A la une

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez notre sélection de recettes de crêpes
Cuisine et Recettes
-

A chaque fromage son couteau

Pour les découper dans les règles de l’art, il faut avoir les bons outils.

bandeau-fromage-couteau

A pâte dure ou à pâte molle, tous les fromages méritent leur couteau ! Petit guide pratique pour savoir quoi couper avec quel outil.

Les couteaux

Sur un plateau de fromage, il faudrait au moins 3 couteaux différents :

  • Plateau de fromage avec couteau et cuillèreUn couteau recourbé à double pointe traditionnel. Il permet de couper puis de piquer le morceau pour le mettre dans son assiette. En prévoir deux différents au moins pour éviter de mélanger les goûts…
  • Un couteau en forme d’amande, à manche court, dit « ciselet », réservé aux pâtes dures extra-vieilles, type Sbrinz ou vieux comté, pour les découper en éclat. Si vous n’en avez pas, vous pouvez improviser avec un couteau à huître !  On peut aussi utiliser une raclette qui permet de détacher des copeaux, à la fois décoratifs et savoureux.
  • Un couteau ajouré pour couper les pâtes molles un peu coulantes (Coulommiers, brie, camembert) sans qu’elles n’attachent à la lame.

D’autres ustensiles

Mais il n’y a pas que le couteau pour couper et servir le fromage dans les règles de l’art !

Chez le fromager, on utilise aussi un fil coupant qui permet de couper nettement les fromages à pâte persillée. La « lyre » permet ainsi de détailler fourme d’Ambert ou de Montbrison, et même roquefort.

La tête-de-moine suisse et sa forme cylindrique se transforment en beaux copeaux très élégants grâce à la girolle qui se plante en son milieu. Tournez, et les rosaces apparaissent !

Ne pas oublier l’économe, qui s’avère d’un précieux secours pour les pâtes extra-dures : parmesan, beaufort ou comté, qui se détachent alors en jolis copeaux, à laisser fondre sur la langue ou à déposer sur un velouté brûlant.

Enfin, certains fromages peuvent se servir… à la cuillère, tant ils sont tendres et coulants.

Plonger une cuillère au cœur d’un vacherin Mont d’Or, dans sa boîte d’épicéa, c’est une expérience entre le fromage et le dessert !

Crédit photo : C.ADAM / CNIEL

New call-to-action

Plus d'articles

Mots clés