A la une

derniers articles
  • 16-12
    Des distributeurs automatiques de… plateaux de fromages !

    Une envie de fromage à 22h ? Des amis qui débarquent pour une visite surprise, un apéro du dimanche soir à improviser ? La technologie vient à votre secours avec les distributeurs de fromages accessibles 7 jours sur 7. Installés en ville ou en zone rurale, ils rendent service aux clients comme aux producteurs. Décryptage de cette innovation gourmande […]

  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé, Les produits laitiers
-

Comment assurer la qualité du lait ?

Découvrez la chaîne qui vous permet de consommer du lait en toute sécurité !

Responsable de laboratoire

Vétérinaire Le lait, liquide vivant et fragile, est soumis à une réglementation très stricte. De la ferme au supermarché, découvrez comment, à travers toute une série de précautions et de contrôles, on assure la qualité du lait en France.

Des vaches en bonne santé

La qualité du lait commence par la santé des animaux. L’éleveur, en contact quotidien avec son troupeau, connaît toutes ses vaches individuellement (ce n’est pas un hasard si chacune d’entre elles est affublée d’un petit nom !). Il tient un registre d’élevage qui détaille notamment leur « carnet de santé » : analyses, dépistages, vaccins, prescriptions… Il est assisté par des vétérinaires.

Au niveau national, c’est le réseau sanitaire bovin, mis en place par le Ministère de l’agriculture et de la pêche, qui assure la surveillance et le suivi des maladies bovines contagieuses (tuberculose, brucellose), quasiment éradiquées des élevages français. Le lait collecté et mis à la vente provient ainsi exclusivement de vaches en bonne santé.

La traite du lait, une étape très surveillée

La traite se déroule tous les jours, matin et soir, selon une réglementation européenne stricte :

  • Locaux, matériels et ustensiles sont lavés et désinfectés à chaque traite.
  • Le lait est directement conduit, à travers des tuyaux, vers de grandes cuves réfrigérantes où il est refroidi et conservé à 4 °C (le froid permet de limiter le développement des micro-organismes, d’où l’importance de la chaîne du froid qui ne sera jamais interrompue jusqu’à la vente).
  • Il est acheminé par camion réfrigéré jusqu’à la laiterie.

Technicien bactériologiqueA noter : les éleveurs sont payés en fonction de la qualité microbiologique et physico-chimique du lait, ce qui les pousse à proposer le meilleur lait possible ! La plupart d’entre eux appliquent d’ailleurs une charte de bonnes pratiques allant au-delà des obligations réglementaires.

À l’usine, traitements et auto-contrôles

Les laiteries, qui conditionnent le lait liquide et le transforment en fromages, yaourts, crèmes, beurre et autres produits laitiers, font analyser le lait à son arrivée en usine pour vérifier sa qualité. Elles le soumettent à une série de traitements (pasteurisation, écrémage, stérilisation et emballage) destinés à détruire les micro-organismes et à proposer un produit d’excellente qualité.

Dans ce processus, elles effectuent de nombreux auto-contrôles pour vérifier la qualité des produits laitiers. Ils sont conduits en interne et par des organismes extérieurs indépendants. Les produits ne sortent de l’usine qu’après réception des résultats des analyses. A tout moment, les usines doivent être en mesure de fournir aux autorités compétentes les résultats de ces auto-contrôles.

Le lait, conditionné dans des bouteilles ou des briques, est enfin prêt pour être acheminé vers les épiceries et supermarchés dans des camions réfrigérés. Il vous appartient alors de bien le conserver à la maison !

Crédits photos : L. GUENEAU / C.AUBRY / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés