A la une

derniers articles
  • 15-03
    Fromage : les secrets d’un bon emballage

    Une étude récente révèle que 90% des consommateurs s’intéressent surtout à l’emballage apparent et ne sont que 8% à considérer les emballages extérieurs ET intérieurs. Or, en matière de fromage, les 2 ont leur importance !

  • 02-03
    Astuce du week-end : du yaourt pour adoucir une sauce piquante

    À l’instar des jus d’agrumes et du parmesan, le yaourt est un allié de choix pour adoucir une sauce piquante trop relevée. Quel type de yaourt choisir ? À quel moment l’incorporer ? Précisions sur cette astuce qui peut sauver bien des préparations !

  • 27-02
    Salon de l’Agriculture : découvrez les nouveaux métiers du lait

    À l’occasion du Salon de l’Agriculture 2019 qui se tient jusqu’au 3 mars, voici un tour d’horizon des professionnels qui « font le lait » !

  • 24-02
    Astuce du week-end : du lait en poudre pour sublimer quiches et viandes grillées

    Non, le lait en poudre ne vous sert pas uniquement lorsque vous faites vos yaourts maison de la semaine. Bien au contraire : il est l’ingrédient-clé de vos quiches et viandes grillées réussies !

Voir toutes les actualités
Découvrez nos idées originales pour des soirées raclettes inoubliables
Cuisine et Recettes
-

Fromages et thé, un mariage à oser

Nos conseils gourmands pour unir Orient et Occident.

plateau-bando

Alors qu’en France, le fromage est traditionnellement dégusté avec du vin, de plus en plus de gourmets s’initient aux accords avec le thé. Surpris par cette union entre l’Orient et l’Occident ? Lancez-vous sans hésiter : l’essayer, c’est l’adopter !

Plateau de fromagesVive l’innovation

Dans nos contrées occidentales, on accompagne le thé de douceurs sucrées, façon tea time britannique, mais on pense rarement à le déguster avec des plats salés. Cette alliance est pourtant explorée, depuis plusieurs années, par les professionnels et passionnés du thé. Et le fromage, dans tout ça ? C’est l’un de ses soupirants les plus déterminés ! « Diversité, ancrage dans des terroirs, saisonnalité… : la culture du thé rappelle celles du vin et du fromage par de nombreux aspects », explique Carine Baudry, chargée de l’École du Thé du Palais des thés. « Au fil des dégustations, c’est devenu une évidence : le fromage et le thé se marient particulièrement bien. » Cette association innovante présente par ailleurs un avantage de taille : avec le thé, pas de risque de conduite en état d’ivresse après un repas arrosé ou de lendemain de fête difficile !

Conseils de dégustation

Pas question, pour autant, de laisser faire le hasard au moment la dégustation. « Il faut d’abord penser à varier les thés en fonction des fromages », conseille Carine Baudry. « C’est vraiment comme le vin : un thé vert japonais est très différent d’un thé noir chinois ou d’un darjeeling indien. Il est d’ailleurs essentiel de choisir des thés aux saveurs franches, non aromatisés, que l’on appelle thés d’origine et que l’on trouve dans les boutiques spécialisées comme le Palais des thés ». Autre exigence : le thé doit être tiède au moment de la dégustation, et surtout pas brûlant, afin de bien sentir ses notes aromatiques sans endormir le palais. « Au niveau des sensations gustatives, poursuit-elle, c’est très intéressant car le thé tiède fait légèrement fondre le fromage, le rend plus moelleux et révèle ses saveurs. » Enfin, pour ce qui est de l’organisation, l’option du repas thématique, organisé autour de plusieurs fromages et thés, séduit par son originalité, tandis que la dégustation en fin de repas, autour d’une famille de fromage et d’un ou deux thés, facilite la digestion grâce aux vertus de cette boisson universelle.

Les bons accords

Pour commencer en douceur, Carine Baudry livre ses accords préférés :

  • Avec du camembert : un thé vert japonais torréfié bancha hojicha, aux arômes de pain grillé, de bois sec et de fruits.
  • Avec du pont-l’Évêque : un darjeeling de printemps, thé noir indien d’une très grande richesse aromatique, aux notes fleuries et végétales.
  • Avec du comté ou une pâte pressée à texture granuleuse (mimolette vieille, edam vieux, parmesan…) : un thé chinois pu-erh ou pu’er (comme le vin, cette variété fermentée se bonifie avec le temps !), aux notes de champignons, de sous-bois et de terre humide, ou bien un darjeeling d’été aux arômes de fruits cuits et secs.
  • Avec les fromages bleus : un thé noir de Chine du Yunnan, fleuri et doux, aux notes de miel et de bois ciré.

Envie d’aller plus loin ?

Inscrivez-vous à l’atelier « Fromage, thé et vin » de l’École du Thé du Palais des thés.
L’Ecole du Thé – 7 rue de Nice, 75011 Paris. Renseignements : Tél. : 0800 71 12 13 –  Email : ecole@palaisdesthes.com

Crédit photo : A. MURIOT / CNIEL

Plus d'articles

Mots clés