Les produits laitiers

Les produits laitiers

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos idées originales pour des soirées raclettes inoubliables
Les produits laitiers
-

Fromage et café, une expérience gustative inattendue

Plateau de fromages et café

Associer fromage et café : l’idée peut sembler saugrenue au départ. Nos traditions culinaires nous ont en effet habitués à des mariages plus attendus, tels que fromage et vins — voire à un timing fromage « puis » café. Mais l’expérience, initiée par Malongo, se révèle pourtant surprenante et d’une belle évidence !

Delphine Luisin, responsable qualité et « nez » du torréfacteur nous dit tout sur ces associations gourmandes qui ne manqueront pas d’affoler vos papilles…

 

Comment est née l’idée d’explorer les accords café et fromages ?

Delphine Luisin, responsable qualitéMalongo organise depuis plusieurs années un concours du jeune professionnel du café, en collaboration avec des lycées hôteliers. Nous demandons aux élèves quel cru de café ils suggèrent avec un dessert, un cigare, voire… un fromage.

L’idée nous est donc venue d’explorer cette nouvelle piste gustative encore inédite. Nous avons commencé par déguster les fromages seuls, afin de nous familiariser avec leurs qualités organoleptiques.

Nous avons ensuite entrepris d’imaginer les meilleures associations avec nos différents crus de café.

Et alors, quels ont été les premiers enseignements tirés de ces dégustations ?

Du fromage, du café pour un combo de saveurs inédit Le premier concerne le mode de préparation du café. Les expressos se sont révélés trop agressifs et forts en goût pour être dégustés avec le fromage, qu’ils ne mettent pas en valeur.

Les méthodes de filtration plus douces sont idéales, elles offrent un café très aromatique avec de bonnes longueurs en bouche et des notes différentes.

Le second est que ces deux produits se répondent et se dégustent en miroir. Ainsi un fromage doux appelle un café au goût suave, un fromage fruité demande à s’acoquiner avec un cru développant des arômes de fruits tandis qu’un fromage fort en goût se marie à merveille avec un café corsé.

Quelles associations suggérez-vous pour commencer, que l’on soit néophyte ou connaisseur ?

Osso Iraty & Burundi KirimiroUn fromage doux au parfum fruité comme le beaufort se conjugue en douceur avec un café rond, équilibré et développant des notes fruitées comme le café du Honduras.

Le roquefort, aromatique, fondant et légèrement salé s’entend quant à lui fort bien avec le café du Brésil : les deux sont corsés au premier abord, mais tout en arômes et longs en bouche…

Aux connaisseurs, le mariage ossau iraty et café du Burundi réserve une belle surprise : parfumé, boisé, fruité, ce cru tout en finesse sublime et révèle le traditionnel fromage de brebis du Pays basque.

Et quel est le moment idéal pour apprécier ces dégustations ?

Beaufort et HondurasIl n’est pas nécessaire de les réserver pour la fin du repas. Je suggère un apéritif vers 19h ou une pause gourmande dans la journée.

Certains, sensibles à la caféine, éviteront l’après-midi : dans ce cas, la pause de 11h – quand la faim commence à se faire ressentir – est toute trouvée ! Tous les moments sont bons quand on aime le fromage…

Voilà votre curiosité attisée et votre appétit aiguisé ? Prolongez votre session découverte gustative avec un mariage fromage et thé avec en point d’orgue le très tendance cheese tea !

A lire également

Plus d'articles

Mots clés