A la une

derniers articles
  • 13-02
    Agriculture urbaine : l’élevage peut-il suivre ?

    Du miel récolté sur les toits de l’Opéra de Paris, des champignons cultivés dans d’anciens parkings, un potager s’étalant sur les hauteurs d’un grand magasin… Irons-nous demain chercher notre lait à deux pas d’une station de métro ?

  • 09-02
    Astuce du week-end : mon gâteau yaourt à la poêle !

    Vous devez faire un gâteau ce week-end et… votre four vous lâche ? Vous manquez de temps ? Lancez-vous dans une recette de gâteau yaourt à la poêle. C’est rapide, facile, et vous aurez en prime, le plaisir de servir un dessert original. En piste !

  • 04-02
    Ski : les vaches au service de votre glisse !

    Si les vaches de montagne ont rejoint l’étable alors que vous dévalez les pentes enneigées, elles n’en sont pas moins étrangères à la qualité de votre glisse.

  • 30-01
    Cinnamon roll : le roulé tendance venu de Suède

    Histoire, recette, déclinaisons : focus sur l’une des pâtisseries les plus likées de ce début d’année !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos recettes faciles et pas chères
Les produits laitiers
-

Comment repérer l’origine du lait sur une brique de lait ?

Apprenez à décoder très simplement l’emballage de vos bouteilles de lait.

briques-bando

Estampille sanitaire sur brique de lait Toutes les bouteilles et briques de lait portent une estampille ovale. Celle-ci permet aux consommateurs de connaître précisément l’origine du produit qu’ils achètent. Décodage.

L’estampille sanitaire

Dans l’Union européenne, l’emballage de toutes les denrées animales ou d’origine animale (produits laitiers, viandes, plats cuisinés, œufs…) doit impérativement porter une marque d’identification. Celle-ci prend la forme d’une étiquette ovale que l’on appelle « estampille de salubrité », « marque de salubrité » ou « estampille sanitaire ».

Cette estampille identifie les établissements préparant, traitant, transformant, manipulant ou entreposant des denrées animales ou d’origine animale. Elle atteste que l’établissement d’où vient le produit répond aux normes de salubrité et d’hygiène européennes. Elle est attribuée et contrôlée par les pouvoirs publics et peut être suspendue ou retirée à tout moment en cas de non conformité.

Comment la décoder ?

Prenons l’exemple d’une brique de lait. L’estampille sanitaire permet au consommateur de savoir quelle laiterie a conditionné son lait. Elle fait en effet apparaître :

  • Le pays d’origine représenté sous forme abrégée par deux lettres (FR pour la France, DE pour l’Allemagne, IT pour l’Italie, BE pour la Belgique, DK pour le Danemark…). L’étiquette ci-contre indique par exemple que le laiterie est française.
  • Une suite de chiffres correspondant à la laiterie où le lait a été conditionné : pour la France, il s’agit du numéro de département, du code INSEE de la commune où se situe la laiterie et du numéro de l’établissement lui-même dans cette commune. Selon l’étiquette ci-contre, le lait a été conditionné dans le Calvados (département 14), plus exactement dans la commune de Meuvaine (430), au sein de la laiterie identifiée par le numéro d’agrément 01.
  • L’indication CE attestant que le produit est conforme aux directives européennes le concernant.

En bref, l’estampille ovale constitue l’un des outils assurant la qualité du lait et la sécurité des consommateurs. Au lieu de lire les boîtes de céréales pendant le petit déjeuner, vous pourrez désormais analyser vos bouteilles de lait !

Crédit photos : L. GUENEAU / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés