A la une

derniers articles
  • 13-12
    L’astuce du mois : la pâte à tarte aux petits suisses

    Une pâte semi-feuilletée express et légère, ça vous tente ?

  • 11-12
    Le beurre noisette, secret des financiers

    Pour le goûter, l’heure du thé ou le café gourmand, on veut des petits financiers !

  • 08-12
    7 astuces pour faire manger de tout aux enfants

    Du plaisir avant tout !

  • 06-12
    Quelle crème pour quel usage ?

    Crue, liquide, fleurette, épaisse, allégée… : nos conseils pour bien décrypter et utiliser les crèmes.

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes
-

Du thé ? Oui, mais avec un nuage de lait !

Dans plusieurs endroits du monde, le thé se déguste avec du lait.

Verre de lait

Le thé se boit dans le monde entier et de multiples façons. Dans plusieurs endroits, il fait bon ménage avec le lait. Après le café, voici quelques variations lactées autour du thé.

Une « cup of tea » à l’anglaise

Quand on parle de thé et de lait, on pense d’abord au Royaume-Uni, où le très british « five o’clock tea » est une institution ! Les Anglais, avec leurs verts pâturages, vouent en effet une véritable passion au lait. Celui-ci adoucit le thé noir, corsé, que les Britanniques boivent en majorité. Le cérémonial du thé à l’anglaise impose généralement de verser en tout premier lieu le lait froid dans la tasse (on dit que cela protège la porcelaine de la chaleur du thé), puis d’ajouter le thé brûlant préalablement infusé et enfin le sucre. Pour respecter la tradition, il est de bon ton de proposer des mini-sandwichs, scones (petits pains ronds), muffins, cakes, clotted cream (sorte de crème fraîche très épaisse) et autres marmelades.

Les influences du tea time britannique

Histoire oblige, le thé à l’anglaise a marqué les cultures culinaires des anciens protectorats et colonies britanniques :

  • En Inde, où le lait occupe une place centrale, le « tchaï » ou thé au lait est consommé quotidiennement. On le sert parfois à l’anglaise mais, le plus souvent, le thé est bouilli avec de l’eau, du lait et des épices, puis servi sucré. Il s’agit alors du fameux « masala tchaï » (voir la recette sur le site de Beena Paradin).
  • À Hong Kong, le thé au lait que l’on appelle « nai cha » ou « Hong Kong style milk tea » est à base de thé noir, de lait concentré et de sucre. Véritable symbole national, il se déguste chaud ou froid à toute heure de la journée.
  • De même, en Malaisie et à Singapour, le « teh-tarik » est préparé avec du lait concentré non sucré, ce qui lui donne une texture très crémeuse. Le lait concentré est disposé au fond des tasses, puis le thé infusé est versé en tenant le broc le plus loin possible des tasses afin de faire mousser le mélange. Un spectacle inoubliable pour les touristes !

Les plus contemporains : tea latte et bubble tea

Enfin, les derniers nés des thés au lait font fureur dans les grandes villes nord-américaines et européennes :

  • Le tea latte est préparé avec du thé noir que l’on mélange avec du lait cuit à la vapeur, du sucre et du sirop aromatisé (souvent à la vanille ou aux amandes).
  • Le bubble tea, boisson née à Taïwan dans les années 1980, se confectionne avec du lait, du thé noir ou vert, un parfum au choix et des perles de tapioca, ces dernières faisant office de bulles (bubbles). Le bubble tea se boit chaud ou froid, avec une paille très large pour aspirer les perles. On le trouve dans les grandes villes, notamment à Paris. Envie d’en préparer à la maison ? Rendez-vous sur le site Bubble Fever qui propose des kits ultra complets !

> À découvrir également :

Crédit photo : N. CARNET / CNIEL

Découvrez nos recettes faciles et pas chères

Plus d'articles

Mots clés