filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 06-08
    Revisitez le latté frappé pour rafraîchir votre été

    Avec sa mousse légère, son lait glacé et ses parfums à décliner à l’infini, le latté frappé séduit les amateurs de boissons gourmandes et les aficionados des breuvages rafraîchissants. Depuis votre transat, découvrez nos 3 recettes tendances et offrez un coup de fraîcheur à vos lattés de l’été. Le café latté frappé, une recette qui […]

  • 03-08
    Le fromage s’invite aussi dans votre apéritif estival

    Avec leur belle diversité de textures et de saveurs, les fromages s’accordent à vos moments de convivialité, en toute saison. Ainsi, quand il s’annonce en mise-en-bouche lors de vos apéritifs estivaux, le fromage se revisite en version grilled cheese au barbecue ou en sauce dip aux notes orientales. Et pour peu qu’un apéritif dinatoire se […]

  • 01-08
    Carte postale de vacances : et pourquoi pas un beurre ou un fromage fermier ?

    Cet été, jouez l’originalité : misez sur les produits laitiers pour vos cadeaux de vacances ! Ramenez un authentique fromage de montagne ou une motte de beurre fermier à votre voisin qui a nourri votre chat. Partagez votre expérience du terroir avec vos amis, autour d’une table où trônent des tommes et pavés au goût […]

  • 29-06
    Que faire avec de la ricotta ?

    Avec sa texture fondante et sa saveur douce, la ricotta se cuisine aussi bien crue que cuite, en mode salé comme sucré.

Voir toutes les actualités
Economie et société, Les produits laitiers
-

C’est quoi cette bouteille de lait ? La réponse !

De la cruche en fer à la bouteille en plastique, découvrez la petite histoire de l’emballage du lait.

emballages-bando

Les briques et les bouteilles de lait du supermarché sont si familières qu’on en oublie que ce sont des petits bijoux de technologie. Retour sur la passionnante histoire de l’emballage du lait.

Première moitié du XXe siècle : vrac et verre

Jusqu’au XIXe siècle, c’est à la ferme qu’on achète le lait cru. Produit fragile et vite périssable, il ne peut pas faire l’objet d’une consommation de masse : il faut être près du pis de la vache pour le boire !

Ce n’est qu’à partir de la fin du XIXe siècle, et surtout au XXe siècle, qu’il commence à être vendu pasteurisé ou stérilisé. Petit à petit, la chaîne du froid progresse et permet d’approvisionner les villes en lait de bonne qualité. Il est alors conditionné dans des boîtes en fer étamé, puis dans des bouteilles de verre. Ces dernières cohabitent avec la vente en vrac pendant toute la première moitié du XXe siècle. Les consommateurs détiennent des bouteilles consignées qu’ils portent chez le crémier ou l’épicier pour les faire remplir. Lourdes, fragiles, nécessitant toute une infrastructure pour leur lavage et leur collecte, elles sont toutefois concurrencées, au milieu du siècle, par une invention venue de Suède.

Les années 1950 : la naissance de Tetra Pak

En 1951, l’ingénieur suédois Ruben Rausing lance en effet une innovation qui va révolutionner l’histoire de l’emballage alimentaire : la machine Tetra Pak. Son secret ? La fabrication de l’emballage et le remplissage ont lieu simultanément. De cette manière, le lait, conditionné sous vide d’air, se conserve plus longtemps. L’histoire du conditionnement n’est donc pas seulement une affaire de présentation : l’emballage permet aussi de rendre le lait de consommation plus sûr ! Ces premiers emballages en carton, qui ont une forme de berlingots tétraédriques (d’où le nom de Tetra Pak), arrivent en France en 1956.

Les années 1960 : la révolution Tetra brick

Conditionnement du lait dans des briquesEn 1963, Tetra Pak invente l’emballage Tetra Brik de forme rectangulaire. Le berlingot disparaît progressivement des linéaires, remplacé par les briques beaucoup plus faciles à stocker et à transporter. Surtout, ce conditionnement devient très vite aseptique. La société suédoise Tetra Pak développe en effet, dans le même temps, le procédé UHT (ultra-haute température), mis au point au début des années 1950. En le couplant avec l’emballage Tetra Pak, il devient possible de conserver le lait pendant plus de trois mois, sans agent conservateur et à température ambiante : une révolution pour les consommateurs de l’époque !

1990 : l’arrivée de la bouteille en pastique

Le plastique a été utilisé dès les années suivant la Deuxième Guerre mondiale, mais c’est en 1990 que Lactel conçoit la 1ère bouteille de lait UHT 1 litre en plastique. Elle se constitue par thermo-formage au moment-même où elle s’emplit de lait. C’est une bouteille dite « multicouches » faite à base de polyéthylène téréphtalate (PET). Elle concurrence sérieusement les briques en carton grâce à ses avantages pratiques : facilité d’ouverture et de versage, bonne préhension, refermabilité, rigidité, etc.

Aujourd’hui, plastique et carton se partagent ainsi le marché du lait de conservation. On n’utilise plus les bouteille en verre, en France, depuis les années 1980, mais elles existent encore dans certains endroits d’Angleterre, où le « milkman » vient les remplir alors qu’elles attendent sagement devant la porte : une véritable image d’Épinal !

> Pour en savoir plus sur l’histoire de l’emballage du lait :

  • Un livre : Le lait, la vache et le citadin du XVIIe au XXe siècle de Pierre-Olivier Fanica (Quæ, 2008).
  • Un lieu : le Lactopôle de Laval pour découvrir de véritables exemplaires de tous les emballages historiques.

Crédits photos : L. GUENEAU / A.MURIOT / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés