Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 18-04
    L’appellation d’origine du comté fête ses 60 ans !

    Avant d’être une AOP, le comté a été une AOC qui fête cette année ses 60 ans.

  • 16-04
    Ghee, le triomphe du beurre indien

    Il a le vent en poupe sur les réseaux sociaux : découvrez le ghee indien, beurre clarifié à l’incroyable polyvalence.

  • 13-04
    Lait à l’école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

    Saviez-vous qu’un programme européen permet aux écoles, collèges et lycées de bénéficier de subventions pour éveiller les enfants et les adolescents au « bien manger » ?

  • 11-04
    Variations autour de la panna cotta

    3 idées pour réinterpréter la « crème cuite » originaire du Nord de l’Italie.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Des produits laitiers dans mes boulettes !

Lait, crème, yaourt, fromage, beurre : les bonnes boulettes de viande ne sauraient se passer de produits laitiers.

Boulettes en train de rôtir dans du beurre

Universelles et bon marché, les boulettes à la viande hachée plaisent à tous les gourmets de 7 mois à 77 ans. Nos conseils pour les réussir à tous les coups.

Du lait pour lier

Les boulettes de viande se composent la plupart du temps de viande hachée (bœuf, veau, porc, agneau…) agrémentée d’aromates (oignon, ail, herbes ciselées, épices…). Pour lier le tout en apportant du moelleux, on ajoute à la viande des tranches de pain rassis préalablement trempées dans du lait, puis rapidement essorées entre les mains. Pour aller plus vite en zappant l’étape du trempage, il suffit de remplacer le pain par de la chapelure et de l’ajouter directement à la farce avec le lait (on compte généralement 50 à 100 g de chapelure et 50 ml de lait pour 500 g de viande hachée). Pour un résultat encore plus moelleux, le lait peut être remplacé par de la crème liquide.

De la crème pour saucer

Une fois la farce assaisonnée et soigneusement mélangée, les boulettes sont roulées entre les paumes des mains puis cuites à la poêle, en cocotte ou au four. Les recettes les plus célèbres associent boulettes et sauce tomate, tels les fameux spaghettis aux boulettes que se partagent les amoureux de La belle et le clochard. Dans le Nord de l’Europe, c’est la crème fraîche qui triomphe, comme le savent les amateurs des fameuses boulettes du géant suédois de l’ameublement. Les « köttbullar » sont confectionnées avec un mélange de viandes hachées (bœuf et porc le plus souvent), d’oignon, de chapelure, de lait ou de crème, de noix muscade ou de quatre-épices, avec parfois un peu de pomme de terre écrasée. Farinées puis dorées à la poêle dans du beurre, les boulettes sont ensuite mijotées avec de la crème fraîche et du bouillon, puis dégustées avec de la confiture d’airelle. Un délice !

Du yaourt pour tremper

La sauce des boulettes peut aussi être préparée à part. Certaines boulettes d’Europe de l’Est ou d’inspiration levantine sont par exemple servies chaudes avec une sauce froide au yaourt. Souvent à base d’agneau et/ou de bœuf, agrémentées d’épices et d’herbes aux accents orientaux (cumin, piment doux, coriandre, menthe…), elles sont dorées à la poêle jusqu’à être cuites à cœur puis dégustées avec du yaourt brassé ou à la grecque additionné d’aromates (jus de citron, ail haché, herbes ciselées…). Pour une version sandwich, on n’hésite pas à glisser les boulettes chaudes dans une pita, avec de la sauce au yaourt et des crudités (tomate, salade, oignon), façon kebab… aux boulettes !

Du fromage pour parfumer

Le fromage n’est pas en reste pour participer aux festins de boulettes. Les Italiens parfument parfois leur farce avec du parmesan râpé, une astuce que l’on retrouve dans les meilleures meatballs (boulettes de viande) italo-américaines à la sauce tomate. Une fois déposées sur des spaghettis cuits al dente, celles-ci apprécient la compagnie de fromage râpé pour une dernière touche gourmande. Enfin, les boulettes cachent parfois en leur cœur une surprise savoureuse : un petit dé de fromage (comté, cantal, beaufort, tome fraîche, gruyère…) glissé à l’intérieur de la boulette. Techniquement, on roule la boulette, on y enfonce délicatement le morceau de fromage, on referme et on fait cuire. Incontournable pour les amateurs de fromage fondu !

Plus d'articles

Mots clés