Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez notre sélection de recettes de crêpes
Cuisine et Recettes
-

4 idées d’accords entre fromages et vins pour les fêtes de fin d’année

Mont d’or, brie truffé, comté, fourme d’Ambert : quels vins pour accompagner le plateau de fromages de Noël ?

Fromage et champagne

Pour clôturer le repas du réveillon avant de passer au dessert, le plateau de fromages de saison s’impose. Nos conseils pour 4 accords enchanteurs et festifs.

Mont d’or et… champagne brut

Le mont d’or n’est disponible à la vente qu’entre septembre et mai. Ajoutez à cela une texture très crémeuse, des arômes à la fois lactiques et boisés, un caractère tempéré par la douceur fruitée, et vous comprendrez pourquoi le mont d’or ou vacherin du Haut-Doubs est le roi du plateau de fromages de Noël. Bien affiné et coulant, il sera simplement servi à la cuillère à température ambiante. Son meilleur allié : un champagne brut, dont la fraîcheur et la rondeur équilibrent le crémeux de la pâte, tandis que la mousse apporte une note de légèreté. Les saveurs boisées du fromage, délivrées par la boîte et la sangle en épicéa, sont parfaitement mises en valeur par la minéralité du champagne. Un grand moment !

Brie truffé et… crémant d’Alsace

Une pointe de brie de Meaux ou de Melun, de la truffe noire Tuber melanosporum, du mascarpone crémeux : voici les 3 ingrédients magiques qui composent l’une des gourmandises les plus luxueuses des fêtes de fin d’année – à acheter chez le fromager ou à préparer soi-même deux ou trois jours avant le réveillon. Ici encore, un champagne brut fait des étincelles, mais pour les budgets plus serrés, le crémant d’Alsace AOP se défend très bien : sa fraîcheur, sa vivacité et sa saveur légèrement fruitée subliment les arômes envoûtants du brie aux truffes sans les écraser.

Comté et… vin jaune du Jura

Avec son incomparable intensité aromatique, ses notes de noisette et ses cristaux de tyrosine qui fondent sur la langue, le comté affiné pendant 24 mois a toute sa place sur le plateau de Noël. Pour mettre en valeur cette belle personnalité, rien de tel qu’un vin jaune du Jura, surnommé « or du Jura » en raison de sa couleur chatoyante et de ses qualités gustatives. Par exemple, les parfums boisés, épicés et de fruits secs d’un vin jaune d’Arbois répondent à la richesse aromatique du comté 24 mois d’âge, tout en prolongeant pendant longtemps sa rondeur en bouche. Un accord parfait en toute simplicité !

Fourme d’Ambert et… vin blanc liquoreux de la Loire

Enfin, celle que l’on surnomme « la grande dame au cœur tendre » est l’une des fourmes qui font la réputation fromagère de l’Auvergne. Avec son persillage très marqué, elle associe un goût de terroir prononcé et des notes envoûtantes d’humus. Sa note saline et la pointe finale d’amertume sont révélées par un vin blanc liquoreux ou moelleux de la Loire (Coteaux du Layon, Coteaux de l’Aubance, Bonnezeaux, Quarts de Chaume, Montlouis, Vouvray…) : la douceur du vin s’harmonise avec l’onctuosité de la pâte tout en équilibrant les saveurs, puis la finale fraîche contraste agréablement avec le gras du fromage.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. 

– Découvrir plus d’accords fromages – pains – boissons

Plus d'articles

Mots clés