A la une

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez notre sélection de recettes de crêpes
Elevage et territoire
-

Chef d’exploitation laitière, ça vous tente ?

Découvrez ce métier aux multiples facettes.

bando

Envie d’un travail qui qui mêle qualités entrepreneuriales, contacts avec les animaux et collaborations multiples ? Devenez chef d’exploitation laitière !

Un véritable chef d’entreprise

Propriétaire-gestionnaire d’une Chef d'exploitation laitière surveillant son troupeauexploitation bovine destinée à la production de lait, le chef d’exploitation laitière se fixe des objectifs économiques. Pour les atteindre, il doit gérer habilement tous les aspects de son établissement : son troupeau de vaches bien sûr, mais aussi ses terres (prairies et cultures), ses bâtiments (étable, salle de traite, grange…) et son matériel (tracteur, faucheuse…). Bref, c’est un chef d’entreprise à part entière au sein d’une structure souvent familiale. Il veille également à la qualité du lait qu’il produit, non seulement parce qu’elle conditionne le prix de vente, mais aussi par responsabilité vis-à-vis des consommateurs. Enfin, comme tout chef d’entreprise, il garde toujours en tête l’avenir de son exploitation, en veillant au renouvellement du cheptel par des plans d’accouplement et en assurant l’entretien de ses moyens de production.

Au bonheur des vaches

Mais le véritable cœur de son métier, c’est le troupeau, qui exige un investissement personnel considérable. La traite des vaches, pour ne parler que de cette tâche hautement symbolique, s’effectue 2 fois par jour, 365 jours sur 365 ! Tout au long de l’année, l’éleveur veille aussi à l’alimentation de ses bêtes : herbe fraîche, fourrage et aliments industriels sont distribués quotidiennement, à l’étable ou dans les herbages en fonction des régions et des saisons, avec des rations adaptées à chaque bête pour optimiser la lactation. En prévision de l’hiver, il n’oublie pas de semer, récolter et stocker du fourrage et des céréales. Le chef d’exploitation laitière assure également le suivi sanitaire du troupeau. Pour mener à bien l’ensemble de ces tâches, il travaille en collaboration avec tout un réseau de professionnels : vétérinaire, contrôleur laitier, responsable du centre d’insémination, commercial matériel de traite, conseiller de gestion…

Formation

Vous êtes tenté par ce métier ? Sachez qu’un baccalauréat est aujourd’hui un minimum et que la formation conditionne l’obtention d’aide à l’installation. Vous avez le choix entre un Bac pro (Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole ou Responsable d’exploitation agricole), un BPA (Chef d’exploitation en polyculture-élevage), un BTSA (Production animale) et une maîtrise en élevage. Retrouvez toutes ces formations sur le site « Métiers du lait ».

> Découvrez d’autres métiers du lait.

Crédit photos : L.GUENEAU / P.DUREUIL / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés