A la une

derniers articles
  • 14-12
    Fromage et café, une expérience gustative inattendue

    Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence ! Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » […]

  • 10-12
    Wishlist de Noël : 5 idées de cadeau pour les fans de fromages

    Que ce soit côté cuisine, culture ou sorties, les occasions de (re)découvrir le fromage se multiplient, et se diversifient : parfait pour actualiser la liste de Noël d’un amateur de trésors lactés. Florilège de bonnes idées pour surprendre vos proches, curieux ou fins connaisseurs !         1. Le cadeau qui change et qui dure : la box à […]

  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Cuisinez à petit prix avec les produits laitiers, épisode 5 : la cuisine des étudiants

Nos idées pour les étudiants fauchés.

Pâtes-en-sauce-B

Aussi riches d’un point de vue nutritionnel qu’intéressants en cuisine grâce à leur variété, les produits laitiers permettent de concocter des petits plats savoureux et peu onéreux pour toutes les occasions. Cinquième défi après  l’accueil des beaux-parents, le pique-nique, le repas d’anniversaire et le petit-déjeuner : les idées pour étudiants fauchés.

Pour les petits festins entre amis

Une soirée révisions à l’horizon ? Une fête improvisée à organiser vite fait ? On mise sur les recettes à partager autour d’une table basse et à picorer à la main :

  • Les sandwichs : jambon-beurre classique ou revisité, cheeseburger, croque-monsieur, wrap, grilled cheese… Pour éviter les sandwichs industriels bourrés de graisses et d’additifs tout en réalisant des économies, on les prépare simplement à la maison !
  • Les tartes salées : c’est la bonne idée pour les chanceux qui disposent d’un four, même mini. Une pâte à tarte brisée ou feuilletée, une garniture riche en fromage pour le goût et le fondant, une migaine (œufs + crème) pour lier, et hop, le tour est joué ! Une idée facile à décliner avec les quiches, pizzas et autres flammekueches.
  • Les cakes salés : faciles et rapides à préparer, ils sont nourrissants et se conservent plusieurs jours au frais. Dés de fromage, lardons, olives, ratatouille… : les idées de garnitures ne manquent pas. Dans le même esprit, on pense aussi aux gâteaux au yaourt… salés !

Pour la popote du quotidien

À plusieurs ou en solo, on se concocte jour après jour des recettes simples qui ne nécessitent ni ustensiles compliqués, ni compte en banque bien garni. Les incontournables :

  • Les pâtes à toutes les sauces : bon marché et pleines de sucres lents pour booster les neurones, elles constituent le b.a.-ba de la cuisine des étudiants ! Pour changer des pâtes au beurre, on pense aux sauces crémeuses, à la classique bolognaise enrichie d’une touche de lait, aux salades de pâtes et aux gratins de pâtes au four.
  • Les œufs : ingrédients basiques de l’économie domestique, ils fournissent des protéines à peu de frais… comme les produits laitiers ! En association avec ces derniers, on les transforme facilement en œufs farcis, gratins, omelettes, œufs cocotte, brouillés ou simplement à la coque.
  • Les soupes : réconfortantes et gourmandes grâce aux produits laitiers, elles réchauffent les étudiants en toute simplicité. Soupe de pommes de terre ou de vermicelles cuits dans du lait, velouté de courgettes au fromage fondu, soupe à l’oignon gratinée au fromage, panade au lait… ce ne sont pas les idées qui manquent, pour toutes les saisons et les occasions ! L’astuce en plus : on les prépare en quantités généreuses, histoire de n’avoir qu’un bol à réchauffer pendant les révisions de partiels.

Pour les envies de sucré

Ce n’est pas parce qu’on est fauché qu’on n’a pas le droit à des petits plaisirs sucrés ! Ici encore, on pioche dans les desserts faciles, rapides et abordables :

  • Le riz au lait : moelleux, crémeux, régressif, ce plaisir cosmopolite est peu onéreux et ultra facile à préparer. Façon auberge espagnole, on l’enrichit de crème fraîche comme au Royaume Uni, de citron et de cannelle comme dans la péninsule ibérique, d’eau de fleur d’oranger comme au Maroc, d’épices comme en Inde ou encore de cacao comme aux Philippines.
  • Le mug cake : ce gâteau individuel ne nécessite qu’1 mug et 1 four à micro-ondes, deux basiques de l’équipement des étudiants. Préparé directement dans la tasse, cuit pendant 1 à 3 minutes, il rappelle le gâteau au yaourt par sa simplicité et sa modularité.
  • Les pop corns : il suffit d’une poêle pour transformer les petits grains de maïs à éclater que l’on trouve dans tous les supermarchés. Une fois prêts et enrobés de beurre fondu, ils sont saupoudrés de sucre en poudre… ou carrément caramélisés !

Crédit photo : C. Herlédan / Cercles culinaires de France.

Plus d'articles

Mots clés