A la une

derniers articles
  • 18-04
    L’appellation d’origine du comté fête ses 60 ans !

    Avant d’être une AOP, le comté a été une AOC qui fête cette année ses 60 ans.

  • 16-04
    Ghee, le triomphe du beurre indien

    Il a le vent en poupe sur les réseaux sociaux : découvrez le ghee indien, beurre clarifié à l’incroyable polyvalence.

  • 13-04
    Lait à l’école : une initiation au bien manger pour les enfants et les adolescents

    Saviez-vous qu’un programme européen permet aux écoles, collèges et lycées de bénéficier de subventions pour éveiller les enfants et les adolescents au « bien manger » ?

  • 11-04
    Variations autour de la panna cotta

    3 idées pour réinterpréter la « crème cuite » originaire du Nord de l’Italie.

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé
-

En Asie, ostéoporose et fractures augmentent avec l’espérance de vie

Contrairement à une idée reçue, les Asiatiques souffrent aussi d’ostéoporose et de fractures.

Femme asiatique avec enfant et ordinateur

Quand ils ont une espérance de vie élevée, les Asiatiques ont autant de fractures et d’ostéoporose, si ce n’est davantage, que les habitants des pays dits occidentaux. Or, la consommation de 3 produits laitiers par jour est l’une des clés de la prévention de l’ostéoporose.

Fractures et espérance de vie

On entend souvent que les Asiatiques, qui consomment moins de produits laitiers que les Européens ou les Américains, ne souffrent pas d’ostéoporose ou de fractures. Rien n’est moins vrai. L’ostéoporose est en effet une pathologie des personnes âgées et la fracture du col du fémur survient généralement après 70 ans. Conséquence logique : quand l’espérance de vie est peu élevée, le risque d’apparition de ces fractures est faible. Au contraire, dans les populations asiatiques dont l’espérance de vie dépasse 70 ans, la quantité de fractures du col du fémur est élevée.

Ainsi, on recense plus de fractures chez les Japonaises, à Hong-Kong ou à Singapour qu’aux États-Unis ou aux Pays-Bas (source : Kanis JA et al. Osteoporos Int. 2012 DOI 10.1007/s00198-012-1964-3). Les experts prévoient même une explosion du nombre de fractures ostéoporotiques en Asie d’ici 2050, parallèlement à l’augmentation de l’espérance de vie.

Prévenir l’ostéoporose avec les produits laitiers

L’ostéoporose se développe de façon lente et silencieuse : l’os devient poreux (d’où le nom d’ostéoporose) et se fragilise pendant des années, sans signe avant-coureur. Le risque de fracture augmente alors de façon substantielle, tout comme les tassements vertébraux qui nuisent à la qualité de vie.

Si la maladie, qui touche les femmes surtout après la ménopause et les hommes après 70 ans, est liée à des facteurs variés, l’alimentation peut la prévenir dès l’enfance : la constitution du capital osseux se fait dès le plus jeune âge et se poursuit jusqu’à la fin de croissance, après laquelle il est nécessaire de consolider ses acquis.

Or, les meilleurs alliés du capital osseux sont l’exercice physique et les produits laitiers. La consommation de 3 laitages par jour, tout au long de la vie, est particulièrement favorable à la bonne santé du squelette. Ceux-ci sont en effet riches en calcium qui a une très bonne biodisponibilité, et en protéines de bonne qualité. La prévention de l’ostéoporose, c’est maintenant !

Crédit photo : Sasin Tipchai / PIXABAY

Plus d'articles

Mots clés