin rouge des Côteaux champenois : un accord de prédilection

L’AOP reblochon naquit au XIIIe siècle dans la vallée de Thones (Haute-Savoie). À cette époque, le fermier locataire de ses alpages devait aux propriétaires (Seigneurs et moines) une rétribution appelée « ociège », proportionnelle à la quantité de lait produite. Le jour où les propriétaires venaient mesurer cette production, le fermier pratiquait une traite incomplète. Dès le départ des propriétaires, il achevait la traite de ses vaches et avec ce « second lait », très gras, le fermier élaborait le reblochon, fromage pour sa consommation personnelle.

Reblochon vient du patois savoyard : « rablasser », signifiant l’action de marauder et « reblochi » qui signifie seconde traite.

Le reblochon appartient aux pâtes pressées non cuites, à l’eau ou à l’alcool (comme la liqueur de noix pour l’échourgnac), et qui offrent des saveurs plutôt douces dans leur pâte souple, onctueuse et légèrement beurrée.

s’accorde avec

Vin rouge - Côteaux champenois : un accord de prédilection

Vin rouge

Informations sur l'accord

Bouzy rouge, Côteaux champenois 2005 – Georges Vesselle

Robe : rouge corail, à reflets orangés, très brillante.

Nez : on relève des notes de cerises à l’eau-de-vie, des notes animales (cuir neuf, fourrure) et des nuances rappelant le noyau.

En bouche : attaque sur de la fraîcheur et du fruit. Souple, avec une matière pleine de rondeur et soutenu par un belle acidité, ce vin plutôt onctueux finit sur un fruité (confirmation des odeurs) concentré et persistant.

Accord

Le reblochon a une croûte lisse et veloutée de couleur rose orangée et à l’odeur typique d’étable couvre une pâte douce et onctueuse, lisse, au parfum de lait frais. Le Bouzy, comme le Chautagne, par la qualité de leur cépage (Pinot noir pour l’un et Gamay pour l’autre) s’harmonisent avec le reblochon par leur rondeur, leur tannins souples et leur fruité très expressif. Des forces organoleptiques qui ne se heurtent pas mais s’harmonisent.

Autre accord
Nous avons aussi accordé ce fromage avec un vin de Savoie Chautagne 2011.

Pourquoi

Le Bouzy, cépage Pinot noir, apporte un beau fruité et de la fraîcheur au reblochon sans l’écraser. Quant au vin de Savoie Chautagne, cépage Gamay, dominé par les fruits rouges et la tendreté, il enrobe la pâte douce et onctueuse du reblochon, un bel accord régional.

A retenir

Cerises, notes animales
Fraîcheur
Rond et tendre

Recettes utilisant : Reblochon AOP

Voir toutes les recettes
Reblochon AOP
Fromage
Pur Vache - Rhône-Alpes

Reblochon AOP

En savoir plus sur ce fromage

Autres accords

Baguette au sésame

Reblochon et baguette au sésame : un accord audacieux

Bière

Reblochon et Bitter : l’accord de prédilection

Bière brune

Reblochon et Lager brune douce : un accord insolite

Pain au levain

Reblochon et pain au levain : l’accord de prédilection

Voir tous les fromages de la famille