filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 22-09
    Et si on faisait une blanquette… de la mer ?

    Quand la douceur des produits laitiers rencontre le caractère iodé des poissons, mollusques, coquillages et crustacés, on en redemande !

  • 20-09
    Présure et ferments lactiques : quels rôles dans la fabrication du fromage ?

    Pour fabriquer du fromage, il faut d’abord faire coaguler le lait afin de former le caillé, qui sera ensuite égoutté puis éventuellement salé et affiné.

  • 18-09
    Comment réussir le poulet rôti ?

    4 astuces pour rendre son poulet encore plus goûteux.

  • 15-09
    Tout sur la sauce au yaourt

    La plus légère des sauces se cuisine… à toutes les sauces !

Voir toutes les actualités
Economie et société, Les produits laitiers
-

L’économie laitière en quelques chiffres

Et les champions de la consommation de produits laitiers sont…

Economie-laitière-B

Economie-laitièreÉditée chaque année, L’Économie laitière en chiffres fournit une très large palette de données sur la production laitière, les échanges et les fabrications de produits laitiers en France, en Europe et dans le monde. Les principales tendances repérées dans l’édition 2014.

Et les champions de la consommation de produits laitiers sont…

En Europe, ce sont les Irlandais qui consomment le plus de lait liquide, avec 139,9 kg par habitant en 2012. Assez loin derrière eux, les Français n’en ont consommé que 54,3 kg la même année. En revanche, c’est un franc cocorico pour le fromage et le beurre, deux produits intimement attachés au patrimoine gastronomique hexagonal :

  • Les Français sont les plus gros consommateurs mondiaux de fromages, avec 26,2 kg par habitant en 2012 ! Pas étonnant quand on connaît la qualité et la diversité de ces produits qui auraient inspiré au Général De Gaulle le célèbre aphorisme : « Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 400 variétés de fromage ? » – en réalité, il y en a plus de 1 000 ! Si l’on se penche sur l’Europe uniquement, largement en tête par rapport au reste du monde, on observe que la consommation de fromage se porte bien dans les pays où la gastronomie locale lui accorde une place importante, par exemple l’Allemagne (24,3 kg), la Grèce (22,6 kg) ou encore l’Italie (20,9 kg).
  • Les Français sont également les plus gros consommateurs mondiaux de beurre, avec 7,4 kg par habitant en 2012. En Europe, les Allemands (6,2 kg) et les Luxembourgeois (6,1 kg) les talonnent. Notre bonne vieille cuisine au beurre n’a pas dit son dernier mot !

En Asie : un intérêt croissant pour le fromage

À l’autre bout de l’échelle, c’est sans surprise en Asie que les produits laitiers sont le moins employés. Par exemple, en 2012, les Chinois n’ont consommé que 0,1 kg de beurre et de fromage par habitant. Mais le chiffre monte à 15,9 kg pour les laits liquides.

Deux chiffres sont toutefois représentatifs de l’intérêt croissant suscité par le fromage, essentiellement importé de France : la consommation de fromages au Japon (2,1 kg) et en Corée du Sud (2 kg). On est loin derrière les chiffres français et européens, mais la demande augmente régulièrement dans ces deux pays où le fromage est assimilé à un produit gastronomique et où l’origine française est synonyme de qualité.

Une bonne image des fromages français dans le monde

D’une manière générale, le poids du fromage dans les exportations de produits laitiers français est prépondérant. Depuis 2009, l’interprofession laitière a choisi de le mettre en avant, que ce soit en Asie, en Europe ou sur le continent américain. Pour ce dernier, on pense particulièrement au Brésil, où 3,6 kg de fromage par habitant ont été consommés en 2012 (contre 3,2 kg en 2008) et où une campagne de promotion a débuté en août 2013. Quant aux fromages français qui s’exportent le plus dans le monde, il s’agit des frais et blancs, des typiques pâtes molles (brie et camembert en tête) et des fromages à pâte pressée, tel l’emmental et le Saint Paulin.

Crédit photo : N.BERGEROT / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés