filiere-laitiere

La filière laitière

derniers articles
  • 28-07
    Le millas, une spécialité traditionnelle du Sud-Ouest

    Découverte d’une bouillie qui se déguste sous plusieurs formes, salée comme sucrée.

  • 25-07
    Des recettes originales pour déguster le yaourt… salé !

    Et si on pensait le yaourt autrement ?

  • 21-07
    La tarte au sucre, cap vers le Nord !

    Pleins feux sur une tarte où la pâte brisée habituelle est remplacée par une pâte briochée.

  • 18-07
    Les meilleures tartines de l’été

    Pas envie de passer des heures en cuisine alors qu’il fait beau et chaud ? Place aux tartines !

Voir toutes les actualités
Elevage et territoire
-

La ferme laitière « bas carbone » lauréate du concours My positive impact

Ferme laitière bas carbone

Le projet de ferme laitière « bas carbone » est arrivé en 4ème position du concours My positive impact organisé par la Fondation Nicolas Hulot. Une preuve de l’engagement de la filière laitière en faveur du climat et de sa détermination à réduire de 20% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2025.

Une filière laitière engagée

L’engagement de la filière est même triplement primé, puisque Cogen’air (2ème), proposant une solution pour le séchage des fourrages, et Bleu Blanc Cœur (3ème), pour la réduction des émissions de méthane par les graines de lin, font également partis des lauréats. En cette année du COP 21, l’élevage français montre qu’il contribue à l’effort collectif et qu’il propose des solutions concrètes pour lutter contre le dérèglement climatique.

Le Cniel lauréat du concours My positive impactUne campagne de communication pour les lauréats

A l’initiative de la Fondation Nicolas Hulot, le concours My positive impact proposait 50 solutions pour lutter contre les dérèglements climatiques. Soumis en deuxième session au vote du public, du 25 mai au 5 juillet, 5 solutions concrètes ont été couronnées de succès dont 3 en faveur de l’élevage des ruminants.La Fondation Nicolas Hulot offre un plan de communication aux 5 solutions élues par le public, d’une valeur totale d’1,4 millions d’euros. Une belle opportunité pour rappeler que les éleveurs laitiers sont mobilisés et sont les acteurs des enjeux environnementaux de demain.

La ferme laitière « bas carbone », une solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Certes la production laitière est responsable de 6% des émissions de GES de la France, mais cela n’est pas une fatalité. La filière laitière et ses éleveurs mettent en place un plan bas carbone de la production laitière. 3900 éleveurs installés dans 6 grandes régions sont déjà impliqués dans le programme «Life Carbone Dairy ».

Si demain, cette initiative touche les 60 000 éleveurs laitiers de France, cette action permettra d’économiser 40 tonnes de carbone en moyenne sur 10 ans par élevage, soit 2 millions de tonnes de CO2 (réduction de l’empreinte carbone de l’élevage laitier de 20 %). Ainsi, en 2025 grâce aux efforts des éleveurs laitiers, seulement 800g de CO2 pourrait être émis par litre de lait produit.

Engagée depuis de nombreuses années dans les trois axes du développement durable (environnement, économie et société), l’élevage laitier rend de nombreux services au territoire. Il entretient les paysages, contribue à la bonne santé des sols, préserve la biodiversité, crée de la richesse et maintient une activité économique en zones rurales.

Télécharger notre infographie

Plus d'articles

Mots clés