Alimentation et Santé

Alimentation et Santé

derniers articles
  • 10-11
    Le tour de main de la semaine : nacrer !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Nacrer” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour nacrer du riz… …Vous faites revenir – sans coloration – du riz non lavé dans une matière grasse (par exemple, du beurre fondu ou de l’huile d’olive), […]

  • 09-11
    5 astuces pour équilibrer bons repas et petit budget

    Manger bien et sainement avec un petit budget relève parfois d’une équation difficile. Pour vous aider à optimiser vos courses sans rogner sur l’équilibre alimentaire de vos repas, les produits de base se conjuguent à une attitude anti-gaspi. Découvrez 5 astuces pour faire rimer recettes économiques et plaisir en cuisine !   1. Je valorise les […]

  • 03-11
    Le tour de main de la semaine : pommader !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Pommader” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef !   Pour pommader du beurre… …Vous allez travailler votre beurre doux ou ½ sel de manière à obtenir une texture de “pommade”. Vous pouvez ajouter à cette préparation des […]

  • 02-11
    3 recettes pour renouer avec les légumes anciens

    Regretter l’été et ses légumes du soleil ? Quelle idée ! L’automne s’installe en cuisine avec son petit lot de recettes rares, mais réconfortantes aux légumes anciens souvent méconnus. Purée de panais–ricotta, poêlée de cardons sauce lait-citron et pâtissons farcis : actualisez vos menus d’automne avec ces légumes oubliés !   Légumes anciens : de la nouveauté en cuisine ? […]

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé
-

Intolérance au lactose : il n’est pas utile de supprimer les produits laitiers

Intolérance au lactose

L’intolérance alimentaire est un sujet au goût du jour, sans que la différence soit toujours bien faite entre allergies, sensibilités et intolérances alimentaires. D’aucuns s’imposent d’inutiles privations. Dans le cas de l’intolérance au lactose, il est tout à fait possible de continuer à consommer des produits laitiers : tout est question de quantité et d’adaptation. Explications.

 

Qu’est-ce que l’intolérance au lactose, en fait ?

Goûter en famille autour d’un verre de laitLe lactose est un sucre contenu dans le lait et certains de ses dérivés. La digestion de ce sucre par l’organisme se fait grâce à la lactase, une enzyme présente naturellement dans l’intestin. Mais lorsque la lactase vient à manquer, le lactose stagne dans le côlon où il fermente : ce qui peut provoquer chez certains, des troubles digestifs tels que des ballonnements, des gaz ou encore des troubles du transit.

Attention : l’intolérance au lactose1 ne doit pas être confondue avec l’allergie aux protéines du lait qui apparaît chez le nourrisson et qui doit être prise en charge par un médecin allergologue.

 

Peut-on consommer des produits laitiers si on est intolérant au lactose ?

En France, on considère que 30 à 50 % des adultes auraient une digestion incomplète du lactose1. Certains en ressentent un inconfort, d’autres aucun. C’est donc à chacun de déterminer son seuil de tolérance personnel.

Car, sauf intolérance au lactose sévère et parfois même confirmée par le médecin, il est tout à fait possible de consommer des produits laitiers et de pouvoir continuer à bénéficier de leurs apports nutritionnels essentiels. La suppression d’un groupe alimentaire dans son ensemble peut en effet être à l’origine de carences (calcium, vitamines, minéraux…).

 

Quels produits laitiers privilégier en cas d’intolérance au lactose ?

 Quels produits laitiers consommer si je suis intolérant au lactose ?Tous les produits laitiers ne contiennent pas la même quantité de lactose. Ainsi, plus un fromage est affiné, moins il contient de lactose : le comté et l’emmental comptent parmis les fromages qui ont le moins. Ils sont suivis des tommes, du cantal et d’autres fromages à pâte molle comme le camembert, le brie ou le coulommiers… dont le lactose s’élimine avec l’eau de constitution.

 

En revanche, il est bon de limiter les fromages frais, les faisselles et le fromage blanc, qui sont, donc, plus riches en lactose.

Le beurre quant à lui présente seulement quelques traces tandis que les yaourts contiennent certes du lactose, mais aussi des ferments lactiques qui facilitent la digestion de ce sucre du lait !

D’ailleurs, quid du lait ? Il est possible de le consommer lui aussi, mais en petite quantité : il a été prouvé qu’un petit bol de lait peut être digéré sans difficulté par 90 à 95 % des Français.

 

Comment et quand consommer les produits laitiers ?

Là encore, à chacun sa « bonne mesure ». Une astuce est d’éviter de consommer du lait à jeun et d’inclure les produits laitiers au cours d’un repas ou dans des préparations culinaires (gratins, entremets, pâtisseries, etc.). Il serait aussi bon de fractionner leur consommation tout au long de la journée plutôt qu’en une seule prise. Varier les produits laitiers est une autre manière d’absorber une quantité raisonnable de lactose tout en profitant de leur belle diversité gustative.

 

Essayez, observez, ajustez – et laissez les produits laitiers et leurs bénéfices retrouver leur place dans votre alimentation quotidienne.

 

1 Ameli.fr –Intolérance au lactose, définition et symptômes

A lire également

Plus d'articles

Mots clés