Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez notre sélection de recettes de crêpes
Alimentation et santé
-

Ados : parer leurs excuses anti-petit-déjeuner

Des adolescents frère et sœur durant leur petit-déjeuner

« J’ai pas le temps », « J’ai pas faim », « J’ai peur de grossir »… Nos ados ont tous de bonnes raisons pour éviter de passer par la case petit-déjeuner avant de partir en cours. Les études les plus récentes1 montrent que plus d’un tiers des collégiens commencent leur journée par un petit-déjeuner insuffisant, voire inexistant.

Comment les convaincre de ne plus faire l’impasse sur ce repas essentiel au démarrage d’une bonne journée ?

 

Le petit-déjeuner : un rituel qui se perd chez les ados

Prendre un petit-déjeuner à l’extérieur En matière de petit-déjeuner, trois tendances s’observent chez les adolescents ces dernières années1 : ce repas jusqu’à lors ritualisé à domicile se prend de plus en plus souvent à l’extérieur dans les grandes métropoles.

En semaine, il est également moins partagé en famille et se prend davantage seul et en faisant autre chose.

Enfin, il a aussi tendance à être moins copieux qu’auparavant.

 

Un premier repas essentiel à une journée active

Et pourtant, ce premier repas de la journée est indispensable pour les jeunes en pleine croissance : après une douzaine d’heures de jeûne, l’organisme a impérativement besoin de se réhydrater et de reconstituer ses réserves d’énergie. Sans cet apport l’enfant comme l’adolescent s’expose à une baisse de vigilance et à une diminution de ses capacités cognitives en fin de matinée, voire à une hypoglycémie pouvant aller jusqu’au malaise.

Le petit-déjeuner idéal doit représenter 20% à 25% des apports énergétiques quotidiens. Il comprend un produit laitier (source de calcium et de protéines2), des céréales, un fruit et une boisson.

Des astuces pour contrer leurs arguments « anti p’tit-déj »1

– Non, le petit-déjeuner ne fait pas grossir : l’adolescence est une période où les besoins énergétiques sont importants. Deux repas principaux ne suffisent pas à les combler : petit-déjeuner et goûter permettent de compléter les apports et d’éviter le grignotage qui, lui, peut-être source de prise de poids.

– Non, le petit-déjeuner ne prend pas une demi-heure : c’est une question d’organisation, 10, 15 minutes suffiront pour manger. Comment les trouver alors que se lever est parfois si difficile à cet âge ? En préparant la table la veille, en glissant un aliment « plaisir » au menu du lendemain, en se couchant et en se levant 15 minutes plus tôt.

– Oui, l’appétit vient en mangeant : inciter votre adolescent qui n’a pas faim à prendre un seul aliment avant de partir, de préférence facile à manger tel qu’un yaourt à boire, un fruit ou une barre de céréales faite-maison. Laissez-le choisir entre plusieurs propositions saines. Après quelques semaines, passez à 2, puis 3 aliments jusqu’à arriver à un petit-déjeuner complet.

 

Pour attiser l’appétit, rien ne vaut des mets et des boissons qui donnent envie : découvrez 5 astuces pour préparer un petit-déjeuner qui réveille l’appétit.

 

1 D’après les dernières études du CREDOC Centre de Recherche pour l’Etude et l’Observation des Conditions de vie

2 Tables Ciqual

A lire également

Plus d'articles

Mots clés