Cuisine et Recettes

Cuisine et Recettes

derniers articles
  • 01-12
    Le tour de main de la semaine : clarifier !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire « Clarifier » et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour clarifier un beurre doux… …Vous le faites fondre  – idéalement au bain-marie pour éviter de brûler le beurre -, jusqu’à ce qu’il devienne liquide. À l’aide d’une écumoire, vous prélevez […]

  • 30-11
    S’initier à la caséologie, l’art de déguster le fromage

    Vous connaissiez l’œnologie ? Cap sur la caséologie… Derrière ce joli nom, se cache une tendance grandissante : celle de se former à la dégustation du fromage, cet autre pilier de la gastronomie française. Découvrez l’origine de ce savoir-faire, ses grands principes et surtout, les manières de vous y initier !   Petite histoire de la caséologie… […]

  • 26-11
    Collecte de lait : focus sur le métier de chauffeur ramasseur

    Sans lui, pas de collecte de lait ! Par tous les temps, par monts et par vaux, le chauffeur ramasseur laitier parcourt les routes au volant de son camion-citerne pour faire le tour des exploitations laitières. Un métier peu connu et qui compte aujourd’hui parmi les secteurs qui recrutent : intéressé ? On vous en dit plus sur […]

  • 24-11
    Le tour de main de la semaine : émulsionner !

    Découvrez quel geste précis se cache derrière le terme culinaire “Émulsionner” et à vos tablier et toque pour le réaliser, chez vous, comme un chef.   Pour émulsionner… … vous allez procéder à une agitation vigoureuse afin de mélanger deux liquides qui, habituellement, ne sont pas miscibles. Pour y parvenir, vous utilisez un batteur, un blendeur, un […]

Voir toutes les actualités
Cuisine et Recettes, Les produits laitiers
-

Conseils de dégustation autour du bleu de Gex

Quel pain et quelle boisson pour le plus doux des bleus ?

Bleu-de-GexB

Bleu-de-GexQuel pain et quelle boisson pour cette pâte persillée à l’exceptionnelle douceur ?

Le plus doux des fromages bleus

Les monts du Jura, en Franche-Comté, sont à la fois caractérisés par des vertes prairies où sont fabriqués quelques-uns des plus grandes fromages du pays et des hauts plateaux où règnent les températures les plus basses de France. C’est ici, au-delà de 800 mètres d’altitude, que l’on élabore le bleu de Gex, également appelé « bleu de Septmoncel » ou « bleu de Gex Haut-Jura ». AOC depuis 1977 et AOP depuis 1996, il fait partie de la famille des bleus doux et peu salés. Il est encore le plus souvent fabriqué à la main, avec le lait cru de vaches de races Montbéliarde et Simmental. Comme de nombreux fromages français, son origine est monastique : ce sont les moines de l’abbaye de Saint-Claude qui mirent au point son ancêtre dès le XIIIe siècle. Sa pâte, d’un blanc ivoire se griffant de marbrures bleu-vert, présente des odeurs distinctes de noisettes et de champignons, ainsi qu’une texture onctueuse, presque crémeuse. Sa saveur, qui évoque le lait des pâturages, reprend ces notes boisées et noisetées, avant de finir sur une une légère touche d’amertume.

Quel pain pour le bleu de Gex ?

Pour mettre en valeur le moelleux du bleu de Gex, rien de tel que la mâche ferme et la texture plutôt compacte d’un pain au levain. Sa jolie acidité renforce le côté gourmand du bleu et met en valeur son goût de noisette, tandis que ses saveurs légèrement caramélisées prolongent sa douceur.

Plus audacieux, l’accord avec un pain viennois, doux et fondant, souligne le côté beurré, crémeux et onctueux du bleu de Gex – une affinité que l’on peut renforcer en le dégustant avec une lichette de beurre ! De plus, sa touche sucrée renforce par contraste le sel du fromage et contrebalance la pointe d’amertume propre aux bleus, une complémentarité que l’on retrouve avec un pain aux fruits séchés, par exemple aux abricots.

À éviter : le pain de seigle. Si celui-ci escorte bien, habituellement, les fromages à pâte persillée, il s’avère trop puissant pour la douceur caractéristique du bleu de Gex.

Boisson : et si on essayait… un nectar de poires ?

Servi frais (8-9° C) pour ne pas être écœurant et tempérer le sucre, le nectar de poires, doux, onctueux et légèrement granuleux, s’accorde particulièrement bien au bleu de Gex dont il prolonge la rondeur et la souplesse, tout en mettant en valeur ses subtilités aromatiques. Ce mariage est idéal pour apprendre aux enfants à goûter un fromage en alliance avec une boisson !

Pour plus de classicisme, le bleu de Gex aime les vins de paille du Jura, mais se marie aussi très bien, quand il est très affiné, avec un vin rouge muté comme le Porto. Autre possibilité : un champagne demi-sec pour une union particulièrement élégante. Pour les inconditionnels de la bière, une brune ambrée, de préférence ronde et liquoreuse, peut s’avérer très plaisante. Enfin, un thé noir de Chine du Yunnan, fleuri et doux, aux notes de miel et de bois ciré, sublime en toute simplicité la douceur du bleu de Gex.

Crédit photo : N.CARNET / CNIEL.

Plus d'articles

Mots clés