A la une

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

4 repas de Noël autour du monde

Envie de changer des traditions françaises ? Inspirez-vous avec des menus festifs venus du monde entier.

Christmas pudding

Et si on profitait du réveillon de Noël pour organiser un petit voyage gourmand ? États-Unis, Angleterre, Suède, Russie : 4 menus où piocher des bonnes idées pour un repas de fête qui change.

Les États-Unis

De l’autre côté de l’Atlantique, le repas de Noël n’est pas vraiment codifié, contrairement au menu de Thanksgiving qui le précède de quelques semaines. On y retrouve des classiques de la table festive comme le jambon entier rôti, la dinde farcie, le ragoût de haricots verts à la crème de champignons et oignons frits, la chaudrée crémeuse aux palourdes, le bœuf Wellington enfermé dans sa pâte feuilletée pur beurre, la tarte sucrée au potiron… : les habitudes varient selon les familles et les États de cet immense pays. Mais il est une tradition incontournable qui couvre les États-Unis du Nord au Sud et d’Ouest en Est : l’eggnog, un lait de poule (jaune d’œuf + sucre + lait) enrichi de crème fraîche, d’eau-de-vie (whisky, bourbon, rhum…) et de noix muscade râpée. Présenté dans un grand saladier avec une louche, il est offert aux invités pour leur souhaiter la bienvenue.

L’Angleterre

Chez les Anglais, le repas de Noël commence souvent avec un velouté aux huîtres crémeux, dans lequel les mollusques décoquillés sont cuits avec du beurre, du lait, de la crème, des carottes, du céleri et des aromates. Du côté des plats, c’est généralement la traditionnelle dinde farcie aux marrons qui trône sur la table familiale, accompagnée d’une sauce aux fruits rouges. Ces spécialités sont suivies d’un instant fromage autour de la star locale, le stilton : pour l’occasion, le célèbre bleu est affiné avec du porto, son compagnon de toujours. On trouve d’ailleurs dans le commerce des petits pots de stilton au porto, à offrir en guise de cadeau de Noël. Mais le clou du repas, c’est le fameux « Christmas pudding » ou « plum pudding » à base de pain rassis, de fruits secs et d’épices. Préparé plusieurs semaines à l’avance, il est dégusté le jour J flambé ou accompagné d’une sauce au beurre.

La Suède

En Suède, le repas de Noël se présente la plupart du temps sous la forme du smörgåsbord – dont l’étymologie signifie « table de pain beurré » –, grand buffet façon mezzé nordique construit autour de deux maîtres-mots : l’abondance et la variété. Le meilleur de la cuisine suédoise y est représenté, avec notamment des poissons et des crustacés, des viandes, des charcuteries, des omelettes, des salades, des pains et des boissons. Autres classiques : le jambon entier rôti et le fameux gratin de pommes de terre « tentation de Jansson » à la crème fraîche, aux oignons et aux sprats (petits poissons) – une sorte de gratin dauphinois en mode viking ! Pour le dessert, place au riz au lait, saupoudré de cannelle et servi avec du lait glacé. On peut y glisser une amande : celui qui la trouve fait un vœu. Et pour se réchauffer pendant la soirée, on se régale d’un verre de vin chaud épicé appelé glögg !

La Russie

En Russie, le Noël orthodoxe est célébré dans la nuit du 6 au 7 janvier, même si une partie de la population – croyante ou pas – se met au diapason d’autres pays du reste du monde les 24 et 25 décembre. Traditionnellement, le repas religieux doit se composer de 12 plats dont la koutia, bouillie faite de grains de blé, pavot, noix, fruits secs et miel, avec souvent du lait ou de la crème. On mange aussi des blinis, des poissons, des chaussons, des spécialités à base de porc, du pain d’épices, de l’oie… Autre plat traditionnel souvent présent sur la table festive : le koulibiac, sorte de tourte ou pâté en croûte à base de saumon (ou esturgeon), œufs durs, petits légumes et aneth, enfermés dans une pâte feuilletée ou briochée. On le sert avec une crème aigre que l’on peut préparer chez soi avec de la crème fraîche et du citron. Aussi bon que spectaculaire !

Crédit photo : Fortnum&Mason Christmas display by Kotomi via Flickr (CC BY-NC 2.0). 

Découvrez nos recettes de cakes sucrés et salés

Plus d'articles

Mots clés