Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 18-04
    L’appellation d’origine du comté fête ses 60 ans !

    Avant d’être une AOP, le comté a été une AOC qui fête cette année ses 60 ans.

  • 16-04
    Ghee, le triomphe du beurre indien

    Il a le vent en poupe sur les réseaux sociaux : découvrez le ghee indien, beurre clarifié à l’incroyable polyvalence.

  • 13-04
    Lait à l’école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

    Saviez-vous qu’un programme européen permet aux écoles, collèges et lycées de bénéficier de subventions pour éveiller les enfants et les adolescents au « bien manger » ?

  • 11-04
    Variations autour de la panna cotta

    3 idées pour réinterpréter la « crème cuite » originaire du Nord de l’Italie.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Chic, un gâteau invisible !

Un fondant aux fruits ultra léger.

Gâteau invisible

C’est le gâteau minceur par excellence, il permet de cuisiner les pommes par kilos et fonctionne aussi bien en mode familial qu’en version raffinée. Voici le gâteau invisible !

Le gâteau invisible, mais qu’est-ce donc ?

Non, le gâteau invisible n’est pas une variante du célèbre gâteau magique à trois couches, bien que ses adulateurs le qualifient aisément de fantastique. À l’origine, il s’agit d’une recette popularisée par Eryn, talentueuse blogueuse culinaire qui a enflammé la miamosphère jusqu’en 2010. Le principe ? Un gâteau qui contient tellement de fruits que la pâte en devient presque… invisible. Le résultat est léger mais fondant et parfumé, avec une texture qui oscille entre le flan et le clafoutis : un fondant aux fruits, en somme !

Le gâteau invisible, mode d’emploi

  • Pour confectionner un parfait gâteau invisible, on commence par préchauffer le four à 200 °C.
  • On prépare ensuite une sorte de pâte à crêpes en passant au blender ou au mixeur plongeant 100 ml de lait, 30 g de beurre doux ou demi-sel fondu, 50 g de sucre en poudre, 2 gros œufs, 80 g de farine, ½ sachet de levure chimique et 1 arôme (extrait de vanille, de rhum ou de calvados, cannelle, zestes d’agrumes…).
  • On coupe enfin 6 belles pommes et/ou poires en tranches ultra fines, idéalement avec une mandoline ou, à défaut, un grand couteau bien aiguisé. On les plonge au fur et à mesure dans la pâte en remuant régulièrement. On verse le tout dans un petit moule rond ou carré préalablement beurré et fariné, on lisse, on enfourne pour environ 35 minutes et on laisse tiédir avant de démouler.

Les astuces

  • Pour une délicieuse saveur de caramel au beurré salé, beurrer abondamment le moule avec du beurre demi-sel et le saupoudrer de cassonade : à la cuisson, une sorte de croûte caramélisée va se former ! On peut aussi simplement déguster le gâteau invisible nappé de caramel au beurre salé ou de la confiture de lait et, pour les plus gourmands, avec de la chantilly peu sucrée.
  • Le gâteau est encore meilleur le lendemain, après quelques heures au réfrigérateur, pour un résultat encore plus fondant.
  • Envie d’une entrée fraîche et légère ? La recette se décline en version salée avec des courgettes (compter 4 spécimens de taille moyenne pour 1 gâteau) : il suffit simplement de supprimer le sucre dans la pâte et d’ajouter quelques aromates (ail, épices, herbes ciselées…), sans oublier une poignée de fromage râpé. Une recette parfaite pour l’été !

À lire : Gâteaux invisibles de Mélanie Martin, éditions Hachette Pratique.

Plus d'articles

Mots clés