A la une

derniers articles
  • 15-12
    Nos meilleures idées pour le repas de Noël

    Plus qu’une dizaine de jours avant Noël : nos suggestions de menus pour le réveillon ou le déjeuner festif du 25 décembre.

  • 13-12
    L’astuce du mois : la pâte à tarte aux petits suisses

    Une pâte semi-feuilletée express et légère, ça vous tente ?

  • 11-12
    Le beurre noisette, secret des financiers

    Pour le goûter, l’heure du thé ou le café gourmand, on veut des petits financiers !

  • 08-12
    7 astuces pour faire manger de tout aux enfants

    Du plaisir avant tout !

Voir toutes les actualités
Alimentation et santé
-

L’« effet matrice », une nouvelle approche des bienfaits des produits laitiers

Cette approche nutritionnelle globale, qui évalue les aliments dans leur ensemble, révolutionne les études sur les atouts du lait.

Produits laitiers

Les bienfaits du lait et des produits laitiers ne se limitent pas à leurs nutriments pris individuellement ni à la somme de ces derniers.

L’union fait la force

Calcium, protéines, glucides… : ces nutriments bien connus des produits laitiers ont souvent été étudiés séparément pour mettre en avant leur valeur nutritionnelle. Or, on sait désormais que cette valeur ne se cantonne pas à leur seule présence, tout comme la valeur nutritionnelle d’un aliment ne se limite pas à la somme de ses nutriments : elle varie en fonction de plusieurs paramètres, notamment les interactions des nutriments avec les autres constituants de l’aliment. C’est ce que l’on appelle « effet matrice ». Les scientifiques s’intéressent de plus en plus à ce phénomène, selon lequel les effets des nutriments sur la santé peuvent être potentialisés ou différents quand ils sont combinés dans un aliment.

Manger des produits laitiers, c’est important, miser sur la variété, c’est encore mieux !

En septembre 2016, 18 experts scientifiques se sont réunis pour faire le point sur cet « effet matrice » des produits laitiers. Ils ont notamment mis en avant un effet bénéfique des produits laitiers sur le poids, le risque cardiovasculaire et la santé osseuse plus marqué que quand il s’agit de constituants laitiers isolés. Par ailleurs, les procédés de fabrication jouent également un rôle important. Par exemple, l’application d’un traitement à ultra-haute température semble augmenter la vitesse de digestion des protéines laitières, ce qui n’est pas le cas de la pasteurisation. Ces recherches, dont les perspectives sont prometteuses, accréditent l’idée selon laquelle il est important de consommer des produits laitiers variés.

Sources :

  • THORNING, TK. BERTRAM, HC. BONJOUR, JP. « et col. » Whole dairy matrix or single nutrients in assessment of health effects: current evidence and knowledge gaps. American Journal of Clinical Nutrition, 2017, 105(5), p. 1033-1045 (doi: 10.3945/ajcn.116.151548).
  • Muehlhoff et al. Milk and dairy products in human nutrition. Rome: Food and Agriculture Organisation of the United Nations; 2013. http://www.fao.org/docrep/018/i3396e/i3396e.pdf (accessed 01/12/13).

Plus d'articles

Mots clés